FANDOM


MERCI DE NE PAS MODIFIER CETTE PAGE !

Chapitre 1 Modifier

Fitz Modifier

Marcher. Modifier

Sans s'arrêter.

Ne pas montrer la moindre émotion.

C'étais ce que Sophie hier se répétait depuis qu'elle était sortie du Bureau des Unions . Après avoir marché jusqu'à ses parents avec un sourire 100% chimique, elle leur avait dit:

- Je vous dirais après.

Et elle avait sauté avec Grady et Edaline . Elle était entrée dans sa chambre, et seulement là, elle s'était mise à pleurer. De colère et de désespoir. De colère contre le Cygne noir , et de désespoir car ce qu'elle craignait étais arrivé, mais en pire. Elle n'étais assortie à personne !!!

Avec la pensée que rien de pire ne pourrait arriver, elle entendit Edaline lui crier:

- Sophie , Fitz viens d'arriver !

Sophie  poussa un petit cri, sécha ses larmes et cacha le parchemin vide (sauf le SOPHIE ELIZABETH FOSTER NE PEUT PAS ETRE ASSORTIE) derrière son dos. Elle fit bien car soudain, Fitz  ouvrit la porte. Il avait un grand sourire un peu stressé.

"Edaline  lui a dit que j'étais allée aux entremetteurs!" pensa t-elle.

- Salut Sophie, murmura Fitz . Edaline m'a dit que...

Un court silence se passa avant que Fitz  continue ;

- Qu'est-ce-que tu as derrière ton dos ?

- Rien...bégaya t-elle.

Sophie sursauta lorsque Fitz  s'approcha d'elle en lui caressant la joue.

- Tu ne sais pas mentir, Sophie .

Comprenant que cela ne servait à rien de lui cacher, elle lui tendit le parchemin. Avant que Fitz ai fini de lire, Sophie étais déjà partie.

Chapitre 2 Modifier

Non, pas je crois... JE TE DÉTESTE ! Modifier

Sophie avait sauté vers Aluveterre , sans même savoir pourquoi. Peut être parce que Biana  lui avait dit que c’était là que Fitz était tombé amoureux d'elle...

Quoi qu'il en soit, Sophie  y resta. Plusieurs heures. Peut être jours, elle ne savait pas. Elle pleurait. Et c'est là que Fitz apparu, pâle.

-Fitz ? C'est toi ?

- Oui. Sophie , c'était pour te dire...

- Oui, je sais, tu choisis l'honneur. Si tu pouvais partir, à présent.

- Sophie , je suis désolé, je...

- Quoi ?! Tu va me dire que c'est pour ta famille, que tu n'as pas le choix, que déjà il y avait Alvar , tu ne vas pas t'y mettre toi aussi ? Et bien, non, je ne te crois pas. C'est pour ta réputation que tu fais ça, pas pour celle de ta famille ! Tu m'as déjà menti, Fitz , et là, tu viens de recommencer !

Fitz  avait les larmes au yeux. Mais Sophie  n'avait rien à faire de cet égoïste, et elle continua.

- Toutes les fois où j'ai cru que je t'aimais, le nombre de fois où tu as mis la faute sur moi... Je me disais que jamais je ne te détesterais, mais je crois que aujourd'hui, je te déteste... Non, pas je crois... JE TE DÉTESTE !

Chapitre 3 Modifier

Une simple phrase. Qui voulait dire tellement de choses. Modifier

Le coeur de Sophie  battait la chamade. Elle ne venait tout de même pas de dire ça, n'est ce pas ? Et si Fitz  n'était pas venue lui dire qu'il la laissait tomber, venait elle pas de tout foutre en l'air ?

Fitz  lui jeta un dernier regard, sortit son éclaireur de sa poche, et sauta.

C'est alors que Sophie  éclata en sanglots.

- Fitz ... sanglota-t-elle. Oh, Fitz ...

- Fitz  ? Qu'est ce qu'il a encore foutu, comme gaffe, ce vieux ?!

Sophie sursauta. Elle n'avait pas entendu Keefe arriver. Elle essaya de cacher ses larmes, mais sa voix laissait transparaître qu'elle n'allais pas bien.

- Salut, Keefe.

- Tu ne réponds pas à ma question, mais bonjour So... Attends, ce ne serait pas le logo des Bureaux des Unions, sur ce papier ?!

Avant que Sophie n'ai pu réagir, il lisait le parchemin.

- Ah... Ok...

Un long silence. Lourd. Si lourd que Sophie en étouffait presque.

- Bon, écoute, je ne suis pas le meilleur en communication. Donc, tu vas rentrer dans ma tête, tu vas lire mes pensées, et tu vas te calmer, OK ?

Elle hésita. A quoi jouait Keefe ? Doucement, la conscience de Sophie se faufila dans l'esprit de Keefe. Une phrase. Une simple phrase. Qui voulait dire tellement de choses.

Avant qu'elle n'ai conscience de ce qu'elle faisait, elle s'approcha de lui, et elle comprit soudain que la phrase que Keefe avait prononcé dans ses pensées était aussi celle qu'elle rêvait de prononcer. Mais elle n'en eu pas l'occasion. Keefe la prononça pour la première fois avant elle.

"Je t'aime " 💕 Modifier

203CE89E-FEF7-45A1-A3C7-F9A95FDA0A25

FF87D0B2-08BA-4D61-BECA-EDE09E92A231
A6AB8828-2945-48D7-B814-31BBD96D9F22
Perssogab
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .