FANDOM


Cette page de fanfiction est vouée à être supprimée !
Cette page de fanfiction est vouée à être supprimée du Wiki pour qu'il soit recentré sur son objectif principal, l'univers de l’œuvre de Shannon Messenger . C'est pourquoi nous vous demandons de bien vouloir les transférer sur le wiki spécialement créé à cette effet : [[1]] afin d'éviter que vos fanfictions soient perdues.



Cette page est un fanfiction, élaborée par un des utilisateur de cette communauté. Merci de ne pas la modifier, sauf autorisation de l'auteur' afin de préserver les droits de ce derniers.
Les seuls motifs de modifications acceptés sur cette page sont "Correction d'une faute de rédaction" ou "Correction d'une faute d'orthographe".

Merci de votre compréhension.


Bonjour. Ici, vous pouvez étaler votre imagination pour écrire vos petites histoires inventées sur Gardien des cités perdues, un peu comme des fanfictions, mais pour ceux qui ne savent pas où c'est : venez ici ! Postez-les dans vos commentaires et c'est tout ! Bienvenue à toutes les teams ; Sokeefe, Sofitz, Dexphie, Tamiana, Bianex, Wylinh, Tamarella, Dexina (oui je vous jure que ça existe) et si j'en oublie, rajoutez-les en cliquant sur modifier !!! Bien sûr, toutes les histoires sont acceptées ! (Du moment qu'elles ne sont pas vulgaires) Mais vous pouvez écrire du Sokeefe, Sophitz enfin tout ce que vous voulez, il faut juste que vous mettiez un titre, et si possible quand vous écrivez les histoires, précisez si vous faites une suite. Il faut que la fanfiction se passe après la défaite des Invisibles ! Personne ne vous empêche de les faire réapparaître, mais essayez de rester cohérents ! Oui, n'écrivez pas des histoires qui n'ont aucun, mais alors AUCUN rapport. Sinon, toutes les autres idées sont acceptées.

Fanfiction Sokeefe: Modifier

J'ai supprimé les fanfictions d'Orage. Si vous voulez les lire c'est par ici:[[2]]

Bland

Les fanfiction de Victore se trouve ici:[[3]]

Victore

Une trahison vaut mieux qu'une.Modifier

Partie 1: Modifier

Sophie en avait marre, marre d’exister, marre de tout. Keefe était venu à la maison cette après-midi, mais Grady les suivait partout ou ils allaient. Aucune conversation privée, aucune intimité, rien ! Elle avait été réduite à ne dire à Keefe que des choses d'une banalité... Edaline était allée rendre visite à une amie et il n'y avait que Keefe, Grady et elle. Sophie avait même demandé à Sandor d’empêcher Grady de les suivre. Peine perdue. Quand Edaline est rentrée, Sophie lui a demandé de passer la soirée chez Keefe. Edaline a acquiescé mais Grady a refusé en disant que Sophie était encore trop jeune. Sophie a donc mangé seule dans sa chambre. Elle allait se coucher quand, on toqua à la porte. Elle alla ouvrir et vit...FITZ!

Il lui demanda:

-Je ne te dérange pas?

Sophie avait été amoureuse de lui dans le temps. Ses yeux bleu-vert la faisait chavirer. Mais Fitz s'était montré trop dur avec elle et ils ont rompu. Et maintenant qu'il daigne se montrer ?

-Non entre, répondit-elle tu as quelque chose à me dire?

-Plusieurs...

Partie 2 Modifier

-Plusieurs...M'aimes-tu?

-Fitz, j’ai tourné la page...

-Tu ne réponds pas à ma question.

-Oui, en tant qu'ami. Ne me demande pas plus Fitz, c'est du passé.

Fitz commença à s'énerver, il devint rouge mais se maîtrisa.

-J'ai passé beaucoup de temps avec toi, je t'ai offert pleins de cadeaux et c'est comme ça que tu me remercie? Tu es ingrate.

Pris dans son élan, il donna une gifle à Sophie. Elle porta la main à sa joue brulante.

-Tu sais ce que j'ai appris aujourd'hui?

-Non. Dit Sophie.

-QUE TU SORTAIS AVEC KEEFE! Et tu sais comment? Je suis allé au Rive du Réconfort, le père de Keefe m'a dit qu'il était chez toi. J'ai trouvé ça louche, j’ai appelé Keefe et je lui ai demandé si vous étiez ensemble. Et tu c’est ce qu'il m'a répondue? "Oui, tu n'étais pas au courant?" Alors là, tu dois m’expliquer parce que je suis perdu.

3161de84e2ecfc0d4ec40614585c4ab0

Tu sais Fitz, l'autre soir quand je t’ai dis que je n'était pas assortie, tu as dit qu'ont devaient s’arrêter là. J’ai beaucoup pleuré. Keefe est venu me consoler.Il m'a dit des mots gentils. Puis, il m'a déclaré sa flamme. Alors, j’ai compris que moi aussi, je l'aimais.

-Alors, tout est terminé entre nous? demanda t-il.

-On peut rester ami, c'est une bonne relation.

Images-1585302693


-Je veux être ton petit ami! s’énerve t-il.

-Il se fait tard. Nous avons tous eu une journée difficile. On mettra tout ça au clair demain.

-Tu sais, tu es le méchant colibris! Le cygne noir a raté son expérience!!

Sur ces mots méchants il tourna les talons. Et il claqua la porte.

Sophie fit une nuit remplie de cauchemards.

Mais elle ne savait pas que le lendemain serait pire...

Partie 3: Modifier

Quand Sophie se réveilla, le soleil ne s'était pas encore levé. Elle croisa dans la cuisine Edaline qui lui donna une lettre bleu-verte. Sophie prit la lettre, remercia sa mère et couru jusqu'à sa chambre. Elle n'avait pas envie de lire ce mot, pas maintenant. Elle mit la lettre sur son lit et alla s'habiller. Elle voulait d’abord à tout prit raconter à Keefe ce qui s'était passé hier soir. Sophie demanda à Keefe de venir à la maison pour lui parler d'une chose urgente. Quand l’Empathe arriva, elle lui raconta tout, toutes les répliques de Fitz. Quand la Télépathe eu finit, elle s'attendait à une réaction. Mais Keefe la fixait sans mot dire. Au bout de 5 minutes, il prit la parole:

-Sophie, il n'aurait pas du te gifler, il a fait une erreur et c'est ton atout.

Téléchargement-0

Ils entendirent un raclement de gorge.

Ils se retournèrent et virent Ro.

Sophie avait été tellement plongée dans son récit qu'elle l'avait oubliée.

Ro prit la parole:

-J'ai encore des bactéries infectieuse si ça peut être utile.

-Non merci Ro dit Keefe, mais Fitz a besoin d'une punition plus... enfin moins forte.

-Commençons par lire la lettre, avec tout ce bleu-vert j'ai déjà envie de la déchiqueter en petits morceaux.

Sophie la lue à voix haute:

Partie 4: Modifier

-"Sophie, hier tu m'as profondément blessé. Tu m'as dit que l'ont remettra toutes les choses au clair demain. Alors moi je te dis: sois moi, sois Keefe. Si tu choisi Keefe alors je te révérais que pour me venger. Tout repose sur ton choix, Sophie, tu peut éviter la catastrophe."

-J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. Il ne faut pas que j'ai peur de Fitz déclara Sophie.

-A mon avis, Fitz ne rigole pas, il va mettre sa menace à exécution si tu ne le choisis pas dit Keefe .

Sophie croisa ses yeux bleus glacés et y lu de la détermination. Elle lui sourit, dans les moments durs il faut toujours voir le positif.

Mais Ro ne put s’empêcher de faire un commentaire:

Téléchargement-2

-Hooo, quand Lord Bellecoiffe te regarde comme ça c'est qu'il cherche une solution. Mais c'est simple! Il suffit d'écrire un mot au petit génie, avec plein de petit cœur et des paillettes Il va l'ouvrir tout content et c'est là que tu arrive devant lui et que tu lui dit "TADAM!!" et tu le tape!!

-Heu, je ne vois pas trop le rapport avec une lettre coloré et taper ajouta Sophie.

-Faut pas chercher à comprendre, Ro divague dès fois expliqua Keefe.

-Pfffff, les elfes et leur intelligence désespéra Ro.

-Mais je ne comprend pas, s'interrogea Sophie, pourquoi Fitz a autant changé?

Et si Fitz a trop changé pour retourner en arrière pensa la télépathe. Et si il en avait marre de Sophie et rejoignait les Invisibles. Elle regarda ses mains où se trouvaient ses bagues d'apparentés. Et si il mijotait ce plan depuis plus longtemps qu'elle  ne le pensait. Peut-être se servait-il des exercices d'apparentés pour lire dans ses pensées et chercher des informations implantées dans son cerveau. Elle fit part de ses inquiétudes à Keefe.

-Peut-être qu'il livre des informations aux invisibles...se demanda Keefe.

-Mais c'est qu'elle est intelligente la blondinette. Elle est belle et en plus elle est intelligente, bah mon vieux...T'as intérêt d’être à la hauteur Lord Bellecoiffe.

Partie 5: Modifier

Téléchargement (4)

Sophie fit part de ses découvertes à Forkle, Alden, qui lui dit de ne pas s'inquiéter, ainsi qu'à ses amies.

Elle reçut un message de Fitz sur son transmetteur:"Qu'elle que sois ta réponse Sophie. RDV demain aux aurores devant le portail d'Everglen. Ne parle à personne de ce RDV et viens seule."

Sophie hésita, quel risque prenait-elle si elle y allait seule ? Qu'allait lui faire Fitz ?

Elle décida de ne pas avoir peur de lui, et dire qu'elle avait choisi Keefe. La télépathe le savait, elle allait tout fosteriser, mais il fallait qu'elle fasse face à son destin. Elle passa la nuit à rédiger des répliques dans sa tête. Le soleil dormait toujours quand elle se leva et s'habilla. Sophie mit un mot sur son lit, disant que si elle n'était pas revenue le soir, il fallait s'inquiéter et venir la chercher.

La télépathe ouvrit la fenêtre, lévita jusqu'à haut dans le ciel et retomba pour se téléporter à Everglen.

Quand elle arriva devant le portail, Fitz l'attendait déjà.

Il prit la parole:

-Alors?

-Je préfère Keefe, dit-elle fière que sa voix ne tremble pas.


Téléchargement (1)-2

-Tu as tort, déclara le télépathe avec un sourire au coin, vous pouvez venir !

Sophie ne put rien faire, Fitz lui attrapa les poignets et mit un ruban de sédatif sur sa bouche.

Elle tomba dans les vapes et ne put voir les trois silhouettes qui s'approchait d'elle. Avec leur cristal de saut, ils l’emmenèrent  dans un endroit inconnu. Quand la télépathe se réveilla, elle avait un bandeau sur les yeux et elle entendit:

-Tu as bien fait ton travail, tu peut rentrer chez toi le plus discrètement possible, parla une voix. Quand elle se réveillera, nous pourrons passer à la deuxième étape.

-En quoi consiste-t- elle, demanda une voix que Sophie ne connaissais que trop bien.

-Ne pose pas trop de question, il faut que tu en sache le moins possible. On va juste lui soutirer une information cruciale pour notre organisation, dit la voix.

Puis, il s'approcha de Sophie et déclara:

-C'est bien, tu es réveillée ? Alors comme ça, tu es optimisatrice?

Mais Sophie déploya  toute son instillation sur cette personne.

-Ha ha ha, on a pensé à tout, ont est au courant que tu as réinitialisé tes pouvoirs. Tes petit tours de passe-passe ne servent plus à rien.

Et, il lui prit les deux mains avec tellement de force que ses phalanges craquères. Mais Sophie avait appris à maîtriser son optimisation.

-Tiens, ça ne  marche pas, déclara la personne comme si il s'agissait d'un objet.

Partie 6: Modifier

-Elle a peut être appris à métriser son pouvoir et ont n'étaient pas au courant parla une voix féminine.

Téléchargement-0

-Sophie, tu m'entend? Optimise moi, sinon tu vas souffrir ordonna la voix d'homme.

-Mpfffffff.

L'homme s'approcha de Sophie. Lui arracha le bandeau de sa bouche avec tellement de force que sa peau saigna.

-Je répète, tu a 15 secondes pour m'optimiser sinon tu vas souffrir. Ordonna la voix d'homme. 1, 2, 3, 4............................15!

Voyant que la télépathe ne faisait rien, il prit son atomiseur et lui envoya une décharge dans la tète.

-Tu veux toujours pas m'aider...Bon, je te propose un marché, tu me pose trois question, j'y répond et après tu m'optimise. Mais, Attention, si tu ne tiens pas promesse, c'est mort que tes proches te retrouveront déclara la voix d'homme.

Sophie était toute molle, elle avait encore mal à la tete à cause de la décharge. Mais elle demanda:

-Pourquoi Fitz a rejoins les Invisibles?

-Ha, je savais que tu allais me poser cette question. Fitz en avait marre de toi, tu la trahi, il fait pareille. Deuxième question ordonna la voix.

-C'était quand?

-Il y a deux mois, ont la vue rentrer en pleure chez lui. On lui a proposé de nous rejoindre pour se venger de toi. Nous ne pensions pas qu'il accepterait si vite. Il m'a épaté. Troisième question ordonna t-il.

Sophie réfléchit. Beaucoup de question trottaient dans sa tète. Mais, elle en choisit une en particulier:

-Qui espionnait Fitz?

Téléchargement (1)-3

L'homme resta sans voix.

Sophie réédita sa question.

-Je ne peut pas te répondre, se serait trahir un membre de notre organisation. Tu as posées tes trois questions, maintenant optimise moi! ordonna le membre des Invisibles.

Sophie ne fit rien, mais, ne pouvant pas voire, elle sentit la colère de son interlocuteur monter. Puis Explosa.

-TU VAS LE REGRETTER!!!!!!!!!!!!

Il reprit son atomiseur, lui asséna une décharge dans la tete, une deuxième dans la jambes et la troisième droit dans le cœur.

Sophie tomba inerte sur le sol. Sa conscience se retira loin dans son esprit. Là, elle sera enfin tranquille. Elle ne sut combien d'heure ou de jour était-elle resté immobile, quand...

Partie 7:Modifier

... elle sentie une étrange sensation.

Toujours évanouie loin dans sa conscience, elle, elle était perdue. Le thélépathe ne comprenait pus rien.

Mais, cette sensation, elle là conaissais déjà: quelqu'un la portait. Elle essaya d'ouvrir ses yeux, mais son organe ne répondait pas. Elle persista, mais une lumière aveuglante lui ordonna de fermer ses paupières.

D'une voix tremblante, et mal assurée, elle demanda:

-Qui êtes vous? Où sommes nous? Que se passe t-il?

Voyant que la personne ne répondait pas, elle lui assena un coup de pied, la ou elle croyait être son ventre. Mais la personne, ne broncha même pas. Mais, répondit quand même:

-Tu pose beaucoup de questions je te dirais les réponses quand on sera sortit d'affaire. J'essaye de te sortir de là, ne fais pas de bruit.

Cette voix lui disait quelque chose, mais sont cerveau était trop engourdit pour chercher. Sophie sentit que la personne commençait à fatiguer, elle lui dit donc:

-Je peux marcher toute seul, laisser moi descendre!

-CHUT, dis la voix, il faut rester discret. Si ils nous trouvent, nous sommes morts.

La thélépathe suivis ses conseilles. mais quand ils seront en lieu sur, elle lui posera un torrent de questions. Elle réfléchi à des questions. Etant très absorbé par sa réfléxion, elle nentendit pas quand la personne lui dit:

-Tu peux descendre.

Sophie ne se fit pas prier trois fois, elle sauta. Elle ouvrit les yeux, et vit une personne maquée.

La personne enleva son masque. Sophie cria d'éfrois.

-Ah, maintenant, pose moi tes questions.dit la persone que Sophie connaissait trop bien...

Partie 8:Modifier

Sophie n'en croyait pas ses yeux, là personne qu se tenait devant elle était...Fitz! Elle était trop bouche bée pour parler. Fitz l'avait livrée aux Invisibles, et maintenant il la délivre? C'en était trop pour une même personne. La thélépathe décida de poser une question qui n'avait pas urgence car, elle avait déjà posée les questions qu'elle souaitais  à un membre des Invisibles quand ils avaient fait un marché.

-Où sommes nous Fitz?

-Dans ma chambre, à Everglen.

Sophie aurait du la reconnaitre, mais, cela faisait longtemps qu'elle n'avait mis pied ici. Depuis leurs rupture. La thélépathe eu marre du calme que Fitz avait, les Invisibles l'avait fait souffrir, jute devant lui, et il n'avais rien fait. Elle avait tout à coup envie de l'appeler Lord changedecamp.

-Pourquoi m'a tu délivré demandat-elle? Parce que un autre membre des Invisbles que toi, m'a donnée baucoup d'imformation. De un, tu rejoins leurs organnisation à cause d'une peine de coeur qui n'étais qu'une amourette. De deux....

-Attend, que je t'expli....

-Laisse moi finir! ordonna L'instillatrice. De deux, ça fait 2 mois. Et deux trois, quelqu'un t'espionnais et tu n'étais pas au courant. Donc, n'essaye pas de me mentir, parce que tu as commis des fautes très grave.

-C'est bon demanda le telepathe? Tu as finis? Bon, donc, je t'explique. Notre relation, n'étais pas qu'une amourette pour moi, c'étais beaucoup plus. Quand tu m'as dis que c'était finis entre nous, tu m'as déchiré le coeur. Sans réfléchir, à la premère occasion, j'ai rejoins leurs camps. Puis, il y a deux semaine, je suis revenus te voire pour savoir qu'est-ce que tu étais devenue, et si tu voulais que l'ont se remette ensemble. Quand tu a approuvé que tu étais avec Keefe, tu m'a déchiré le coeur une seconde fois. Trop pour moi. J'ai proposé aux Invisibles de t'enlever...

Ne pouvant plus tenir sa langue, Sophie demanda:

-Pourquoi? Pourquoi m'avoir livré? J'aurai pu mourir, et toi tu t'en fichais. Tu as retrouvé tes esprits  juste à temps. Tu n'imagine pas ce que serais devenu mes proches? D'ailleur, je ne sais même pas comments ils vont...Ils doivent penser que je suis morte. Un deuxième enterement...

-Je les ai dejà prévenue. Grady et Edaline veulent te revoir le plus vite possible. Je leurs est dit que je te parlais quelques instant, et que tu rentrais à la maison. Ils se sont fait un sang d'encre pendant ton absence. Le comité sera là aussi, et peut être aussi les conseillés.

-Quoi? Sont-ils au courant de ta traitrise? questionna Sophie?

-Justement, c'est pour ça que je voulais te parler...

Partie 9 :Modifier

Tout le monde croit que tu as passé un séjour avec moi. Della et Alden, m'ont même laissé ce coin de maison. Ils étaient heureux que l'ont se soit réconcilliés.


-Mais alors demanda Sophie, si j'ai passée un séjour chez toi, pourquoi le comité et le conseil sont chez moi et m'attendent?

- Parce que Keefe a fait par de ses inquiétudes. Et tu avais laissée un mot sur ton lit disant que si tu ne rentrais pas le soir, il fallait s'inquiter. Della leurs a dit que tu était chez nous, mais Keefe a trouvé sa louche.

-Alors là non! cria Sophie. C'est toi qui fait des erreurs, et tu portes le chapeau sur Keefe? Tu es quelqu'un de jaloux Fitz, je ne sais pas comment j'ai pu t'aimer...

Sophie ne put finir sa prase, Fitz l'enlaça et déposa avec force ses lèvres sur les siennes. Ne pouvant parler, ni se défendre, Sophie était impuissante. Est-ce que toujours les premier baiser se faisit à un moment improbable? Quand Fitz se détacha d'elle, Sophie reprit on souffle. Comment, comment avait-il osé? Et maintenant, il l'a regardait avec ses yeux bleu-vert, avec un sourire de star de cinéma.

-Comment ? demanda Sophie, que leurs baiser avait tout étourdit.

-Je t'aime encore, rennonce à Keefe. Si nous sommes ensembles, je ne serais pas bannis, où emmené à Exil. Pense à moi Sophie, je trouverait tes parents biologiques, tu t'inscrira, tu auras ta liste avec moi écrit dessus. Keefe n'éprouve rien pour toi, il t'a juste manipulé...

-C'EST TOI LE MANIPULATEUR cria la thélépathe. Tu pense que je t'aimes encre? NON, tu es sortit de ma vie! C'est keefe que j'aime, et que j'aimerais pour toujours!

-Peut-être, mis l'amour ne sert à rien. Je suis riches, avec moi tu auras tout le bonheur. Et puis, tu vas appeler Keefe, tout de suite, pour lui dire que c'est finis entre vous, que tu es avec Fitz, l'homme de ta vie!

-Jamais ! s'égosilla la thélépathe.

-Tu es bien obligé, Fitz sortit un attomiseur de sa cape. Si tu ne le fais pas maintenant...

-Tu oublies mon instillation protesta Sophie.

-J'ai pensé à tout, je peux lire dans tes pensées, et tu ne peux plus me bloquer, je saurait quand tu voudras me bleser déclara le thélépathe.

Sophie en avait marre, marre de se laisser faire. Mais, elle n'avait pas d'autre choix.

Elle sortit son transmatteur. Appela Keefe:

-Sophie! Tu m'as fait peur, tu vas bien? 

-Oui Keefe...

Mais voyant sa voix distante, Keefe se méfia. Fitz ne devait pas être loin. Sophie se trouvait dans la chambre de ce dernier.

-Tu veux me dire quelque chose? Je le sens bien que tu as quelque chose sur le coeur.

-C'est fini...déclara la thélépathe.

-Comment? demanda l'empathe.

-Je dis que c'est finis entre nous Keefe. Je suis avec Fitz maintenant.

Keefe ne répondait pas. cela se voyait, elle mentait. Soit elle se faisait manipuler, soit elle était en danger. L'empathe décida de faire comme si il avait compris.

-C'est ton choix Sophie, je ne le critique pas. Tu était quelqu'un de bien, et tu l'es toujours? Je t'aimerais toujours même si tu te marie avec Fitz.

La thélépathe était dégouté, Keefe s'en fichait de savoir avec qui elle était. Il l'aimait comme elle est, pas comme Fitz.

Après cette dernière pensé, elle reçu une déchare droit dans le coeur. Elle tomba inerte sur le sol. le transmetteur se cassa en tombant sur le sol. la voix de Keefe s'éteignit...

Partie 10:Modifier

Point de vue de Sophie:

Après cette dernière pensé, elle reçu une décharge droit dans le coeur. Elle tomba inerte sur le sol. Le transmetteur se cassa en tombant sur le sol. la voix de Keefe s'éteignit. Combien de décharge avait-elle reçu précédament? Est-ce que son corps pourra tenir? Cette dernière pensé lui donna des sueurs froides. Elle ne pourra jamais dire à Keefe, que ce n'est qu'une manigance. Elle aime Keefe du fond du coeur.

Sophie entendit des bruits sourds. Mais, de plus en plus fort. La thélépathe était tellement mal, que sont corps était inerte. ll ne pouvait bouger. Mais, elle sentit vaguement que quelqu'un lui plantait quelque chose dans la peau.

Point de vu de Keefe:

Quand Keefe arriva à Everglen, Della et Alden lui demandèrent ce qu'il faisait là. Il répondit que Fitz voulait le voir. Ils avalèrent ce menssonge. de toute façon, la vie était remplis de mensonge.

L'empathe monta les marches quatre à quatre, jusqu'à la chambre de Fitz. Quand il y arriva, la première chose qu'il vut, c'était Sophie, inerte sur le sol. La rage montait en lui. Ou était Fitz? Qu'avait t'il fait à Sophie? Etant perdu dans ses pensées, il surauta quand une voie l'interpela:

-Qu'elle joie de te revoir Keefe. mais, dans de pareille circonstance...

-Tais toi hurla l'empathe! Tu as fait quoi à Sophie? Tu es content?

-Oh, tu t'inquiète pour elle, comme c'est mignon. Elle ne vas pas mourir, elle va juste m'aimer. Et toi, tu vas sortir de sa vie!

-Il en ait pas question déclara Keefe. Tu ne peux pas la forcer à t'aimer. Sophie est libre de choisir.

-Elle te l'as bien dit, c'est finis-entre-vous.articua Fitz avec un petit sourire.

-Non, je me battrait à ses côtées. Et  toi, tu seras enfermé loin de elle cria l'empathe.

Keefe regarda Fitz droit dans les yeux. Comment il avait put être l'ami de cet insolent? Dans le temps, ce n'étais pas le même, il a beaucoup ch.....

L'empathe ne put finir sa réfléxion. Le thélépathe sortit une lame de gobelin, et la pointa sur le coup de Sophie.

-Si tu bouges, elle est morte déclara Fitz. 

Comment faire, se demandait l'empathe. Fitz metra sa menace à execution si il effectue un geste. 

A  moins que...

Oui, c'était ça, il allait essayer ce nouveau pouvoir que Lady Gisela lui avait fournit. mais, il ne savais pas qu'elle pouvoir étais-ce. La seul façon de le savoir, c'était d'essayer. 

Sans bouger à l'exterieur, il rentra dans son esprit. Peut-être que celui là le savait. Il chercha un souvenir plutot récent, qui puisse déclancher son nouveau pouvoir. En criant dans son esprit, des mots clées, c'est là qu'il compris. lady Gisela lui a donné un puvoir qui permettait de se  défendre, mais aussi une attaque. Alors, il déploya une force dans ses veines, dans tout son corps. Quand la décharge fut assez grande il l'envoya sur Fitz. 

Ce dernier, ne put rien faire, il tomba sur le sol, et ça tête se fracassa en faisant un bruit horrible. Ses yeux restèrent ouvert.

Quand à Keefe, il ne compris pas, qu'elle était ce pouvoir? Il ne se posa pas plus de question, et couru jusqu'à Sophie. cette dernière, ouvrit les yeux. El le voyant, elle se rassura, et les refermas...

Partie 11:Modifier

Quand Sophie se reveilla, elle se demandait ou elle se trouvait. Mais, quelque seconde plus tard, elle eu sa réponse:

-Sophie! Tu es reveilée! dit Edaline. Ont a pas eu de tes nouelles pendant 2 semaines, et quand tu rentre, tu es évanouie suite à la douleur. Elwin est arrivé en courant quand ont la appeler. Tu as frôler la mort encore une fois.

Edaline parlait tellement vite, que la thélépathe avait du mal à tout comprendre. Elle posa une question qui trottait dans sa tête depuis sonreveille:

-Ou est Keefe en ce moment?

-Keefe, déclara une voix dans l'ombre. Keefe, tu n'as que ce mot à la bouche. Il t'as enfermé chez lui pendant deux semaines, et tu veux encore le voire? Il t'as fait mal, Elwin n'a pas compris comment tu pouvais être aussi proche de la mort. Quand  Keefe, il n'a pas expliquer pourquoi tu étais dans cette état. C'est donc toi qui va tout nous expliquer, ont t'écoutes.

Cette voix d'homme, venait de son père adoptif, Grady. De quelle droit lui parlait t'il comme ça? Sophie avait maintenant plus de 17 ans. Elle était presque adulte.

- C'est normal que Keefe n'a rien dit, ça ne le conserne pas. Demander à Fitz, lui, il vous expliquera. Sur ses paroles, Sophie se leva, en titubant. Elle sortit de la pièce. La thélépathe ne se sentait plus à sa place dans cette maison. Elle devait partir, loin d'ici.

-Fitz cria Grady? Mais, tu flirte avec combien de garçon en même temps? je ne te reconnais plus Sophie, il y a quelque années, tu étais seul, et maintenant, tu es avec deux hommes en même temps?

Sophi leva les yeux au ciel. c'est vrai qu'elle avait changé, elle même ne se reconnaissais plus. Mais, Fitz avait changé tellement plus qu'elle. La thélépathe se retourna pour faire face à Grady: 

-Non papa, j'aime Keefe, Fitz est sortit de ma vie depuis deux ans déjà. Si tu veux savoir, c'est lui qui a le plus changé. Il a rejoins les Invisibles, c'est lui qui à moitier tuer. Mais, vous connaissants, vous préférez accuser Keefe, parce qu'il est moin riche, et moins prétentieux. Alors que si vous accuser Fitz, qui vous croira? Personne, et c'est bien ça le problème...

Sophe ne put finir sa phrase, Edaline courut vers elle, et l'enlaça. Grady se joignit à elles.

-Ho Sohie, dit le voix douce de sa mère. je te crois de tout mon ceur. je suis désolé de ce qu'il s'est passée. Je voyais bien, que il y a maintenant trois semaine. Quand un matin, je t'ai donner une lettre bleu verte je voyais bien que tu étais triste, fachées, énervé contre lui. Mais, à ce moment là, je n'ai pas fait le rapport. 

Après ses paroles, sa mère, la lacha, et la regarda dans les yeux:

-Je sais que tu es triste de l'avoir perdu, mais il ne te mérite pas, Keefe est un bon garçon. C'est toi qui décide de vivre avec qui tu veux, et je sais que tu préfères Keefe. Il faut que vous préciez le pas avant qu'il ne sois trop tard.....

-Hep là, coupa Grady, n'allons pas trop vite, Sophie n'a que 17 ans, elle n'ai ême pas inscrit aux Entremetteurs, n'a pas reçus ses listes...

-je ne le feras pas dit Sophie d'une voix forte. je ne m'inscrirais pas chez les Entremetteurs. je veux vivre ma vie, en choisissant. Parce que, si Keefe n'est pas sur ma liste, je vais être triste, et gâcher ma vie. Ce n'est pas eux qui vont choisir avec qui je me marirais.

-Vous parlez de moi? Dit Keefe qui venait de se materialiser dns le couloir.

Qu'avait-il entendu de leurs conversation au juste? Sophie ne réfléchie pas plus, et couru se réfugier dans ses bras:

-Keefe, je t'aime du fond du coeur, je veux finir ma vie avec toi. 

-Hooooo, c'est beau l'amour dit Ro qui ne put retenir son commentaire. Je suis contente, maintenant, je suivrais Lord Bellecoiffe et la blondinettre partout ou ils iront.

Après ses paroles, toute les personnes présentes, s'exclafères. Ils rirent de bon coeur jusqu'à ce que Keefe demande:

Partie 12:Modifier

-Puis-je prendre la main de votre fille, Sophie?

Apprès cette déclaration, tout l'assemblée fut bouche bée. Le premier à repprendre la parole fut Grady:

-Je suis désolé Keefe, mais Sophie a 17 ans. Elle pourra faire ce qu'elle veut quand elle aura ses 18 ans. Il reste quelque mois à patienter, pendant ce temps, elle va réfléchir à sa décision.

Après ses paroles, il porta une regard lourd de sens sur Sophie mais celle ci se défendit:

-Pourquoi veux tu que je réfléchisse, mon choix est fait, j'aime Keefe, et je veux finir ma longue vie avec lui! Je me marirais à mon anniversaire de mes 18 ans, ça sera mon cadeau. Pendant ce temps, ont se verra souvent. Je ne changerais pas d'avis.

La thélépathe regarda les visages un par un. Elle commença par Edaline qui souriait par sa rebeillon, puis passa à Grady qui fronçait les sourcils. Enfin, elle vu Keefe, qui pleurait de joie. Elle n'hésita pas, elle lui sauta dessus avec tellement de force, qu'il tomba à terre.

Sophie ne sens souicis pas, elle l'embrasse longement sur la bouche. Elle ne se retourna même pas pour voire si ses parents les regardais. Ce gêne était partit.

-Keefe, tu es l'homme de ma vie...

Avant qu'elle n'ai pus finir sa phrase, Edaline dit à Grady:

-Laissons les seuls ensembles.

Grady ne répondit pas, mais il ne pouvait rien faire. Il quitta donc la pièce accompagné de sa femme.

Sophie le regardas s'en aller, enlaça Keefe, et avec sa douce voix, déclara la phrase qu'elle n'avait pu finir:

-Keefe, tu es l'homme de ma vie, je pourrait supporter ton humour jours et nuit.

-Moi aussi Foster. Ont fera un couple d'enfer!

-Tu ne vas pas changer hein? Demanda Sophie. reste comme tu es, avec tes blagues à longuer de journée! Mais, il va falloir attendre 2 mois avant que notre union sois possible...

Un long silence encadra ses paroles. L'empathe finis par prendre la parole:

-Ce n'est pas grave Foster, on et jeune. Peur-être dans 1 mois, tu ne m'aimeras plus auss...

Sophie le coupa net dans sa déclaration. Elle avait lancée un coussin qui trainais dans le couloirs. Il avait atteri en plein dans la tête du jeune homme.

-Moi, je ne changerais pas, je t'aimerais toujours!

LA SUITE ICI:

https://gardiens-des-cites-perdue.fandom.com/fr/wiki/Fanfiction_Sokeefe_Victore_HUGO_23#Une_trahison_vaut_mieux_qu.27une..5B1.5D

C'est le premier jour à Foxfire pour les enfants de Sophie et KeefeModifier

-Je t'en supplie Lourna, arrête d'enlever ta cape, suppliait Sophie. Je ne veux pas que tu aille à l'école avec un uniforme incomplet!

La jeune fille qui fuyait pour ne pas enfiler sa cape se stoppa et se campa sur ses pieds.
Keefe et sophie

-Nan! Cette cape m'étrangle, cria-t-elle.

Elle fusilla du regard l'accessoire que tenait sa mère dans les mains de son regard si particulier. En effet, elle avait les yeux vairons : un bleu glacier, un noisette avec des reflets dorés. Ses courts cheveux bonds coupés asymétriquement effleurant ses épaules. Elle detestait cette cape. Déjà, c'était ridicule. Et puis ça la serrait affreusement au cou. Horrible.

-Je t'en conjure, répéta la télépathe. Met. Cette. Cape. Maintenant, sinon je me fâche !

-Je t'assure que tu ne voudrai pas mettre ta mère en colère, s'esclaffa Keefe.

-Au lieu de ne rien faire, viens m'aider à lui enfiler sa cape, s'énerva l'instillatrice. Sinon, je t'assure que tu ne seras pas épargné !

-Mais je ne fais pas rien ! Je coiffe Kévin.

En effet, l’empatte était de coiffer son fils, Kévin, depuis plus d'une heure. Et celui-ci commençait à en avoir marre…

A l'instar de sa sœur, Kévin avait les yeux vairons, mais ses cheveux étaient longs.

-C'est bon, papa ! s'exclama-t-il. Je crois que ça suffit. Et puis ça va est l'heure de partir.

-Effectivement, raison de plus pour que l'on parte ! renchérit sa jumelle ! Eh, mais, eh, cria-t-elle soudain, tandis que Sophie, qui s'était approchée discrètement, lui accrochait de force la cape à son cou.

Ce travail fini, elle s'exclama :

-Allez, filez ! Et je veux revoir cette cape ce soir !

-Et ne marchez pas dans les traces de votre mère, dit Keefe. Evitez le Centre Foster cette semaine, si possible !

-On va se gêner, tiens, marmonna Lourna tandis que les rayons du Luminateur les emportaient.

Mariage Modifier

Sophie et Keefe étaient aller chez Grady et Édaline pour le weekend-end. Ils arrivèrent. Édaline à insister pour qu'ils se reposent donc ils allèrent sous le Panacier de Calla. Édaline leur apportât des écarlates.

-Reposez-vous.dit elle pour se qui devait être la millième fois.

-Oui.dit Sophie.

Édaline partit.

Keefe dit:

-Je t'aime Sophie.

-Moi aussi.dit Sophie.

Le soir ils rentrèrent pour le dîner.

Ils allèrent se doucher et se coucher mais avant Keefe appela Sophie. Il prit une grande inspiration avant de poser un genou à terre et prendre une boite ou il y avait une bague (que Biana l'a aidé à choisir).

-Keefe qu'est-ce... commença à demandé Sophie.

-Sophie Élisabeth Foster veut-tu m'épouser?dit Keefe.

-Oh! Oui! dit Sophie les larmes au yeux (de joie). Avant de l'embrasser.

-Je vais préparer la déco,les invités et ta robe.dit Édaline.

Le jours du mariage.

-SOPHIE ÉLISABETH FOSTER voulez vous prendre KEEFE SENCEN comme mari?dit une entremetteuse.

-OUI!!

-Et vous, KEEFE SENCEN voulez vous prendre SOPHIE ÉLISABETH FOSTER comme femme?

-OUI!!!

-Très bien vous pouvez vous embrasser.

En revoir Fitz. Bonjour Keefe. Modifier

Pdv:Sophie

Fitz qui s'était rapproché discrètement de Sophie dit:

-Ils sont mignons.

-Oui.dit elle.

Pdv:Grady

Il fusillait Fitz du regard.

-Je peux te parler s'il te plait.dit il.

-Ou.dit Fitz d'une voix pleine de d'incertitude.

Ils allèrent dans un endroit ou aucune oreilles discrète pouvait venir. Son visages s'assombrit. Il hiponotisa Fitz pour qu'il saute de la falaise.

2 ans plus tard.

Pdv:Sophie

Sophie n'était plus avec Fitz elle ne l'aimait plus sauf en ami elle aimait queĺ qu'un d'autre de tout son cœur et cette personne était Keefe. Elle n'avait pas eu le courage de lui dire. Elle l'avait héler pour lui dire de venir pour lu avoué. Il arriva.

-Salut.

-Salut.

-Bon tu voulais me dire quoi?

-Heu. Que j...je sus a...amoureuse de toi.dit elle.

Avant quelle fasse quoi que se soit il l'embrassa.

Le nouveau talent Modifier

Sophie était à une semaine de la rentrée Fitz passa prendre de ses nouvelles il était avec un cadeau.

-Salut.dit-il.

-Salut.dit-elle.

-Le Magnat Leto m'a dit que tu es allée voir les entremetteurs avec tes parents biologiques.

  • La poisse il va me faire sa demande*

-Et?

-Je suis venu voir ta liste.dit il.

-NON!

Et avant qu'il est pu faire n'importe quoi elle claqua des doits pour invoquer une assiète sans sans rendre compte elle claqua des doits pour invoquer un atomisateur. Elle le pointa sur lui.

-Ok!dit il.

Elle ne l'avait même pas regardé hors de question que ca soit quelle qu'un d'autre qui la regarde en premier! Il parti. Keefe arriva 22 minutes et 22 seconds après Fitz. Sophie avait regardé sa liste et il y avait en deuxième Keefe et en vingtième Fitz.

-Salut.

-Salut.

Téléchargement (1)-1

-Alors avant de me pointer un atomiseur sur moi écoute moi.dit il.

-Ok.

-Bon je...Je voulait te dire heu. À oui que...que tu m...me p...plait.dit il tremblant.

Sophie déboussolée ne parvint pas à dire un mot.

-Au revoir Sophie.

-ATTENDS!dit elle.

Il se retourna et avant qu'il est pu faire quoi que se soit elle l'embrassa et il lui rendu son baisé.

L'amour éternel qui unit 2 elfes Modifier

Grady arriva quand il était en train de s'embrasser. Il se racla la gorge.

-On fait rien!cria Sophie.

-Tu crois que je vais te croire.dit il.

-Non!

-Tu peut sortir.fit-il à Keefe. Et c'est un ordre!

-Oui monsieur.dit-il.

-Il faut qu'on parle Sophie.

-Oui.

Elle lança un regard à Keefe voulant dire:"Aide moi!".

Grady se lança dans la conversation encore plus gênante que la dernière fois sur les garçons.

C'est de plus en plus gênant! Aidez-moi!*pensa-elle.

Le miracle Modifier

Édaline arriva à temps pour empêché Grady d'évoquer les truc dégoûtants.

-Vous parlez de quoi?demanda t elle.

Avant de répondre Sophie alla se téléporter au Rive du Réconfort.

Elle toqua. Keefe lui ouvra.

-Qu'est-ce tu fait là? Mais je suis content de te voir.

-Je t'explique plus tard.

-Ok on va dans ma chambre.

Ils allèrent dans la chambre de Keefe et s'allongent sur le lit blotit l'un contre l'autre. Grady arriva 10min plus tard.

-TE VOILA ENFIN!!!!criait il.

Il ramena Sophie et Keefe.

-MONTE DANS TA CHAMBRE TOUT DE SUITE! hurla il.

Sophie monta.

Elle alla regardé par ça fenêtre et devint la louve argentée pour mieux écouté elle arriva au milieu d'une conversion.

-...tu as bien entendu.dit Grady.

-Oui.dit un Keefe tout tremblant.

-Donc si on résume tu ne ta proche plus de Sophie.dit Grady.

Sophie sans le savoir sauta et arriva à quelque mettre de Grady elle essaya de reprendre le contrôle mais elle n'y arriva pas.

-ATTENTION!cria Keefe.

Et avant qu'il est pou faire quoi que se soit il le poussa or de la trajectoire de Sophie. Et lui dit de se calmer. Elle se calma et reprit sa forme d'elfe elle embrassa Keefe.

-Ça va?demanda ce dernier.

-Oui.dit elle.

-Okay .dit-il avant d'appeler Édaline.

-Oui?dit elle une fois arrivée.

-Édaline il faut aider Sophie à se contrôler. dit Grady.

-Okay.

Fanfiction Sophitz: Modifier

Les entremetteurs Modifier

Sophie hèle Fitz pour lui demander de venir à Havenfield :
Fitz et sphie

Fitz et Sophie

-Salut Sophie qu'est-ce qu'il se passe ?

-Rien, rien….. Tu peux venir s'il-te-plait ?

-Oui pourquoi? qu'est ce qu'il se passe ?


-Viens et je te dirai tout ….

-J'arrive tout de suite. Tu es où?

-Sous le panacier de Calla.

-J'aurai du m'en douter… j'arrive.


Fitz arrive :


-qu'est-ce qu'il se passe?

-Je....Euh.... il faut que je t'annonce quelque chose…

-Oui vas-y.

-M. Forkle m'a révélé le nom de mon père biologique ……..mais je n'ai pas le droit de te le dire,annonça t elle en le coupant net car il allai lui poser une question. Mais devant son air dépité elle ajouta. Je ne dois le dire à personne sauf aux Entremetteurs.

-Ok c'est cool pour toi alors…….Attend ……..ça veut dire que………….QUOI ????

-Eh oui je vais m'inscrire aux Entremetteur (pour la 2ème fois) Enfin je l'ai déjà fait et j'ai aussi récupérer mes listes

-Et ????? demanda Fitz avec son sourire éclatant

-Tu es le premier sur la liste!!!!!!!!!!!!s'écria Sophie la plus heureuse du monde


-Mais c'est génial !!!!! et il la fi tournoyer dans les airs comme il l'avait déjà fait plusieurs fois. Ceux couple était le plus heureux du monde mais n’aperçurent pas que de 1) Grady et Edaline les larmes aux yeux les surveillaient du haut de la chambre de Jolie et de 2) que Keefe venait d'arriver …………….

2)-Qu'est-ce qu'il se passe ???demande Keefe Modifier

-Euh…...Salut Keefe je ne t'ai pas vu arriver dit donc! répond Sophie rouge de honte tandis qu'elle essayai de son mieux de le cacher sous ses cheveux qui volaient de partout à cause du vent.

Fitz répondit pourtant très sur de lui :

-Sophie a découvert l'identité de son père biologique, même si elle ne veut pas me le dire, et elle allée aux Entremetteurs pour récupérer ses listes.Et il se trouve que je suis le premier sur sa liste et que nous allons devenir assortis.

Il y eut eut un moment silencieux très gênant puis Keefe commença.

-Eh bien félicitations !!!s'écria t il

Sophie et Fitz échangèrent un regard halluciné mais il n'eurent pas le temps d'en placer une

-A ce sujet lorsque vous vous marriez je veux être le témoin et de toi et de toi, dit il en pointant du doigt les amoureux. Ah et aussi il faut que je vous présente quelqu'un……..Voici Anais… dit-il pendant que Ro se décalait de 1 pas.


Une (très) jolie jeune fille brune se tenait là. Elle avait les cheveux tressé en 2 tresses collées ce qui laissait voir les trait fin qu'elle possédait. Elle avait les yeux bleu turquoise tels que Sophie n'avait jamais vu et des joues rosées et rebondi. Ses lèvres étaient pulpeuse avec un arc de cupidon tellement exagéré que l'on avait l’impression qu'il était dessiné.


-Voici donc le fameux couple Fitzfie dit-elle avec un sourire malicieux et des yeux pétillants. Ravie de vous connaitre ENFIN. Tu dois être Fitz le meilleur ami de Keefe et toi la mystérieuse mademoiselle Foster.

-Euh....oui....Sophie répondit-elle en se reprenant. Enchantée. Tu sembles en connaitre beaucoup sur nous.

-Oui Keefe me parle TOUT le temps de vous répondit elle en effectuant une pirouette pleine de grace pour souligner le tout.


-Vous vous connaissez depuis longtemps?? s'étonna Fitz

Téléchargement (2)-0

-Anais est une amie d'enfance et en ce moment on se voit beaucoup, même quasiment tout le temps.

-Ah ok .dit Fitz en regardant tour à tour les jeunes gens.


-Bonjour tout le monde, mais dit donc je ne connais pas tout le monde , arriva Edaline en collant une bise à tout les arrivants. Venez vite à la maison j'ai fait de la guimolle.


Les adolescent rentrèrent donc et continuèrent leur conversation

-Donc tu es Anais, l"amie" d'enfance de Keefe et vous vous voyez souvent même très.

-Tu sais j'ai coutume de dire, même si ce n'est pas toujours le cas, "les amis de mes amis sont mes amis" donc nous sommes amies!!! répondit-elle en fixant la guimolle fraîchement sortit du four toujours avec ce regard malicieux.


-Tu peux te servir tu sais répondit Sophie très contente.

-Et moi s'indigna Keefe je suis le Lord Bellecoife et tu ne m'en propose même pas.

-Fais pas ta chochotte toi dit Ro de la baie vitrée.

Et tout le monde éclata de rire. Tandis qu'il mangeai la guimolle (au caramel pour le plus grand dam de Sophie qui faisait de son mieux pour ne pas s'en mettre partout)Sophie regardai la tablée : elle était la jeune fille la plus heureuse des Citées Perdues, dommage que Dex et Biana n'était pas là.


-Tu as une miette là,dit Fitz. Attend je vais le faire, voyant que Sophie s'en mettait plus partout qu'elle n'en enlevai. Voilà, dit il fièrement.

-Il est y pas mignon ce petit couple, déclara Anais en éclatant de rire bientôt rejointe par tout le monde.


Sophie en était à présent sur : Anais était la fille PARFAITE pour Keefe.

Quand tout le monde fut parti sauf Keefe, ils allèrent sous le panacier.

-Bravo,déclara Sophie

-Euh de quoi?

-Enfin Keefe tu peux tout me dire! Ça se voit qu'elle te plait et que tu lui plait.Je suis contente pour toi.

-Eh oui!! Le Lord Bellecoiffe a enfin trouver une femme à sa hauteur.

-Pas une Keefe, LA femme.

-Merci Sophie. Bravo à toi aussi. Mais je ne sais pas comment lui dire.à Anais, précisa-t-il. Comment lui dire ce que je ressens???

-Mais enfin Keefe fait ce que tu fais si bien soit toi même, répondit Sophie en le prenant dans ses bras,tu es le meilleur et pour dire la vérité et pour être toi même alors ne loupe pas ta chance. Surtout que tu saurai ses émotion tu es le MEILLEUR empatte du MONDE !!! dit Sophie en se relevant. D'ailleurs quel est son talent ?

-Elle n'en n'a pas…. mais je rigole elle est Eclipseuse. Le couple de l'enfer tu imagine !!!!


-Au non tous aux abris!!!!!!!!!! s'écria Sophie pendant que Keefe la poursuivait sur la pleine en rigolant de bon cœur.

Rite+ demande en mariage Modifier

Af0b19b30c4aeb0ec45259a5f20a372c

3)-Salut Biana, dit Sophie en entrant à Everglen, ça va ?

-Oui, oui dépêche toi on va pas avoir le temps sinon,répond Biana en lui empoignant le bras

-C'est bon on a le temps quand même, proteste Sophie

-Pas tant que ça non, car trouver une tenue verte, assortie, et au goûts de vous deux ça va être compliqué c'est moi qui te le dit! D'ailleurs il est où cet indiscipliné ??

-Tu sais, c'est juste une robe verte qu'il me faut, c'est pour le rite de Grady et Edaline qu'il font une fois par an alors je vais la mettre un seule fois dans l'année. D'ailleurs qui t'a dit que nos tenues devaient être assorties. En plus Fitz peut s'habiller comme il veut ?

-Bon écoute, tu n'as jamais vu que les tenues de Grady et Edaline étaient assorties lorsqu'ils font ce rite comme tu l'appelle. Donc comme toi et Fitz êtes en couples faudrait faire bonne impression quand meme ! -C'est la première fois que nous irons avec quelqu'un d'autres que nous trois alors j'espère que ça ce passera bien, se confia Sophie

-Et Pourquoi ça se passerai mal ? dit une voix qu'elle connaissait tant dans son oreilles tandis que deux bras se posaient sur sa taille.

Sophie se retourna pour observer ces yeux bleus verts qu'elle préférait et ce sourire de star de cinéma.

-Bonjour Fitz, dit Sophie en guise de réponse. Comment vas-t…………

-Te voilà enfin s'écria Biana. J'ai cru que tu ne viendrai jamais! Allez dépêche toi vos tenues doivent êtes prêtes pour demain !

-Tiens, tiens, ce ne serai pas Sophie Foster qui se trouve là, déclara une voix familière.

-Désolée papa on a pas le temps, déjà que cet hernergumaine nous le fait perdre alors ça va pas etre possible, s'exclama Biana en emmenant son amie avec elle

-Bonjour Alden, excusez moi, eut tout juste le temps de dire Sophie.


Arrivées dans la chambre de Biana, Sophie vu que tout avait été préparé. Des tissus de toutes les teintes vertes possibles et inimaginable était poser ça et là dans la chambre. Des croquis volaient un peu partout dans la chambre à cause de la fenêtre ouverte et sur une table se dressai une machine à coudre flambant neuve. Sur une chaise devant la table se tenait Della déjà prête pour le travail

-Bonjour Sophie, dit Della en se levant, ça va ? Biana est dans tout ses états, c'est tellement excitant pour elle. Enfin, pas trop non plus tu vois ce que je veux dire, se reprit Della avec un sourire penaud qui voulait tout : ce n'était pas tellement l’occasion pour être heureux.

-Bon, choisissez chacun une teinte de vert que vous préférez. Fitz, commence.

-Je laisse l'honneur à Sophie pour la couleur, dit il en s'appuyant avec un air nonchalant sur le mur.

-Bon bah vas-y Sophie choisi

-Euh.... d'accord.

Elle déambula dans la chambre : elle ne savait vraiment ne pas quoi prendre ! Heureusement Della vint à sa rescousse

-Je te conseille ce vert là il est parfait, dit elle en désignant un vert émeraude profond et assez foncé mais pas trop non plus.

-Celui là alors, dit Sophie.

-D'accord c'est bon j'ai déjà vos mesure vous pouvez aller voir ailleurs je m'occupe de tout dit elle en chassant le couple de la chambre Revenez quand je vous le dirai.


-Enfin ! s'exclama Fitz une fois sortit. J'ai cru que l'on ne sortirai jamais ! Tu viens, on va se balader, j'ai une surprise pour toi, dit il avec un sourire malicieux

D'accord, répondit Sophie avec le même sourire. Je pense que je pourrai te suivre partout de toute façon ..

-Ah bon ? tu en est sur ?


Téléchargement (3)-0

-Oh que oui!!! et ils éclatèrent de rire.


Au début, Sophie ne voyait pas du tout où ils allaient même en venant régulièrement, Everglen était beaucoup trop grand pour elle. Puis elle reconnu le chemin, ils allaient dans la petite salle à manger ou Fitz lui avait déclaré sa flemme.

-Tu te souviens d'ici ? chuchota fitz

-C'était le plus beau jour de ma vie, répondu simplement Sophie

Sophie pensaient qu'ils allaient entrer mais Fitz se plaça devant la porte.

-Attend je vais te cacher la vue pour ne pas que tu voies.

Il mit ses mains sur les paupières de Sophie et la fit gravir les marches du perron. Mauvaise idée, Sophie failli s'étaler de tout son long : heureusement que Fitz était là.Il ouvrit la porte et rentra puis il dégagea ses main pour redonner la vue à Sophie. Des centaines de photos de Sophie et Fitz étaient accrocher sur tout les mur, recouvrant le cadre de la famille Vacker. Non, pas des photos. Des souvenirs . Les souvenirs de Fitz. Sophie les examina un à un puis se retourna les larmes aux yeux.

-Tu es le meilleur petit copain du monde entier, déclara t elle en se jetant à son cou. Je t'aime. Je t'aime tellement.

-Moi aussi je t'aime Sophie.

Il se dégagea lentement et posa ses lèvres sur les siennes. Puis il se mi à genou et sorti un écrin de sa poche et déclara

-Sophie Elizabeth Foster, veux tu m'épouser ?

-Oui, bien sur que je le veux, gargouilla Sophie sous le coup de l'émotion.

Alors Fitz se releva et l'embrassa tendrement et longtemps …………………….

L'annonce Modifier

4)Sophie et Fitz sont maintenant adulte et vivent dans leur propriétés appelle Santayven. Sophie a 25 ans et Fitz 27.

Aujourd'hui, Sophie et Fitz doivent allez chez Dex et Biana pour garder leurs 2 filles donc leurs nièce. Sophie est a l'étage pour se trouver une tenue lorsqu'elle remarque quelque chose d'anormal.


-Tiens mais…………….Oh...….ce n'est pas……………..??

-Sophie ? dépêche toi on va être en retard, appelle Fitz depuis le rez de chaussée

-Euh …… oui, oui j'arrive ! répond Sophie en enfilant à la hâte une tunique bleu avec des boutons jusqu'au cou

Elle descend de l'étage en attachant ses boucles folles en queue de cheval, ce qui manqua de la faire dévaler les escaliers sur les fesses. Et oui, sa maladresse n'avait pas disparue avec le temps.

-Euh Fitz, il faut que je passe à Havenfield avant. Je te rejoins dès que possible tu peux partir maintenant pas besoin de m'attendre.

-Tu es sur? Je peux t'accompagner si tu veux, s'étonna Fitz

-Non, non c'est bon ne t'inquiète pas. Ne vas pas mettre Biana et Dex en retard tu sais à quel point Biana est impatiente d'aller à cette expo de robes et accessoires, même si Dex moins, et qu'elle ne le raterai pour rien au monde celle-ci car elle n'a lieu que tout les 15 ans.

-Rappelle moi de dire la même chose lors qu’aura lieu la coupe des citées perdues de balle piège, rigola Fitz en se dirigeant vers le luminateur 2000. A toute à l'heure alors !

-Oui, oui…

Dès que Fitz fut parti elle se précipita vers le luminateur et annonça d'une voix forte

-Havenfield !

A peine arrivée elle vit Edaline qui prenait un bain de soleil sur une chaise longue. Grady quand à lui n'était pas là, surement en mission pour le Conseil.

-Maman appela Sophie en se dirigeant vers sa mère.

Sophie s'exclama sa mère en se relevant. Quelle bonne surprise !dit elle en prenant sa fille dans ses bras. Qu'est ce qui t'amène ?

-Euh est-ce qu'on peut rentrer pour en parler s'il te plait ?

-Oui, bien sur répondit elle dit elle en prenant sa fille par les épaule en l’entraînant avec elle.

Un fois arrivées Edaline demanda

-Alors ?

-Euh, eh bien c'est délicat. Euh……. ce matin en m'habillant j'ai remarquer quelque chose……….euh.....c'est que……………. en faite……………. mon nombril euh…...il était bah……………..

-Rose et bombé ? s’enthousiasma Edaline

-Bah ...oui. Ça veut dire que. je suis enceinte? demanda Sophie

-OUI !!!!!!! C'est génial !!!!!!!!!! Félicitation ma chérie !!!!!!! Fitz est au courant ?

-Au courant de quoi ? demanda une voix plus que familière derrière Sophie

-Ta fille est enceinte !!!!s'exclama Edaline

-Félicitation fillette, enfin je devrai plutôt future maman déclara t il avec un sourire en posant ses mains sur ses épaules. Donc il est au courant Fitz ?

-Pas encore je voulais m'assurer que je l'était bien au lieu d'annoncer une nouvelle comme ça. En parlant de lui, je ferai mieux de le rejoindre car Louise et Juliane ne sont pas de tout repos, déclara t elle en se levant.

Elle sortit son éclaireur de sa poche, embrassa ses parents et sauta.


-Tata Sophie ! La meilleure marraine, la meilleure tata et la meilleure tatie vient jouer avec nous ! s'exclama les réincarnations du diable qui se jetère sur elle. Le but du jeu c'est de faire tourner en bourrique tonton Fitz, alors ça te dit?

-Bonjour les filles répondit elle simplement en cherchant son mari du regard. Fitz se tenait adossé à l'arbre le plus grand du jardin de Dex et Biana, à bout de souffle et tout rouge, ce qui faisait ressortir ses yeux bleu-verts , ces yeux que Sophie aimait par dessus tout.

-Euh … allons d'abord manger dit elle à la faveur de Fitz. Aller rentrons.

Les petites filles ralèrent un peu mais ne protestèrent pas beaucoup et Sophie n'eut presque pas besoin de les pousser dans la salle à manger. L'après-midi se passa sans trop de problèmes. Peut être que je serait une bonne mère pensait Sophie. Peut être que je saurai me faire respecter en donnant tout mon amour et ma gentillesse. A l'arrivée de Biana et de Dex qui éprouvait chacun des émotions différentes : Biana était ravie et anticipait déjà dans 15 ans alors que Dex lui était fatigué mais très heureux de voir sa femme comme ça. Rentrer chez eux, Sophie et Fitz allèrent dans le salon pour s'assoir sur les canapé et fauteuils.


-Euh Fitz ………. commença Sophie

-Oui ma chérie ?

-Je...je .. je dois te dire quelque chose.

-Vas-y je t'écoute, répondit-il en braquant son regard bleu-vert sur elle avec son sourire de star de cinéma

-Je vais y aller d'un coup alors………………………. Je suis enceinte !!

-QUOI !!!!!!!!!!! MAIS C EST GÉNIAL!!!!!!!!!!!!! JE VAIS ETRE PAPA? JE VAIS ETRE PAPA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! s'écria t il en se levant si vite que Sophie ne le vit pas faire.

Il se mit a danser la dans e de la joie dans toute la maison sous le regard éberlué et amusé de Sophie et sous ses rires. Puis il s'approcha de Sophie la pris par la taille et la fit tournoyer dans les airs.

-Il faut vraiment que tu arrête avec ça, éclata de rire Sophie

Il la reposa enfin au sol et l'embrassa. Puis il recula juste assez la tête pour ne plus que leurs lèvres se touchent mais juste assez pour que Sophie sente son souffle sur ses lèvres quand il dit :

-Je suis l'homme le plus heureux du monde ...

de EviGDCP37

La grossesse Modifier

Sophie est à 8.5 mois de grossesse. Fitz n'étant pas là, Biana décida de lui rendre visite.

-Salut Sophie je viens te voir pour savoir comment tu vas?

-Oh merci Biana ! Je vais très biens même si j'en peux plus de ne pouvoir presque rien faire mais Fitz est là pour m'aider. Heureusement qu'il est là, je ne sais pas ce que je ferais sans lui.

Sophie repensa à tous ces moments passée où Fitz avait été là.Depuis le 1er jour où elle l'avait rencontré dans ce musée, à aujourd'hui. Ces moments sous le panacier de Calla avec lui, ses entraînements d'apparentés et bien d'autre encore.

-Sophie ?...Sophie ? Appela Biana

-Oh excuse moi j'étais dans mes pensées ! Tu disais ?

Que je t'ai apporté de quoi manger ! Je vais te préparer une petite guimolle.

-Biana t'es la meilleure !

Au bout de quelques minutes Bina déposa une part de gâteau devant Sophie et une autre devant elle. Lorsque la meilleure amie de Sophie commença à porter sa part à ces lèvres, Sophie s’exclama !

-bina , le bébé, il arrive !!!

Biana ouvrit grand les yeux. Commença à s'affoler. A rassembler ses affaires enfin essayer de rassembler ses affaires. Elle sortit son éclaireur de sa poche, la plaça à la lumière et s'en alla... sans Sophie !

PDV Biana

-Mais qu'est ce que je fais à Everglen ! Désolée Sophie je me suis trompée d'endroit. Sophie ? Sophie ? SOPHIE ? Elle se retourna, cria son nom mais Sophie, n’étais pas là.

-Oh non Sophie. Je l'ai oublié!

Elle ressortit son éclaireur et fila à Santayen.

PDV Sophie

-Biana dépêche toi ! Cria-t-elle lorsqu’elle revit Biana arriver.

-J'arrive ! Viens … avec moi cette fois !

Elle partirent toutes les deux voir Elwin. Arrivées devant le centre de soin, Sophie s’arrêta, regarda l'heure et s'exclama

-15 minutes ! Pas mal Biana mais tu peux mieux faire !

-QUOI ??!! C’était un test !

-Eh... oui pour voir comment tu réagirais si ça m'arrivait vraiment. M'oublier chez moi en partant, tu ne pouvais pas faire mieux!!Rigola Sophie.

-Ah super drôle ! Bougonna Biana. Bon eh bien je n'ai plus qu'a te remmener chez toi.

De retour à Santayen Sophie étais toujours en train de rigoler pendant que Biana faisais la tête.

-Oh aller rigole, c’était quand même drôle ! Dit Sophie.

-Je trouve pas tellement ! Bon on l'a finit cette part de gâteau ?

-Avec plaisir !

Le jour tant attendu

Quelqu'un toca à la porte.Modifier

C'était Biana elle venait prendre des nouvelles de Sophie.

-Salut Biana, dit Fitz

-Salut...tu sais ou est Sophie?

-Euh...Dans le salon ou en haut.

-Tu sais pas ou est ta femme et vous habiter dans la meme maison!

Biana trouva Sophie qui était dans la cuisine.

-Slaut Sophie, tu as besoin d'aide?

-Peux-tu me passer le sac sur qui est sur la table?

-Euh oui. Tu fais quoi?

-Fitz m'a dit de preparer une valise pour quand j'accoucherai. Avec se qui c'est passer la fois passée, il était hillare!

-Merci! dit Biana impeux vexsée

Plus tard dans la soirée.

Tous le monde était venu à Santayven.

-Alors comment allez-vous l'appelé? demanda Keefe.

-Surprise! dit Sophie et Fitz à l'unison

-Moi je vote si c'est une file Keefa et si c'est un garçon Keefe! dit Keefe tous fière.

-C'est gentil mais on connait déjà le nom qu'on va lui donner.

-Vous avez tous entandu c'est un garçon! Elle a dit lui donner. dit Ro

-je veux etre la marraine! dit Biana

-Non Moi, dit Linh

-Et je suis là, dit Marella

-Euh...

Les filles continuèrent de se disputer de plus en plus fords et Sophie voulait parler mais elle n'y arriva pas.

-Euh... Les filles...Les filles...LES FILLES

- Appeler Fitz.

-Ok.

-Fitz arriva avec tous le sautres garçons

-Fitz... Je...............suis entrain de perdre les os!

-Vite Biana prend la valise Linh helle Elwin et les autres je sais pas.

-Keefe...dit Sophie

-Oui

-Tu peux m'amener chez Elwin s'il te plait.

- Fitz on va l'amener chez Elwin peut-être?

-OUI VITE. dit sophie

Plus tard

-Bonjour Sophie tu vas bien?

-Oui

-Tu veux voir ton enfant.

-Oui!

-Comment va-tu l'appelée? lui dit Edaline

Fitz entra.

-On va l'appelée Hayley.

Fait par Sophie foster06

Fanfiction Evi Modifier

Le changement ne fait pas tout  Modifier

-Ca va Sophie ?demanda l'adolescente. Tu me semble inquiète .

-Mais enfin Stina ! A quoi tu joues ?s’exclama Sophie en reculant peu à peu. Comment es-tu rentré ici ?

-Oh un petit tour de passe passe avec la lumière que j'ai appris chez les Invisibles mais le Polaris m'a poser un petit problème.

--Mais qu'est-ce qu'il t'arrive ? Nous sommes pourtant amies !

Stina éclata d'un rire qui se répercuta sur tous les miroirs de la salle.

-Amies? Amies........ Non je ne crois pas ! Ce que tu peux etre naive ! Donc pour toi, le fait que l'on fasse parti de la même équipe de la noblesse, fait qu'on est amies ? A moins que ce ne soit parce que j'ai "changé" . Ou bien alors ...... Je sais ! C'est parce que mon père fait parti du Cygne Noir, c'est ça ? Eh bien désolée de te l'apprendre mais je ne suis pas ton amie ! Tu t'es fourré le doigt dans l'œil !

-Mais Stina ! Tu sais très bien que je suis ton amie et pas par internet ! répliqua Sophie qui essayait de reprendre contenance suite aux révélations

-Eh bien moi c’était par internet ! Je me suis rapprochée de toi seulement pour apporter des informations aux Invisbles. Tu es tellement prévisible que c'était joué d'avance ! déclara Stina en jouant avec la dague.

-Mais enfin Stina ! dit Sophie en accusant le coup. Tu n'es pas comme ça voyons. Tu es du Cygne Noir ! Tu es mon amie alors reprend toi !!!

-Parce que tu sais comment je suis ? bien sur que non ! Tu n'es qu'une ignorante ! La preuve, le vieux gros ne t'as rien dit alors je vais m'en charger : je n'ai jamais fait parti du Cygne Noir. Ma candidature a été rejetée. Selon eux, ils ne me connaissaient pas assez et j'était trop mystérieuse à leurs yeux! Dixit l’entreprise qui ne dit jamais les choses directement et dont les membre se cachent sous des déguisement tu ne trouves pas ?Bref j'ai finit par rejoindre la cause des Invisibles .

-Mais pourquoi ? Pourquoi ne m'avoir rien dit ? Pourquoi les avoir rejoints ?

-Pourquoi ? Pourquoi !!! explosa Stina. Mais tu es sérieuse ? Je savais que je ne ferai jamais vraiment parti de votre bande. Jamais je ne serai un membre à part entière De plus mon père ne faisait plus confiance suite aux secrets que j'avais entendu à mon insu . Et ma mère qui prévoyait un avenir déjà tout tracé. Le refus du Cygne noir fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Mainteant vous n’êtes plus rien, cracha t elle 

-Stina ! Nous allons tout arranger si tel est ton souhait mais arrête je t'en supplie!, l'implora Sophie qui était arrivée contre le mur. Elle était maintenant bloquée.

-Ah Sophie. Ma chère Sophie. Les problèmes du monde ne changent pas et ne s'éteigne pas ainsi. En revanche, toi, tu es un des plus grands problèmes du monde, mais à ça on peut y remédier, dit-elle en brandissant la dague effilée avec laquelle elle jouait depuis le début.

-Adieu Sophie !

Les amis c'est la vie  Modifier

Sophie ferma les yeux et attendit le choc. Attendit la douleur. Attendit le sang. Attendit que sa chair se fende et que son cœur s’arrête.

Mais rien n'arriva et rien ne s’arrêta.

Sophie osa ouvrir les yeux et découvrit un dôme d'une couleur lactée qui l'entourait. Stina, elle était allongée au sol. Sophie se retourna et vit un autre dôme où se trouvait Maruca, Marella, Tam, Linh et Wylie. Ses sauveurs. Encore.

-Sophie, tu vas bien ?! s'exclama Biana en apparaissant à côté d'elle.

-Je....je crois, répondit la jeune fille en reprenant contenance suite à la frayeur causée par les derniers évenements. C'est bon Maruca, tu peux enlever ta protection. Que....que s'est-il passé ?

-Eh bien commença Maruca. C'était à moi après toi et on m'a donné la consigne d'arriver entre 2heures et demi et 3 heures en avance. Lorsque je suis arrivée Lord Millary était étendu au sol avec un plaie à l'arcade sourcillière et j'ai entendu des cris et des voix dans le Salon. J'ai alors donné l'alerte grace à la bague de Dex car j'avais reconnus ta voix. Biana est arrivée 10 seconde après et on a fait un plan pour te sortir de là. Linh et Tam sont arrivé suivit de Marella et de Wylie. Biana est entrée dans le Salon et elle a juste le temps de mettre un haquic à Stina avant qu'elle........ avant qu'elle te ...... Bref, et après j'ai créé un dome et ça l'a envoyer baladé car elle a retenté l'expérience.

-Euh..... d'accord....... Où sont Fitz, Dex et Keefe.

-Fitz et moi on s'est mit d'accord et il est resté à Everglen pour prévenir les parents, par contre les autres on sait pas.

-Dex m'a dit qu'il devait aller à Everglen pour te retrouver, s'étonna Sophie.

-Oui c'est ce qui était prévu. Peut-être est-il passé chez lui avant : il ne voit pas beaucoup sa famille. Fitz ne va pas tarder à arriver on pourra lui demandé si il ne l'a pas vu.

-Vu qui ? demanda Fitz en arrivant. Tout va bien ?

-Oui, oui, répondit Sophie. Tu n'aurai pas vu Dex par hasard ?

Fitz adressa un regard dédaigneux et plein de mépris à la silhouette de Stina puis se retourna vers Sophie.

-Non pourquoi ?

-Ah bon parc..........

Sophie fut interrompu par Keefe qui arrivait en trombe dans la salle, essoufflé, avec la chemise déchirée et des plaies sur les bras.

-Keefe ! Qu'est-ce qu'il...... commença Biana.

-Les gars on a un problème, l'interrompit Keefe. Dex s'est fait kidnapper.

Pour la 2ème fois  Modifier

Ce fut la panique totale

Les jambes de Biana flanchèrent et elle s'écroula sur Sophie. Mais celles de Sophie qui tremblaient encore, faillirent  et elles tombèrent toutes les deux sur Fitz qui les rattrapa de justesse. Linh avait forcé Keefe à s’asseoir pour qu'elle soigne ses plaie. Wylie s'énervait et Maruca et Marella se crispèrent d'un coup. Seul Tam resta calme, enfin du mieux qu'il put, et il sauva Maruca d'un coup de couteau qui lui aurai valut une belle cicatrice sur le mollet. Avec tout ce raffut ils avaient réveillé Stina qui avait repris connaissance et en avait profité pour essayer de se venger. Sans l'intervention de Tam, la salle serait encore plus sans dessus dessous qu'elle ne l'était déjà. Il ligota Stina dans des liens d'hydrombre et rappela tout le monde à l'ordre.

-Ho tout le monde ! clama-t-il. Je sais que c'est compliquer mais il va falloir se calmer et tout de suite !!!

Le silence revint si vite que sans les gémissements de Stina on aurai pu croire que la pièce était vide

-Bon..... euh....... Fitz est-ce que tu peux héler les parents pour savoir quand est-ce qu'ils arrivent et Elwin aussi pour Keefe s'il-te-plait 

-D'accord ,répondu le jeune homme 

Il déposa délicatement sa sœur et Sophie qui semblaient toutes les deux proches de la crise de nerfs. Elles s'accrochaient l'un à l'autre comme à une bouée de sauvetage et Sophie ne savait qui de laquelle des deux serrait le plus fort l'autre. Biana laissa tomber sa tête sur l'épaule de Sophie et se mit à pleurer de grosses larmes.

Fitz sorti donc du salon et héla son père. Lorsqu'un bruit retenti. Tous se tournèrent vers Wylie. Le poing en sang, il venait de donner un violent coup contre le mur. Linh se leva et alla prendre les mains de Wylie dans les siennes et lui murmura quelques mots à l'oreille. Cela semblât-il l'avoir calmer car il se dirigea vers Keefe et lui demanda :

-Que s'est-il passé ?

-Alors... bah..... je venais de recevoir l'alerte alors j'ai pris mon éclaireur pour venir à Foxfire mais il a été trafiqué car je me suis retrouvé dans une fôrêt je ne sais où. J'allais repartir lorsque j'ai entendu des voix. Alors je me suis dirigé vers leur provenance et je me suis retrouvé pris au piège par des cordes comme enchantées. Il y avait un groupe d'Invisbles à 30 mètres de moi. Ils ne m'ont pas vu tout de suite alors je l'ai vu. Dex se débattait contre 2 hommes et une femme. Cette dernière a sortit un atomiseur et lui a lancé 2 décharges. C'est alors qu'ils m'ont vu et ils m'ont lancé des lames par télékinésie. Les deux hommes ont laissé Dex à la femme et ils m'ont chargé. Je me suis pris des coups de partout, de tous les cotés mais leur cordes ont dérailles et elles les ont pris au piège aussi. J'en ai profité et j'ai sortit mon cristal de foyer et je suis rentré. J'ai pris le luminateur des Rives du Réconfort et je suis arrivé là. Et bien sur, Ro n'était pas là car elle est chez son père.*

-Bon il faut faire un plan pour le sortir de là et tout de suite !!!!! Il ne restera pas plus longtemps là-bas entouré de fous!!!! ordonna Biana

Elle s'était reprise si vite que personne ne l'avait vu se relever. Elle serrait les poigs si fort que ses fallanges blanchissaient à vu d'œil.

-Eh bien .....euh...... Keefe tu as toujours ton éclaireur? demanda Sophie 

-Oui.

-Eh bien on le prend et on vas là-bas. Wylie, Linh, Maruca et Marella vous ferez diversion. Biana, Tam, Fiz et moi on va délivrer Dex. Et Keefe tu restes là pour te reposer.

-Hors de question, répliqua-t-il. Je viens. Je vais avec l'équipe de diversion. Je suis le meilleur pour ça.

-Et moi je vais avec votre équipe au cas où il faudrait brûler des liens.

-Adjujé alors ! dit Sophie

Elle voulut se relever, mais à peine fut elle debout qu'elle fut écrasée dans une étreinte. Les parents venaient d'arriver et Edaline et Grady serraient leur fille le plus fort possible. Pendant ce temps là Keefe relatait l'histoire à Sandor, M. Forkle et à son père. Leur relation s'était améliorée ces derniers temps et Keefe semblait si soulagé de voir son père que cela donna un peu de baume au cœur à Sophie.

-Bonjour à tous ! Heureuse de voir que l'heure est aux réjouissances ! J'espère que l'on ne vous dérange pas surtout ! déclara une voix plus que familière.

Tout le monde se tourna vers le miroir Polaris où venait d’apparaître 2 personnes. 2 personnes que Sophie ne connaissait que trop, malheureusement . 2 personnes qui annonçaient en général que ça s'annonçait très mal. 2 personnes que Sophie espérait ne jamais revoir...

 Le retourModifier

-Eh bien alors ! N'êtes vous pas contents de nous voir de nouveau après toutes ses années ? demanda la femme.

-Deux ans sans te voir ça fait comme si je ne t'avais pas vu 2 jours. Tu es sur que tu ne veux pas disparaitre pour l'éternité, maman ?!?!raillat Keefe en crachant ce dernier mot.

-Tu entends ça Vespéra ! Ils ne sont même pas contents de nous revoir alors que leur ami a disparu, ricana Lady Gisela froidement 

-Sophie se dégagea de la main de Grady posée sur son épaule et s'avanca vers le miroir les points serrés. Elle s'approcha le plus près possible du miroir pour avoir toute l'attention des 2 femmes .

-Où est-il ? Nous savons que vous l'avez kidnappé. Libérez le ! dit elle suffisament bas pour que les personnes dans la salle ne l'entende pas mais pour que les 2 femmes l'entendent quand même.

-Sophie ? Sophie.... je vois que Stina a échoué.

-Oui mais répondez moi : où est-il ? insista la jeune fille 

-Tout de suite les accusations, hein ? Nous ne l'avons pas "kidnappé" mais nous l'avons....... emprunté, répondit Vespéra qui parlait pour la première fois 

-Alors comme ça vous avez besoin du meilleur Technopathe qui soit des cités perdues. Il ne fera rien pour vous, intervint Biana qui se plaça à coté de Sophie si bien que les 2 Invisibles ne pouvait voir qu'elles.

-Oh si il fera ce que nous voudrons pour l'amour qu'il a pour vous, il serai trop dur pour lui de vous perdre jeune fille, répliqua Gisela

-Dex est censé ! Il ne va rien faire, dit Sophie .

-C'est ce que nous verrons bien ....

-Attendez une seconde, cela veut dire que vous n'avez plus de Technopathe ? dit Biana. Que s'est-il passé ? Ils s'est rendu compte que vous étiez les personnes les plus vicieuses du monde ?

-Petite insolente ! Tu n'as pas à le savoir, nous avons besoin de lui un point c'est tout s'énerva Vespéra.

-Au faite ! Vous avez déménagé en forêt, demanda Sophie

-Comment le ... Trix, Emo et Travers n'ont pas été si discrets que ça on dirait, constata Gisela.

- Laissez nous devinez, un Raffaleur, une Empathe et un Phaseur ! Bravo les pseudo ! Heureusement que je ne suis pas et que je ne serai jamais chez les Invisbles, vous imaginez le mien ! ricana Sophie . Et puis ce n'est pas grâce à eux que nous le savons, mais nous avons nos sources.

-Vos sources, hein ? Et quelles sont elles ?

-C'est..... commença Stina mais Biana lui envoya un coup de pied dans le ventre sans la regarder, si violent et si pointu à cause de ses talons que l'adolescente en eut le soufle coupé. Puis Biana déchira un pan de sa cape et baillona Stina avec.

-Reprenons, lança-t-elle quand elle eut fini. Vous allez libérez Dex ou vous en subirez les conséquences.

-Mais quelle coriace cette petite ! Elle ferai une bonne recrue, ricana Vespéra.

-Même pas en rêve, lâche !!! Vous n'êtes même pas capables de faire marcher votre entreprise sans faire de nouvelles recrues toutes les heures ! raillat Biana 

-Petite idiote je ne te permet pas ! Votre ami restera avec nous le temps qu'il faudra ! Est-ce clair ?, s'exclama Vespéra. 

Lorsque soudain retentit une sorte d'alarme du côté des 2 Invisibles. Gisela se retourna, dit quelques mots à sa compagne et se retourna vers le miroir.

-Nous allons devoir vous laisser ! A très vite, annonça-t-elle.

Et les 2 femmes disparurent.

Biana se laissa tomber au sol et le frappa le plus fort possible tellement elle était emplie de rage. Sophie, elle, se retourna et découvrit le Salon de l'Illumination vide, hormis Stina Biana et elle.

Il n'y avait plus personne, les autres n'étaient plus là. Biana se retourna et vit la pièce vide.

-Où sont-ils passé ? demanda-t-elle en murmurant presque.

Disparut.

Ils avaient tous disparus.

La queteModifier

-Mais où ? Et comment ? Et pourquoi ? Et puis sans que.... Mais c'est pas....! les questions sans réponse se bousculaient dans la tête de Sophie.

-Tu crois qu'il sont allés chercher Dex ? chuchota Biana 

-Je pense... A ton avis c'était ça la sonnerie qu'on a entendu du côté de Vespéra et Lady Gisela ?

-Je ne sais pas. Sans doute que oui. Il faut les retrouver ! Tous ! dit Biana en se relevant prise d une énergie nouvelle.

Elle commença à faire les 100 pas. Ce mouvement d'air fit voler un bout de papier dans les airs. Sophie se dirigea là ou iol était retomber et le ramassa. Puis elle lu le mot écrit dessus à voix haute :

"Ne vous inquiétez pas. Il vaut mieux que vous ne soyez pas là. On se retrouve à Havenfield ! A vite !"  

-Quoi ! "Il vaut mieux que vous ne soyez pas là" ? Moi à la limite ça passe mais toi ! Toi tu es indispensable ! Comment osent-ils ?! explosa Biana

-Bon ... euh ... je vais essayer de joindre Fitz, ok ? Ne t'inquiète pas, dit Sophie.

-Profites-en pour lui exploser le cerveau au passage, maugréa Biana.

Sophie transmit donc sans relache le prénom de Fitz. Elle détecta enfin l'esprit de son Apparenté et le harcela jusqu'à ce qu'il daigne répondre.

-Sophie, arrete tu veux !?

-Enfin ! Où êtes vous ? Pourquoi être parti sans nous ? demanda tout de meme Sophie

-Sophie je ne vais pas te le dire.

-Mais...... Pourquoi ?

-Pour vous protégez ! Car tu vas encore t'attirer des ennuis et Biana ne va pas tenir 5 minutes. Arrête ! Je te sens tu sais !? Je sens que tu essaye de chercher le lieu dans ma tete. Rester où vous etes. Enfin non ! Aller à Havenfield et restez y !  On arrive !

Il sembla hésiter, mais il ajouta 

-Je tiens à toi Sophie.

-Fitz attends !

Mais trop tard ! Il avait bloquer son esprit 

-Alors ?

-Je n'ai pas réussi à voir où ils sont mais nous sommes maintenant sur qu'ils ont l'éclaireur de Keefe. Ils nous ont laissé là pour nous protéger dit il. Je vais essayer avec Keefe.

-Pourquoi ? Pourquoi je ne peux pas sauver la personne que j'aime ? Pourquoi Dex n'est pas secouru avec moi dans l'équipe ? Pourquoi on m'empêche de me rendre utile pour la personne que j'aime ? Si Wylie aurait été kidnappé Linh aurai été de la partie bien sur !! Et inversement !! Si Wylie était été à la place de Dex le couple se serait retrouvé là-bas ! Là où l'autre aurai été kidnappé ! Mais alors POURQUOI PAS MOI ?!!!! s'exclama Biana !

Sophie alla prendre sa meilleure amie dans les bras dans le but de la réconforter.

-Ne t'en fait pas, Dex sera secourut et nous serons de la partie. 

Puis elle se dégagea lentement pour pouvoir transmettre. Elle détecta enfin son esprit et le harcela lui aussi de son prénom.

-Salut Foster ! Désolée Foster, mais je ne te dirai pas ! On se retrouve à Havenfield ! Prends soin de toi Foster ! pensa t il en raffale puis il coupa la conexion en refermant son esprit avant meme que Sophie n'ai pu transmettre.

Sophie commença à désespérer lorsque lui vint une idée. Celui qui était le plus à même de l'aider était bien Dex, non ?  En plus si Sophie décidait de chercher dans l'esprit du jeune homme cela serai plus simple car ses barrières étaient beaucoup moins solides que celles de Fitz ou de Keefe.

-Bon je.. j'ai une idée. Je vais essayer de contacter Dex. Je pense que c'est le mieux placer pour nous guider, tu ne trouves pas ? annonça prudamment Sophie .

-Mais..... c'est une idée géniale !!!! Pourquoi je n'y ai pas penser plus tôt ? s'exclama Biana. Quelle chance j'ai de t'avoir !

-Euh ... je vais essayer, je ne promet rien, bafouilla Sophie 

Biana lui prit la main et lui serra doucement

-J'ai confiance en toi. J'ai confiance en nous. Je sais qu'on vas y arriver, ensemble.

Sophie sourit mais elle avait si peur de décevoir Biana qu'elle s'accorda 30 secondes pour souffler et se détendre. Puis elle étala sa conscience et, à tatôns, elle appela Dex. Elle sembla enfin qu'elle l'ai trouvé lorsqu'elle entendit cette pensée 

"S'il vous plait aidez moi"

-Dex , appela Sophie 

-Qui est-ce ? Qui me parle ? Où etes vous ? demanda les pensées de l'esprit d'une jeune fille. Et qui est Dex ?

Eh mince! pensa Sophie. Je me suis trompée !

Mais à peine reprit-elle ses recherches qu'elle trouva enfin l'esprit de Dex.

-Sophie ? demanda-t-il

-Oui ! C'est bien moi ! Comment vas tu ? Ils ne te torturent pas j'espère ? Tu as à manger ? Qu'est-ce que tu dois faire ? demanda en bombardant le jeune homme Sophie. Euh non ce n'est pas le sujet : montre moi l'endroit où tu te trouve nous venons te chercher !

-Euh.... comment va Biana d'abord ? Tu peux lui dire que je l'aime s'il te plait, bredouilla t il . Et euh tu es avec les autres ?

-Euh.... oui oui menti la jeune fille. Mais je t'en supplie, montre moi où tu es !

-D'accord.

Puis défila des images. Une foret très verte, des arbres partout autour. Cela faisait penser aux foret de Russie où Sophie avait voyagé étant toujours avec ses parents humains. 

Fanfiction autre: Modifier

Sophie entra dans la salle étrange. Celle qu’elle avait vue dans les rêves de Sylveny. Une chaise branlante trônait au centre de la pièce. Avec une jeune fille, de dos, dessus. Elle avait les cheveux bruns et portait une robe blanche flottante. Sophie contourna la chaise pour voir les traits de la jeune fille. Elle avait l’air endormie, comme entrer en transe. La jeune télépathe s’approcha et posa ses doigts sur les tempes de la jeune fille brune. Elle se concentra pour rentrer dans l’esprit de l’inconnue. Son instinct lui soufflait de réveiller cette jeune fille. Elle avait un destin crucial pour le Cygne Noir. Elle entra dans son esprit, étrangement vide et silencieux. Elle avait l’impression d’être en apnée dans un lac aussi silencieux qu’une tombe. Elle avait l’impression d’être dans un bocal, aux bords nacrés et duveteux. Elle parcourut l’esprit vide de la jeune fille tout en semant des messages télépathiques. Soudain, il y eut un grand sursaut et Sophie d’eux s’extirper de l’esprit de l’inconnue car des milliers de souvenirs remontés dans la tête de la jeune fille.

Sophie s’écarta de la jeune fille brune, en proie à une terrible migraine. Il y eut un bruit de fracas et la jeune Télépathe vit que l’inconnue s’était relevée d’un coup, renversant la chaise. La migraine commençait à se dissiper et Sophie se rapprocha.  

-       Ça va ? murmura t’elle

-       Qui es-tu ? demanda l’inconnue d’une voie enraillée.

-       Je m’appelle Sophie Foster.

-       Sophie ? Oh mon dieu, j’ai crut que c’était Jolie.

-       Jolie ?

-       Ne me dis pas que tu ne sais pas qui c’est ! Jolie Ruewen ?

-       Ah oui, c’est euh… ma sœur par…

-       Ta sœur ! s’exclama l’inconnue, Mais, tu t’appelles Foster et non Ruewen !

-       Oui, je voulais dire sœur, par adoption.

-       Ah. Oui, Jolie était ma voisine, elle avait deux ans la dernière fois que je l’ai vue, une mignonne petite fille !

-       Quoi ?! hallucina la jeune Télépathe

-       Quoi quoi ?

-       Mais… Jolie était adulte lorsque elle est morte et…

-       Jolie est morte ?

Il y eut un silence lourd dans la pièce circulaire.

-       Mais… Si… adulte ? Comment ? Mais… je n’ai pas passer au moins dix ans ici… Ah oui, je me rappelle, une personne habillée en noir et venue me voir, m’a emmené ici soit disant pour me montrer quelque chose et… et je me réveille ici, des années après, sans m’en être aperçue, avec la sœur adoptive de Jolie adolescente, alors que j’ai quitté Jolie bébé ! Ah, et au fait, je m’appelle Amya Stenker.

-       Mais alors, il y a une personne capable d’endormir les gens dans une sorte de transe, et de les réveiller grâce à un Télépathe ?

-       Tu es Télépathe ?

-       Oui et toi ?

-       Je suis Métamorphose , je peux me transformer en tout animaux, mais de couleur argentés.

Soudain, une porte cachée dans un mur s’ouvrit avec grands fracas. Un homme de haute stature s’approcha.

-       Tiens, Amya et Sophie…

Voyant que Sophie préparée à instiller et qu’Amya s’apprêter à se transformer, il dit :  

-       Eh bien, vous n’en aurez pas le temps !

Il ferma les yeux et la jeune Télépathe su à cette instant que si il n’y avait pas de Télépathe aussi puissant qu’elle, à supposer qu’ils trouvent cette salle, elle allait y rester longtemps. Très longtemps.

Fanfiction Sophie Foster :   Modifier

Bonjour, j'ai créé cette fanfiction sur un coup de tête mais j’espère qu'elle vous plaira. Bonne lecture !

Si vous voulez une suite, dites-le moi dans les commentaires.

De Dianna26

Chapitre 1 :Modifier

(Sophie a été rendue amnésique par Lady Gisela qui s'est montrée être une puissante télépathe. Elle a enlevé Sophie et l'a placée dans un gang impitoyable chez les humains, dans les Cités Interdites, où elle essaye de "reprogrammer" notre héroïne pour en faire une Invisible… Elles en discutent en haut du plus grand immeuble de la ville et sujets des semaines passées avec le gang. )

-Je ne peux pas ! déclara Sophie d'une voix forte. Jamais je ne pourrais tuer un innocent avec pour seul prétexte de me "préparer" ! Et me préparer à quoi d'ailleurs ?

-Je te l'ai déjà dit, rétorqua Lady Gisela d'une voix suffisante, ce monde a besoin de changement ! Mais...

-Et comment comptez-vous le "changer" ? C'est impossible de faire changer autant d'humains pour… pour en faire quoi au fait ?

Bien entendu, Lady Gisela ignora sa question et repris d'une voix mielleuse:

-Mais qui a dit que tu jouerais un rôle ici ? Si tu es là, s'est seulement parce que tu as besoin de te préparer mentalement : de découvrir la sensation d'être puissante, d'accepter d'être cruelle et impitoyable aussi. Mais surtout de t'habituer au sacrifice sans en avoir le moindre remord. N'as-tu rien ressenti en venant ici ? Tu es même devenue une véritable cheffe ! Malheureusement pour toi, tu es trop vulnérable à ce niveau là. Tu es tout le contraire de ce que tu devrais être…

-Et si je n'ai pas envie d'être comme ça ! objecta Sophie en masquant ses tremblements du mieux qu'elle pu. N'y a-t-il pas de manière plus pacifique de régler ces problèmes ou...

-Pacifique hein, éructa Lady Gisela, amère, pour toi les gens changeront si on le leur demande "gentiment" ! Eh bien moi, je pense qu'il faut leur faire comprendre que notre monde a besoin d'un changement ra-di-ca-le, en utilisant la force s´il le faut ! Il faut leur montrer à tous que nous sommes bien plus puissants qu'eux. Et pour ça, ces idiots ont besoin d'un chef pour leur ouvrir les yeux !

-Tous cela ressemble à un dictature, murmura-t-elle, et je ne sais même pas de quoi vous parlez.

Peut-être que si elle calmait le jeu, elles pourraient s'expliquer plus calmement. Depuis qu'elle était avec le gang, elle connaissait ce genre de discussions. Il fallait admettre qu´elle se plaisait bien ici. Elle avait acquit des compétences incroyables et son maniement d'armes était monstrueux: elle pouvait prendre et manier à la perfection n'importe quelle arme de n'importe quelle main. "Tu es une guerrière née " ça, tout le monde au gang le lui avait dit. Et leurs tyroliennes à travers la ville chaque jour pour rejoindre une planque (réfectoire, dortoirs, arène,etc.)… elle avait l'impression de voler. On aurait dit une Audacieuse comme dans "Divergente". Elle se sentais libre et épanouie. Elle s'était même fait énormément d'amis. Pourtant... pourtant elle savait qu'au fond d'elle, sa vraie place était autre part, c'était là la seule certitude qu'elle avait. Son esprit la faisait souffrir en permanence et pas qu'à cause du diadème que Lady Gisela l'avait forcée à mettre "pour son bien" disait-elle, son esprit la faisait souffrir à cause de ses trous noirs comme s’il lui manquait quelque chose. Mais soudain, quelqu'un, non, plusieurs personnes tambourinèrent férocement à la porte. Ils criaient tous son nom et lui hurlaient de partir. Mais tout se passa très vite.

-Fais ton choix Sophie: rejoint-moi de ton plein gré, ou je serait contrainte d'utiliser la force.

Sa voix était calme, mais son regard était froid et dur. Il était clair qu'elle n'hésiterait pas à user de la violence. Malgré tout, les voix lui étaient tellement familières qu'elle décida de les écouter.

-Non, répondit simplement Sophie d'une voix tremblante, je ne rejoindrais jamais votre ordre, Lady Gisela.

-Que tu crois, rétorqua-t-elle, eh bien soit. Je suis sincèrement navrée Sophie, mais tu ne me laisses pas le choix.

Avant même que Sophie ai eu le temps de faire le moindre mouvement, la porte s'entrouvrit et avant même d'apercevoir les personnes venues ici pour la "sauver". Lady Gisela poussa Sophie qui bascula par-dessus la rambarde à grands cris, et tomba du haut de l'immeuble.


Chapitre 2 :Modifier

Sophie tombait en chute libre en poussant des cris, et, au moment de l’impact, elle ferma les yeux et pensa "ça y est, c'est la fin". Mais au lieu de percuter le sol, elle le "traversa" littéralement et atterri sur un grillage qui faisait office de trampoline, d’amortisseur. Une personne encapuchonnée d'un long manteau noir avec un symbole étrange sur les manches qui l'attendait non-loin de là, l'attrapa par le bras et l'emmena avec lui dans les couloirs sombres. Mais Sophie n'avait plus la force de résister, comme si en traversant le sol, on lui avait aspiré tout son énergie. Quand il lui dit d'accélérer le mouvement, Sophie reconnu la voix de Gethen. Des souvenirs l'attaquèrent de toute part jusqu'à ce qu'elle s'écroule au sol. Gethen grommela quelques mots incompréhensibles, et attrapa Sophie pour l'emmener dans ses bras.

Elle essaya de se débattre mais son corps ne lui obéissait plus. Elle était comme une poupée de chiffon. Elle ne voyait plus rien car elle n'avait plus la force d'ouvrir les yeux. Au bout d'un certain temps, Gethen la déposa sur un lit moelleux et parti en fermant la porte à clé. Mais Sophie n'en avait plus rien à faire. Elle s’endormit dans un sommeil qui n'avait pour seul but de retrouver un peu d'énergie.

Quand elle se réveilla, une douleur profonde se creusa dans sa tête. Elle avait des courbatures sur l'ensemble du corps. Elle porta ses mains à sa tête pour se masser les tempes. La jeune fille observa tout autour d'elle et fut très vite étonnée de voir qu'elle était dans une chambre luxueuse. Les murs étaient peints en bleu nuit et incrustés de diamants comme si elle était dans l'espace. Le reste de la pièce était habillé avec des meubles en diamants et en cristal, et des coussins et des tapis de soie. Elle disposait aussi d'un dressing garni et d'une très grande salle de bain.

Mais elle ignora tout ce confort pour aller tambouriner contre la porte.

«  -  Laissez-moi sortir ! cria Sophie

- Tu t'es préparée ? rétorqua la voix de Gethen. Lady Gisela t'attend !

- Et pourquoi devrais-je faire ça ? demanda- t-elle sèchement.

- Premièrement parce que c'est ton billet de sortie, et deuxièmement, si tu veux des réponses, il faudra d'abord venir voir Lady Gisela.

Hélas, elle voulait des réponses sur ce qu'il s'était passé la veille. Alors, elle alla s'habiller avec les vêtements qu'on lui avait préparé : des vêtements simples composés d'une tunique blanche à manche, un leggins et un plastron violet foncé, un brassard avec un symbole étrange, une ceinture et de longues bottes sans talons noires ainsi qu’un long manteau qui était semblable à celui de Gethen étaient disposés sur un fauteuil. Elle se fit également un chignon sévère pour retenir ses mèches désordonnées. Et aussi improbable que cela paraisse, elle découvrit qu'un de ses meubles en cristal et en diamant renfermait les armes les plus étranges qu'elle n'ai jamais vues. Elle décida alors de cacher quelques armes dans son manteau et sur elle. Elle mit une sorte d'assemblage de plusieurs lames tranchantes en forme de losange pliable qu'elle enroula autours de son chignon, des sortes d'étoiles à lancer qu'elle cacha dans les poches de son manteau après avoir esquissé quelque gestes et une dague qu'elle glissa dans sa botte. Satisfaite, Sophie retourna voir Gethen qui lui ouvrit la porte après avoir vérifié que le diadème était toujours sur sa tête. Il lui empoigna le bras délicatement et la guida dans le sombre couloir. Une fois arrivé devant une grande porte élaborée avec des motifs étranges sertis de joyaux, Gethen s'avança et lécha un capteur. La porte s'ouvrit après plusieurs bruits métalliques sur une grande salle sombre avec pour seul meuble une table en onyx avec un grand motif en opale identique à celui que Sophie arborait sur sa manche. Tout autour de la table, des chaises étaient réparties, et un trône en pierre de lune et en perles nacrées trônait au bout de la table, majestueux et imposant.

-Assieds-toi là, lui intima Gethen en désignant la chaise en face du trône.

Il s'installa dans un siège proche de celui de Sophie. Au bout de quelques minutes, des lumières illuminèrent seulement la table, plongeant les chaises dans le noir, et plusieurs silhouettes encapuchonnés du même manteau que Sophie prirent place autours de la table. Lady Gisela, elle, s’assit sur le trône. Elle regarda Sophie et sourit :

-Alors ma chérie, dit-elle d'une voix mielleuse, t’es tu enfin décidée à rejoindre notre ordre ?

-Non, répondit simplement Sophie, en faisant grimacer l'assemblée.

-Oh, mais ma chérie, tu te plaira ici, crois moi sur parole, insista- t-elle, nous sommes tous de ton côté, regarde par toi même. Tout le monde retira sa capuche sans exception, ne voulant plus se cacher à elle.

-Et nous, continua-t-elle, nous ne sommes pas comme une certaine organisation, que tu connais d'ailleurs : le Cygne Noir. Elle cracha les derniers mots comme si c'était du poison. Ils ont essayé de t'enlever et de t'éliminer à maintes reprises, ils ont fait de nombreux morts parmi nous, dit une voix dans l'assemblée.

« Celle de Ruy » pensa Sophie sans savoir d'où elle la connaissait. Et au fur et à mesure que les voix continuait de parler des crimes commis par ces malfaiteurs. D'autres lui expliquaient l’existence des elfes, des gobelins, des nains, des trolls, des gnomes et des ogres. Et d'autres encore lui racontaient sa vie passée : comment le Cygne Noir et le Conseil avaient tenté de l'éliminer quand le roi nain avait voulut l'aider ( il s'était d’ailleurs fait exiler ), comment le Cygne Noir avait monté la population contre eux en les accusant d'avoir déclenché une épidémie qu'ils avaient déclenché avec les ogres, comment leur roi leur reprochait d'être responsables de la destruction de leur capitale. Combien de fois les Invisibles l'avait sauvée du danger qu'elle courrait, avant de faire en sorte qu'elle puisse se défendre contre toutes les personnes qui lui voulaient du mal en l'envoyant chez les humains, et de la protéger en même tant qu’en leur faisant croire qu'ils s’en étaient débarrassés. Lorsque les explications cessèrent, Lady Gisela reprit la parole d'une voix douce :

-Alors ma chérie, tu as fais ton choix ?

-Je..., bredouilla-t-elle, Je crois que je veux rejoindre votre ordre. Sophie était bouleversée, en colère, et désirait la vengeance en détruisant le Cygne Noir et le Conseil. Et aussi tout les autres monarques qui avaient osé s'en prendre à elle et aux Invisibles, en commençant par le roi Dimitar !

-Excellent choix ma douce, dit Lady Gisela , mais avant de t'expliquer notre vision de l'avenir, tu dois nous jurer allégeance.

-Comment ? demanda aussitôt Sophie, Que dois-je faire ?

Lady Gisela sourit fièrement:

-Mais en versant ton sang, bien sûr. Tout ce que tu dois faire, c'est me faire confiance et me laisser faire.

Sophie vint à côté de Lady Gisela qui, fière comme un paon, sorti une lame étrange de son manteau. Une sorte de poignard avec le symbole des Invisibles gravé sur le manche. L'arme était blanche et entièrement recouverte de gravures qui formaient les mêmes motifs que ceux que Sophie avait observé sur la porte. Elle ferma les yeux et laissa Lady Gisela tailler la manche droite de sa tunique. Puis la douleur arriva, cuisante, elle la faisait souffrir, mais elle resta de marbre. Elle ouvrit finalement les yeux et observa Lady Gisela dessiner des sortes de motifs s’entremêlant juste au dessous de son épaule droite avec au centre des vagues. Elle faisait cela sur le côté, de manière à ce qu'il se voie bien, le symbole des Invisibles, un œil entouré d'un cercle. Quand elle eu terminé, Lady Gisela appliqua du Frissyn, substance que Sophie reconnu, contre sa peau, et les marques sanguinolentes que lui avait faites Lady Gisela virèrent au noir. Ça lui faisait comme un tatouage sur le bas de son épaule tout en encerclant le haut de son bras.

-Parfait, clama-t-elle, tu es à présent un membre officiel des Invisibles !

Sophie regagna sa place, fière et droite, son épaule à découvert. Tout le monde la regarda impressionné et elle leur répondit par un regard déterminé.

-Bien, maintenant que ce détail est réglé, dit Lady Gisela, Tu es prête à découvrir le secret que cache le Projet Polaris...


Chapitre 3 :Modifier

En rentrant dans ses quartiers à l'aide de Gethen, Sophie remarqua un passage secret dans l'un des mur de sa chambre. Elle ne savait pas quoi faire mais la curiosité l'emporta. Elle ouvrit le passage incrusté dans le mur et se retrouva dans une chambre semblable à la sienne si ce n'est que la chambre ressemblait à un volcan mais la température était froide comme si elle était dans un désert de glace. Les meubles était en pierre volcanique et en opale de feu. Le rendus était une véritable illusion avec les mur en hologrammes. Même la fumée était représenté au plafond ! Quand tous à coup Quelqu'un se racla la gorge bruyamment.

- Qu'est-ce que tu fais là ? lui demanda une jeune fille qui lui disait vaguement quelqu'un qu'elle aimait beaucoup.

- Je… J'ai vu une porte dans l'un des mur de ma chambre et je… je voulais voir ce que c'était… au cas ou, bredouilla-t-elle, surprise et gênée.

- Oui je vois, dit-elle en rigolant, Tu m'avais manqué pendant tous ce temps…

- Pardon, s'exclama-t-elle, Tu te trompe, je ne te connait même pas !

La jeune fille fit la moue. Elle avait de long cheveux blond clair délicats et un visage au trait fin, mais ce qui interpella le plus Sophie, c'était sa ressemblance avec Lady Gisela et ses yeux bleu glacier. Et Sophie fut surprise de l'entendre grommeler "Ma mère et ses manies à la noix" avant de dire :

- Je suis Argentla, Argentla Sencen, la fille de Lady Gisela.

- Lady Gisela a une fille ? s'étonna-t-elle.

- En fait elle a un fils aussi, mon grand frère, Keefe. Ma mère m'a eu un an plus tard car elle voulait m'avoir au cas ou il serait défectueux.

Se nom, "Keefe", lui disait quelque chose, et même une très grosse chose. Des sentiments revenait aussi, très profonds, comme si elle s'était attachée à lui de façon particulière. Peut être sortait-ils ensembles avant que Lady Gisela ne lui efface la mémoire, songea Sophie. Mais Argentla mit fin à ses belles illusions.

- Malheureusement, il déteste maman et il fait parti du Cygne Noir et d'une sorte de groupe ou brigade qui œuvre pour le Conseil.

- Il se bat toujours pour le bien pourtant ! dit Sophie à qui la phrase échappa.

Cette phrase flotta entre elles.

- Tu sais, dit Sophie pour rompre ce silence gênant, tu m'a dit qu'on ce connaissaient toutes les deux alors que je n'ai aucun souvenir de toi, que voulais-tu dire par là ?

- Eh bien, ma mère à du te le dire mais on a toutes les deux été envoyées chez les humains, toi par le Cygne Noir et moi par les Invisibles, pour avoir un regard différent sur notre monde et par le pur des hasard, on s'est retrouvées dans le même lycée et on est tout de suite devenus meilleurs amies.

- "Les Deux Petites Binoclardes", ricana Sophie à qui les souvenirs revenaient, Donc tu es pyrokinésiste.

Sophie se souvint que vers la fin de l'année, Mike Waren et sa bande étaient revenus les embêter et Argentla avait perdu le contrôle et un incendie était apparu. Mais maintenant que Sophie avait découvert l'existence des elfes, elle compris que Argentla avait déclenché son talent de pyrokinésiste se jour là.

- Oui, dit Argentla en hochant lentement la tête, et givreuse aussi.

- Trop bien, murmura Sophie, Et que s'est-il passé ensuite ?

- Eh bien, les Invisibles ont éteint l'incendie et m'ont emmené dans les cités perdues pour apprendre à contrôlé mes pouvoirs, comme je me suis aussi manifesté en tant que givreuse. Et apparemment, quelqu'un m'a effacé de ta mémoire.

- Le Cygne Noir, cracha Sophie, pleine de haine.

- Pour tout t'avouer, je ne fais pas confiance aux Invisibles ni à ma mère d'ailleurs… Mais j'ai toujours eu confiance en toi, je te suivrais peut importe tes choix qu'ils soient bons ou mauvais, même si tu a un don pour savoir ce qui est juste, tu peut compter sur moi pour t'aider. Tu es ma meilleurs amie, déclara Argentla.

Sophie fut touchée par ses paroles.

- Toi aussi, répondit Sophie.

Une alarme sonna, elles sourirent, se regardèrent, un éclat de malice dans les yeux et rigolèrent en concert.

- C'est l'heure de l'entrainement, lui apprit Argentla en plaisantant, Voulez-vous mourir Lady Sophie ?

- Bien évidement Lady Argentla.

Alors, main dans la main, elles se mirent en route pour leur entrainement avec Gethen, Ruy et Vespéra.


Chapitre 4 :Modifier

Quelque semaines étaient passé depuis qu'elle avait rejoint les Invisibles et, depuis que Lady Gisela lui avait retiré le diadème qui lui bloquait ses pouvoir pour le remplacer par un bracelet pour une raison inconnu de Sophie, elle avait acquit des compétence incroyables. Sa télépathie est devenus deux fois plus puissante qu'avant grâce à Gethen, travaillé son optimisation avec Vespéra et Emo, une puissante Empathe qui s'appelait en réalité Acalya, appris à imiter les autres à la perfection grâce à Lady Gisela… et même si il n'y avait pas d' Instillateur chez les Invisibles, Vespéra, Ruy et Emo pour lui faire faire des exercices sur la maîtrise de ses émotions. Elle travaillait aussi ses compétences où elle finit par y exceller à chacune d'elles. Mais un jour, Lady Gisela lui demanda de venir dans ses quartiers. Le sol était un hologramme qui représentait les cités perdus et les murs en opales de feu et en opales blanches qui illuminait la pièce comme si elle était à le soleil et qu'elle marchait sur les cités perdues : métaphore qui représentait bien Lady Gisela d'ailleurs. L'ensemble était très intimidant et la fit se sentir toute petite.

- Ah tu es là, fit la voix de Lady Gisela, Tu es venu vite dis-moi ?

Sophie se retourna et vit qu'elle était assise dans un fauteuil de soie blanche qui avait l'air très confortable.

- Bien sur, répondit Sophie, je ne voulais pas vous faire attendre.

Sophie dit ces paroles en inclinant la tête.

- Bien, Sophie, j'ai une question à te poser, même deux pour être exact : Me fais-tu confiance ?

- Oui, déclara-elle en toute sincérité, vous m'avez toujours protégé.

- Parfais et… Acceptes-tu le changement ?

- Eh bien, j'accepterais tous les changements susceptibles d'aider notre monde.

Lady Gisela l'observa d'un œil calculateur, et, après hésitation, sortis cinq fioles contenant des liquides étranges.

- Ces quatre fioles contiennent de la lumière d'étoiles non-répertoriés, dit-elle en désignant les fioles lumineuses, Mais celle là, contient une dose importante d'hydrombre.

Elle dit cette phrases en attrapant la fioles contenant le liquide noir.

- Et que voulez-vous que je fasse, lui demanda Sophie.

- J'aimerais que tu les boivent toutes.

Devant la mine étonnée de Sophie, elle leva les yeux au ciel et ajouta :

- Je te fais confiance et je sais que pour toi c'est idem. Alors, je sais que tu es déjà très puissante mais pour que tu sois un atout encore mieux pour nous et que tu sois plus dangereuse pour tes ennemis puisque ils connaisse déjà tout tes talent il pourront te maîtriser facilement. Donc j'aimerais que tu boive se traitement et que tu accepte le changement.

Sophie se répéta mentalement les paroles de Lady Gisela en ce demanda ci elle voulait vraiment plus de pouvoirs mais ces choix lui rappelèrent un moment où elle avait du décider… Mais tout ses souvenirs la quittèrent d'un coup. Quand elle rouvrit les yeux, Lady Gisela s'était lever de son siège et elle avait ses main sur les tempes de la jeune fille.

- Que faites-vous, lui demanda Sophie.

- Je… Tu avait mal alors je t'ai calmé avec un tour télépathique, répondit Lady Gisela, Mais revenons à notre discutions veux-tu.

Sophie n'était pas convaincu par ces explications mais acquiesça quand même. Elle regarda longuement les fioles posés sur la table devant elle. Mais malgré ses doutes, elle s'assit sur le fauteuil à côté de la table et but les cinq fioles en ignorant le goût…le goût acide des liquides. Seule la fioles d'hydrombre avait un goût âcre. Mais à peine eut-elle finit de les boires qu'elle se plia en deux. La douleurs l'assaillait de partout, en essayant de trouver ce qu'elle cherchait au plus profond d'elle. Mais elle sentit Lady Gisela lui enlever son bracelet et dire "Il faudra que je demande à Engrenage d'augmenter la puissance".

- Accepte le changement, répéta Lady Gisela d'une voix semblait lointaine, très lointaine à Sophie;

Et d'un coup, plus aucune force n'était encore en elle et elle perdit connaissance.


Chapitre 5 :Modifier

Lorsqu'elle se réveilla, elle était allongée sur son lit avec une Argentla très inquiète penché sur la jeune fille.

- Sophie, ça va ? Tu te sens bien ?

Elle n'arriva qu'à prononcer un grognement de douleur tant elle avait mal et ses lèvres étaient rêches.

- Soufleuse, hydrokinésiste et éclipseuse, scanda la voix de Lady Gisela.

Sophie se redressa tant bien que mal à l'aide d'Argentla, qui leva les yeux aux ciel.

- Je t'en pris maman laisse-là se reposer, l'implora-t-elle.

- En aucun cas, dit Lady Gisela pendant qu'elle se rapprochait à grands pas de Sophie, croit-moi Sophie, je suis vraiment désolée mais tu n'a que trois jours, un pour chaque talents que tu as acquis, pour les maîtriser à la perfection.

- Mais pourquoi, demanda Sophie qui fut de retrouver sa voix, Pourquoi un délaie aussi court alors que nous avons tout le temps de nous préparer ?

- Eh bien, vois-tu Sophie, commença-t-elle avec un entrain qui augmenta les inquiétudes de la jeune fille, dans trois jours précisément, les Conseillés on prévus de se rendre à Charissaima,La Grace Du Sang, car à l'époque c'était un bastions connu seulement par les Conseillés qui a servi à une guerre des plus sanglante, avec quelque membre du Cygne Noir et la Brigade Barbante pour parler de toi et du reste des Invisibles.

La jeune fille tressaillit. Mouvement que Lady Gisela aperçut avant de lui sourire tendrement.

- Mais ne t'en fait pas, continua-t-elle avec un éclat de colère dans les yeux, Pendant que ces imbéciles partiront, j'ai prévus un petite pour Mistérium, l'Atlantide, Eternalia et tant d'autre villes...

Puis elle se mit à pleurer de rire se qui donna la chair de poule à Sophie au sujet de la mystérieuse "surprise" de Lady Gisela tandis que la main d'Argentla qui tenait celle de Sophie se crispa et elle remarqua qu'elle était tétanisé et qu'elle fixait sa mère le regard vide.

- Et de quoi s'agit-il, demanda Sophie d'une voix crispé.

- Un attentat, dit Lady Gisela avec son regard aussi meurtrier que les intonations de sa voix, et je compte faire le plus de dégât possibles. Je veut détruire les cités perdues.

Sophie et Argentla retinrent leur souffle. Lady Gisela avait dit cette phrase avec un sourire et une voix tellement douce qu'on aurait dit qu'elle venait de leur offrir un cadeau merveilleux. Sophie avait comme un mauvais pressentiment. "Mais dans quoi est-ce que je viens de m'embarquer ?", se demanda-t-elle, "Comment ai-je fait pour en arriver là ?"


Chapitre 6 :Modifier

Le délai passa tellement vite, comme de l'eau qui coulait entre leurs doigts. Le jour J, tout le monde se leva avant l'Aurore pour se préparer et à midi, tout le monde était près et entraîner. Chacun reçut un équipement en fonctions de leurs talents et de leur compétences. Sophie, elle, reçut un tas d'étoiles gobelines et de dagues. On lui ordonna de faire équipe avec Argentla pour fusionner leur pouvoirs, de penser à utiliser son hydrokinésie et son vent pour créée des tempête et d'Instiller le maximum possible. Elle devrais faire parties du groupes qui irait à Eternalia. Lady Gisela lui conseilla aussi d'utiliser la voix de quelqu'un, de jouer sur les nuance et les hauteurs pour déstabiliser son adversaire et de rester invisible pour cacher sa présence. Une fois que tous le monde avait ses armes et savait quoi faire, tous le Invisibles scandèrent des phrases pour la liberté , hurlèrent de colère contre le conseil et d'autre encore ricanait de la frayeur et du carnages qu'il allait provoquer dans quelques minutes. Mais Sophie et Argentla restèrent immobiles . Comment parler de sa sans avoir un haut le cœur ? Mais Sophie n'eu même pas le temps de jurer qu'elle ne blesserait personnes et qu'elle se contenterait de saccager seulement certain bâtiment qui ne sont pas des habitation et se contenterais d'Instiller car Lady Gisela s'approcha d'elle avec un diadème qui rappela étrangement quelque chose à Sophie : une bataille à Loamore. Mais à peine retrouva-t-elle ses souvenirs lui posa délicatement l'élégant diadème sur sa tête. Et d'un coup, elle ne pouvait plus penser, ressentir ou commander quoi que se soit en elle.

- Lève le bras droit, lui ordonna Lady Gisela.

Sophie, qui ne pouvait plus réfléchir ses propres mouvements, fit ce qu'elle lui demanda.

- Bien, maintenant étrangle-toi.

- Maman mais qu'est-ce que tu lui a fait, hurla Argentla en voyant Sophie s'exécuter, Sophie arrête !

Mais Sophie n'obéissait plus qu'à la voix de Lady Gisela, sa seule pensée était de répondre à ses bons vouloirs.

- Arrête, ordonna Lady Gisela.

Elle eut un sourire des plus carnassier en observant Sophie. Argentla se précipita pour venir secouer son amie.

- Sophie, bredouilla-t-elle, Tes yeux, ils sont rouge.

Elle prononça ces paroles d'une voix étranglé.

- Que lui as-tu fais, cria-t-elle encore une fois à sa mère.

Lady Gisela ignora royalement sa fille et se mit à léviter au dessus de l'assemblée. Elle prononça une phrase incompréhensible et tous les Invisibles présent dans la pièce se redressèrent comme des piquets. Lady Gisela sourit de plus belle.

- Vous êtes à moi, demanda-t-elle en rigolant méchamment.

- Oui, répondirent tous les Invisibles d'une voix monocorde, dénué de toute émotion.

Ils étaient tous en transe comme Sophie.

- Bien, mais toi tu me donne du fil à retordre, dit-elle, en s'approchant de Sophie à grand pas.

Elle lui passa un bracelet de tissu noir et argent entrelacé autour de son pogné.

- Bon j'espère qu'il sera assez puissant cette fois, murmura-t-elle.

Elle retira le diadème qu'elle avait mis à Sophie quelque instant plus tôt et effaça la mémoire de tous ceux présent qui venait de voire se qu'elle avais fait à Sophie. Une fois qu'elle eu fini, elle les libéra de leur transe et reprit la parole comme si de rien n'était.

- Parfais, Sophie rejoint-moi, lui demanda Lady Gisela.

l'intéresser s'exécuta et une fois qu'elle fut à sa place, elle repris son discours :

- Aujourd'hui, nous allons porter notre coup le plus monumentale avant la capitale des gobelins, des humain et du Projet Polaris. Et cette fois nous seront aidé par notre nouvelle recrue Sophie Foster,avec ses huit talent qui changeront la donne dans notre attaque. Et maintenant EST-CE QUE VOUS ETES TOUS PRETS À CHANGER LE COURS DE L'HISTOIRE ?

- OUI, hurlèrent tous les Invisible présent dans la salle même si ceux de Sophie et Argentla manquait de conviction.

- Alors en avant, scanda-t-elle.

Tous les groupes se formèrent. Sophie et Argentla rejoignirent celui d'Eternalia composé de Ruy, Gethen, Acalya, Et d'autre membre des Invisibles. Tout les groupes se redivisèrent pour arriver à différent point de leur cité et se laissèrent emporter par la lumière.

Chapitre 7 :Modifier

Lorsqu'ils se matérialisèrent, ils étaient tous dispersé dans la capitale et attendait le signal de leur chef. Lorsqu'un éclair bleu fendit l'air à la surprise général. Ils attaquèrent. Plusieurs membre des Invisible avait abaissé leur capuches pour effrayer encore plus la population. Tous le monde courait dans tous le sens et Argentla se fraya un chemin vers Sophie qui se fit attaquer par des goblins. Mais quand ils essayèrent de les attaquer, Argentla créa un mur de feu et Sophie fusionna sa poussée celebrale avec son Instillation et son pouvoir de Soufleuse pour projeter les gardes gobliens violemment contre les mur des habitations secoués de spammes.  Ensuite, elles continuèrent sur leur lancer en fusionnant leur pouvoirs élémentaire pour augmenter les dégâts . Elles avaient déjà détruits tout un quartier de la ville quand Sophie regarda au loin et se rappela du tribunal. Sophie voulait a tout pris détruire ce lieu ou tout le monde ne faisait que la juger pour sa différence alors qu'elle les aidaient à chaque fois. Après avoir prévenu vite fait leur destination à Lady Gisela, elle se rendit au lieu dit accompagner d'Argentla. Arrivé au tribunal, elle assomma tout les gobelins qui étaient de garde sans problème grâce à son instillation et sont pouvoirs d’éclipse mais elle eu besoin d' Argentla pour la soutenir quelque minute car elle avait utiliser beaucoup d'énergie pour entré dans le tribunal vide. Le bâtiment était de toute beauté, ça, Sophie dut l'admettre, mais cela raviva encore plus sont désir de réduire se lieu en miette.

-Dis-moi, est que tu peux me dire se qui fait le plus de dégâts ?

Elle créa une vague grâce à l'humidité du sol et de l'air et envoya une déferlante d'eau vers les gradins qui explosèrent face à ce jet d'eau tellement puissant qu'il brisait tout sur son passage. Elle concentra également une quantité d'air quand une légère brise passa qu'elle projeta violemment dans une direction opposé qui fit tout autant de dégâts que la déferlante d'eau. Sophie se retourna pour faire face à son amie.

-Alors, demanda-t-elle en levant les bras de manière théâtrale pour désigner son chef d’œuvre de destruction.

- Hum...égalité, trancha Argentla en faisant mine de réfléchir, avant d'exploser de rire en concert avec Sophie.

Elle leur rire était plutôt un rire nerveux car elle voulait s'amuser pour une fois. Elles se mirent à tout détruire petit à petit , en s'amusant. Elles laissèrent les trônes des conseillers idem pour l'instant car elles voulais les garder pour la fin. Mais pendant qu'elles fusionnaient leur pouvoirs de feu et l'air pour crée un cyclone de feu, une voix tonna :

- ARRÊTER !

Sophie et Argentla pilèrent net et se retournèrent en sortant leurs armes en parfaite synchronisation. Sophie aurait volontiers rigoler de cet action synchronisée mais elles étaient devant l'ennemi. Elle firent face aux Conseillés, au Cygne Noir et à une bande d'ados de leur âge. Sophie divisa sa conscience pour être en contact avec son amie par télépathie.

- On fait quoi, transmit Sophie.

- Je ne sais pas, répondit Argentla.

- Dans se cas on passe au plan B, déclara Sophie.

- Quel plan B ?

- Celui que je viens d'inventer, dit Sophie, on essaye de montrer aux autres qu'on est plus puissant, on improvise et on appelle ta mère.

Mais dès que Sophie croisa le regard de l'une des Conseillères, une ravissante femme avec des cheveux blond ondulé, des traits fins ravissant et des yeux bleu gris. Elle ne put s'en détourner et malgré tous ses efforts, une voix dans sa tête lui hurlait << MAMAN ! >>.

Chapitre 8 :Modifier

- Tu vas bien, demanda Argentla en secouant doucement son amie. 

- Oui, articula-t-elle pitoyablement. 

Elle était tellement occupée à regarder la Conseillère qu'elle ne remarqua pas que le porte-parole du Conseil leur parlait. 

- Qui êtes-vous, redemanda Emery. 

- Bah on est des Invisibles sa ne se voit pas, répondit Sophie sarcastique. 

- Oui mais vous ne vous appelez pas tous Invisible si, rétorqua-t-il sur le même ton. 

Sophie se dit qu'il voulait surement connaitre leur nom de code. Sauf qu'elles n'en avait pas. Et mieux vaut leur parler et répondre à leur questions car il n'était pas au courant que d'autres Invisible allait venir mais en attendant elles étaient tous de même faible face à leur nombre s'en compter qu'ils étaient puissants et quelques garde du corps en nombre étaient près à dégainer leurs armes si il le fallait. 

- Je..., commença Sophie hésitante, ...hum...

Sophie se retourna face à Argentla qui haussa les épaules en secouant négativement la tête pour lui montrer son impuissance.Mais Sophie se souvint d'un nom de code que quelqu'un lui avait donné pour rigoler une fois mais qu'elle avait bien aimé.

- Je suis...heu...Enigma, déclara-t-elle en s’attirant un regard étonné bleu glacier qu'elle trouvait magnifique qui lui parlait beaucoup.

- Et...moi...je suis...Pyrogiv, enchaîna Argentla en hésitant après quelques secondes.

Mais Sophie restait distraite au sujet de sa "mère"'.

- Mais je ne vous connait pas pourtant, dit le jolie blondinet aux yeux bleu glacier à l'allure de surfeur. 

"Keefe"pensa aussitôt la jeune fille en le fixant du regard. Elle se rappela pour une raison inconnu des sentiments très profonds et doux comme une vague de chaleur qui réchauffe le cœur. Mais Argentla aussi le reconnut et contrairement à Sophie, y vit une grande menace.

- Ha c'est toi l'imbécile qui a cru pouvoir nous détruire en jouant les espions !

Sophie ne savait pas pourquoi mais elle ne supportait pas qu'on dise ça du garçon !

- Pyrogiv..., commença-t-elle pour la calmer en maîtrisant son ton et sa voix.

- Et toi, continua-t-elle dans son excès de fureur vers un garçon très beau aussi avec des cheveux noirs de jais avec une frange argenté qui lui cachait un œil, Tu n'est qu'un traître avec Lueur ! Mais de toutes façon, tu pourras lui dire de notre part qu'elle gardera la marque à vie ! 

- Quelle marque, demanda une jolie jeune fille aux yeux bleu-vert ravissant mais bouffis et rouge qui semblait avoir pleurer très lontemps énormément de larmes et semblait pouvoir craquer à tout moments pour une raison qui lui était inconnut."Surement pour la fille qu'on as sois disant tuée" pensa Sophie "Mais qui est-ce ?".

- Celle là, dit Sophie en dégageant son bras de son manteau pour retiré le brassard qui était consul pour cacher la partit à découvert de leur manche pour laisser apparaître le tatouage si besoin. Argentla fut étonné de voir que Sophie lui dévoilait tout ces secret mais fit de même. Sophie remarqua que leur tatouage étaient différents. 

- Nous avons versé notre sang pour devenir un membre officiel et montré que nous avons pas peur de nous battre quel qu’en soit les conséquence. Que nous versions du sang, notre santé mentale et physique ou tout simplement notre vie, leur expliqua la jeune fille, C'est la signification exact de notre contrat on va dire. C'est douloureux mais ce n'est pas non-plus une torture.

Tout le publique était aurifié de voir cette marque mais Argentla se retourna vers son frère et avança d'un pas rapide vers lui sans s'arrêter alors même que les garde du corps gobelins, et plus étonnant encore, deux ogres, dégainait leurs armes.

- Keefe c'est sa, demanda-t-elle sèchement.

- Oui, répondit celui-ci nonchalamment, Et toi tu est Pyrogiv ? Enchanté, je sens qu'on va se détesté.

Et pour accompagner le geste a la parole, il lui tendit une main chaleureuse pour finir en beauté son sarcasme. Argentla sera les poings, mécontente de ne pas avoir su maîtriser son frère, et des étincelle commencèrent à crépiter dans ses mains. Sophie eu tout juste le tant de créée une vague assez puissante accompagner d'une bourrasque de vent d'un geste gracile malgré sa disgrâce habituelle pour éteindre les flammèche et ramener son amie à elle avant qu'elle ne se jette sur son frère et surtout avant que sa garde du corps ne se jette sur elle. Une jeune fille aux yeux bleu métallique et au pointe argenté comme Tam, sans doute sa sœur, la regarda impressionnée et pleine d’étonnement. Sophie ne savait pas pourquoi mais elle avait un pré-sentiment, ou plutôt elle savait, que cette jeune fille était Hydrokinésiste comme elle. Sophie fit taire ses pensé et posa une main apaisante à son amie en lui envoyant des sentiments chaleureux grâce à son instillation dans l'espoir de calmer son amie, mais elle était tout de même concentré sur son projet d'impressionné enfin sa mère, qui était tellement occupé avec l'avenir de son frère qu'elle comptait seulement à moitié à ses yeux. 

- Je te déteste, cria-t-elle à l'intention de son frère, je ne comprend pas se que te trouve maman !

- Pardon, s'exclama-t-il, et qui est ta mère au juste. 

- Tu as appelé ma mère, demanda Argentla à Sophie qui répondit négativement de la tête ma lui affirma le contraire par télépathie, Je suis sur qu'elle aimerait voir son rejeton !

Elle le désigna d'un bref mouvement de main avec une mine dégoûtée comme si c'était un déchet . Keefe sera les poigt avant de la fixer du regard puis de se mettre à rigoler froidement.

- Tu me confond avec quelqu'un d'autre, ricana-t-il, Moi j'ai LA maman du monde : Lady Gisela. Mais je ne t'apprend pas se nom.

Il désigna le blason des Invisibles présent sur son manteau.Voyant que son frère n'avait toujours pas saisie le sens de son sarcasme ni aucun de ses compagnon. Elle explosa d'un rire franc tandis que Sophie commençait sérieusement à s’ennuyer. Son amie avait donné trop d'élément et elle savait que de toute manière, elle comptait lui révélé sa véritable identité. Sophie ne prit pas la peine de l'arrêté et se laissa tomber en arrière pour finir son un siège d'eau qu'elle venait de créée pour s'allonger. Elle ferma croisa ses jambe, ses bras croisé eux aussi derrière sa tête et ferma les yeux pour voir ou en était Lady Gisela tout en écoutant la conversation. Mais elle sentie quand même les regards fixer sur elle. Mais elle ne saillit pas et continua sur sa lancé. Elle sentit surtout celui de l'ogresse qui se retenait de rire, celui de la Conseillère Alina qui se sentait outré, ce qui la rendait heureuse et fière pour une raison quelconque et celui de l'autre Hydrokinésiste qui la regardait fixement. Tout le reste regardait Argentla étonnés de son fou rire franc. Au bout de plusieurs minutes, elle se reprit et continua sa révélation avec quelque gloussements.

- Non je ne me suis pas trompée, dit-elle hilare avant de se remettre à ricaner de tout son soul, elle se reprit quelque minutes après, Et comme de toute façon cette stupide couverture ne sert à rien, autant bien faire les choses...

- Pyrogiv, l’interrompis Sophie en relevant légèrement la tête pour la regarder dans les yeux, Tu es sur que c'est bien de faire sa ? 

- Ne t'inquiète pas Enigma, dit-elle en souriant, J'adore vraiment ton nom de code il te va trop bien !

Elle rigola en voyant son amie soupirer et lever les yeux au ciel avant de se rallonger tranquillement.

- Je n'ai rien à perdre, continua Argentla, Au contraire j'ai tout à gagner.

- De toute façon il est trop tard pour rattraper les choses maintenant, lâcha Sophie.

- Tu rigole, s'étonna son amie, Tu te sous-estime Enigma, tu peut les battre à toi seule si tu voulais, en tout cas tu es largement capable de leur effacer la mémoire en un clin d’œil !

- Mmmm...., soupira Sophie fatiguer.

Cela faisait au moins une heure qu'ils étaient là et personne n'était encore intervenu chez les Invisibles. Peut-être qu'elle nous observe pour voir ce qu'on va faire ? songea Sophie. C'était bien le genre de Lady Gisela ! Dans le doute, la jeunes fille se coupa du monde pour se concentré sur sa télépathie et élargir sa conscience pour vérifier qu'elle n'était pas dans le coin. Effectivement, elle s'était fait quelques frayeur pour rien mais en creusant plus, elle sentait que des pensés familière. Ils étaient proches et Sophie se releva brusquement et fit disparaître en même tant d'un nouveau geste gracile sont fauteuil confortable d'eau. Pendant se tant, Argentla avait continué sa révélation, elle leur avait balancé quelque pique sur leur ignorance jusqu'à ce qu'elle vu la jeune fille se lever brusquement.

- Qu'est ce qu'il y a, s’inquiéta-t-telle.

- Rien,rien, répondit précipitamment Sophie avec un regard qui lui montrait qu'elle ne pouvait rien lui dire.

- Bon tu en vient au fait ou pas, demanda brusquement la jeune fille.

Surpris par le ton de son amie, elle abaissa sa capuche pour dévoiler son visage.

- Bien sur, répondit-elle penaude, Je suis Argentla Sencen, la fille de Lady Gisela et un certain Lord Cassuis.

Tous retinrent leur souffle.


Chapitre 9 :Modifier

Malgré les soupçons qui les nourrissait, voir la vérité en face faisait toujours souffrir. La révélation faisait choque pendant que Sophie soupirait. Elle ne comprenait décidément pas la décision de son amie.Lorsque leur regard se croisèrent, Argentla comprit les sentiments de son amie, elle argumenta d'avantage son choix.

- Aucune personne hormis les Invisible ne me connaisse, je suis une elfe non-répertorié on va dire. Et vu leur tête, je pense que j'ai bien fait.

Sophie ne savait plus quoi faire pour gagner du temps pour sa cheffe mais elle porta ses mains sur ses tempes car comme elle avait garder contact avec les autres Invisible, les pensées était nombreuses et lui faisaient mal à la tête. Quelques regard se tournèrent vers elle car ils avait déjà pu remarquer quelle possédait deux talents élémentaires. Mais elles rattrapa instinctivement son geste et se mit une claque au niveau des yeux comme en se servant du contexte de l'identité d'Argentla. Mais elle se demandait quand même comment réagirait Lady Gisela. Connaissant sa cheffe, elle avait surement préparé une révélation à chaque chose. Si sa fille avait modifier ses plans par erreurs, elle risquait d'avoir des ennuis.

- Aller ! Dit-leur qui tu es s'il te plait, la supplia-t-elle en faisant sa bouille de chiot avec ses yeux suppliant et ses mains jointe.

Mais ça ne marche pas avec Sophie dans une situation pareil.

- Non, moi au contraire il me connaissent trop. Ce serait dangereux de leur dire qui je suis réellement.

Elle vit que pratiquement tout le monde avait les yeux bouffis sauf la plupart des Conseillers. Seul Terik, Bronte et Oralie semblait avoir pleuré. Mais ils avait du énormément pleuré pour que leurs yeux soient aussi rouge.

- Pourquoi pleurer-vous, demanda-t-elle à leurs ennemies en prenant la voix de Lady Gisela, A moins que vous ne pleuriez quelqu'un ? Qui est-ce  ?

La Conseillère Oralie sera les poings et la fusilla du regard. Elle se prépara à parler mais le Conseiller Emery la coupa avant qu'elle est eu le temps de dire quoi que se soit.

- Cela ne vous concerne en rien.

- Vous plaisantez, s'exclama Oralie,  C'est de leur faute si elle est morte !

Elle avait dit ça avec tant de haine, de colère et de tristesse dans la voix et dans le regard que les deux Invisibles reculèrent d'un pas instinctivement.

- En quoi somme-nous responsable de la mort de cette personne, demanda Argentla d'une petite voix, On ne sait même pas de qui vous vous parlez.

- Maman ne vous à rien dit, rétorqua Keefe.

Il voulait leur tenir tête en faisant du sarcasme mais avec ses yeux rouge qui se retenait de pleurer et toute les émotions de peine dans son regard ne le rendait pas convaincant.

- La confiance règne chez vous on dirait. 

- Dixit l'ordre qui garde tout pour eux et ne prévienne pas leur propre membre, enchaîna Sophie sur le même ton, Garde leur secret et modifie les gêne d'une jeune fille innocente pour l'envoyer faire le sale boulot à leur place. C'est la véritable description du Cygne Noir !

- Eh bien t'es informations son fausses, la vérité et toute différente mais je n'ai jamais pu le lui dire c'est tout.

Tout le monde resta surpris de cette information. Sophie, elle rassembla quelques informations intéressante : elle avait parlé d'une fille au hasard car Lady Gisela l'avait prévenu qu'un nourrisson avait été génétiquement modifier pour leur fin personnelle. Une conversation avec Lady Gisela s'imposait ! Mais elle ne fit pas mouche très longtemps. L'évocation de la jeune fille morte les avait bouleversé encore plus et la jeune fille éclipseuse qui n'arrêtait pas de clignoter se mis à sangloter puis à pleurer sans retenu dans les bras de celui qui devait être son frère. Les jeunes Invisibles muette face à cette situation. Mais Sophie se redressa d'un coup et inclina la tête vers un direction derrière elle. Argentla comprit ce qu'il se passait et imita son amie. Les Conseillers, le Cygne Noir et la petite troupe d'ados ne comprirent pas ce qui se passaient et à part l'éclipseuse qui pleurait, tout les autres les regardait avec étonnement. Quand tout à coup, les portes se refermèrent et quelqu'un applaudis. C'était Lady Gisela qui s’avançait lentement vers eux avec un grand sourire.


Chapitre 10 :Modifier

- Bravo, tonna Lady Gisela, Vous avez mit aux piège toute les personnes que je hais le plus au monde, hormis mon fils, dans la même pièce ! Le reste des Invisibles se postèrent en cercle pour les empêcher de fuir maintenant que les élites des Invisibles les retenait de toute part.  - C'est du beau travail, ça, je l'admet, déclara Lady Gisela en observant les dégâts. Son regard calculateur se posa sur le mur que Sophie avait détruit sans efforts, pâlit légèrement, avant de se rappeler qu'elles avait de la compagnie. - Je vois que vous avez fait connaissance avec ma fille, Argentla, et surtout ma très chère... - Enigma, la coupa Sophie avant qu'elle dévoile sa véritable identité.  Elle ne savait pas pourquoi mais elle voulait à tout prit la cacher à ses ennemie. Non pas parce qu'elle avait peur, mais elle avait une petite chose en elle qui lui déconseillait de le faire pour son bien. - ...Enigma..., reprit Lady Gisela intriguer, un pseudonyme intéressant et qui te convient parfaitement en vu de tes capacités. Tu tient vraiment à garder ton identité secrète ? Je n'en voit pas l'utilité. - Ce serait beaucoup moins drôle si tout était révélé, argumenta Sophie à la hâte. Hum..., réfléchit-elle avant de se tourner pour regarder son fils et de sourire, Je te l’accorde. Keefe sera les poings mais était trop lasse pour rétorquer quoi que ce soit. Ce qui ne lui ressemblait pas, songea Sophie sans savoir pourquoi elle en était aussi sur. Elle repoussa cette pensée au plus profond de son esprit et se gronda elle-même. Cette histoire de souvenir la rendait folle ! Mais elle se ressaisit rapidement et comprit que tout les regard était sur elle. Un épais brouillard s'était formé autour d'elle sans qu'elle s'en rende compte pour représenté ses émotions. Elle rougit légèrement avant de le faire disparaître d'un coup avec un mouvement de main. Argentla remarqua son malaise. - Tout vas bien, demanda-t-elle à son amie qui piétinait sur place pour empêcher l'eau de prendre le dessus. - Bien sur, répondit-elle immédiatement. Mais sa réponse ne convainquit pas son amie qui lui jeta un regard qui signifiait qu'elles en reparlerait après. Lady Gisela remarqua elle aussi son agitation. Elle fronça les sourcils et regarda Sophie jouer à former des symboles qu'elle avait vu depuis qu'elle était chez les Invisibles et remarqua que ces symboles ressemblaient énormément à des lettres, à moins que ce ne soit des runes. - Bon amusons-nous, dit joyeusement Lady Gisela qui c'était assise sur le trône du Conseiller Emery sous le regard noir de l’intéressé. Elle fit un signe à l'un des Invisibles qui formait le cercle. Celui-ci attrapa la jeune fille brune aux yeux bleu-vert qui n'arrêtait pas de pleurer et tandis que les autres maîtrisait ses amis, il la plaqua contre le mur intacte. Lady Gisela tendit trois étoiles gobelines à Sophie. - Entraîne-toi sur ça, lui ordonna-t-elle. - Pas besoin d'entrainement je ne rate jamais ma cible, rétorqua Sophie avec une voix légèrement tremblante. en regardant la jeune fille terrorisé et déstabiliser par tout les regard tournés vers elle. Surtout un garçon rouquin aux yeux pervenches et un autre qui devait être le frère  de la jeune fille prisonnière avec la ressemblance de leurs yeux qui la regardait plein de haine. - Mais..., tenta Sophie en vain. - Combien de fois vais-je te le dire, obéis, ordonna Lady Gisela avec une voix plus forte. Sophie grimaça et se retenu de lui demander comment elle comptait l'y obliger alors qu'elle était bien plus puissante qu'elle. Mais elle fut surprise par ces propres pensée. Pourquoi elle se rebellait contre son chef maintenant ? Après tout, ce n'était qu'une ennemie !  - Alors Enigma, dit-elle en prononçant lentement les syllabes de son pseudonyme, qu'attends-tu ? Que je te force à le faire en employant des moyens plus convaincant ?  Elle ressentie une douleurs atroce à son bras droit là où se trouvait sa marque. Elle s'attrapa le bras avec force et s’efforça d' ignorer la douleur comme elle l'avait apprise mais la douleur était trop forte. Elle serra les dents tellement fort qu'elle attendait qu'elles se brises jusqu'à ce que la douleur s'estompe légèrement. Lady Gisela sourit. - Alors, continua-t-elle, tu souhaite toujours te rebeller ma chère, très chère Enigma ? - Non, éructa Sophie honteuse de son comportement vis-à-vit de sa cheffe. Mais cette action de la part de sa cheffe devenait de plus en plus flou dans sa tête alors que la jeune fille disposait d'une mémoire photographie pourtant. Mais le souvenir disparut avant qu'elle ne se pose des questions.Elle attrapa machinalement les lames et se dirigea en face de sa cible.

- Où est-ce que je vise, demanda-t-elle. - Le plus près possible de la tête, dit Vespéra avec un sourire méchant, Fait couler son sang au moins une fois.

- Comment t'appelles-tu, demanda Sophie à sa cible.

- Bianna, répondit platement la jeune fille.

Sophie s'accorda cinq longue respiration avant de  se préparer à tirer. Le premier projectile lui frôla la nuque de près avant de se planter dans le mur et de le fissurer. Bianna respirait par la bouche en fermant les yeux pour essayer de calmer ses tremblements en vain. Sophie tira une seconde étoiles gobelines qui frôla le sommet du crâne de sa cible. Une goutte de sueur perlait sur le visage de Bianna. Au moment de tirer sa dernière lame. Sophie s’apprêtait à tirer sa dernière lame avant d'être interrompu par sa cheffe.

- N'oublie pas de faire couler son sang cette fois !

- Oui..., soupira Sophie. Elle tira sa dernière étoile et celle là frôla si vite la joue de Bianna qu'elle ne remarqua pas qu'un filet de sang coulait sur son visage.Lady Gisela ne fut pas convaincu par sa performance et lui tendit un poignard.

- J'ai changer d'avis, déclara-t-elle, tue-la.


Chapitre 11 :Modifier

- Quoi ?! Sophie se retourna brutalement. - On avait dit pas de mort, renchérit Argentla. - Ce que vous pouvez être pénible toute les deux, grogna Lady Gisela, Obéis et tire ! Sophie qui, jusqu'à maintenant, s’efforçait de ne pas la blesser, se retrouvait face à un choix cruciale : allait-elle obéir aux ordre de sa cheffe et la tué pour montrer sa loyauté ou bien les trahir en refusant pour se retrouver à la merci du Conseille et du Cygne Noir. A moins qu'un autre Ordre ultra secret ne décide de s'en prendre à elle, tant qu'a faire, autant faire la collection ! Ces choix rendirent Sophie morose. Et le fait qu'elle se face du sarcasme à elle-même n'arrangeait absolument pas les choses.Elle se mit à trembler cacher sous son manteau mais s'arrêta net. Un compromis quoi qu'un peu compliqué mais qui avait toute ses chances venait de germer dans sa puissante tête. Elle mit Argentla au courant qui accepta sans hésité, et Bianna. Mais elle n'attendit pas sa réponse, c'est elle qui choisissait car c'est de sa vie dont on parle après tout. Elle la prévenu qu'elle instillerait en elle qu'elle devra se laisser la douleur prendre le dessus pendant qu'elle se chargeait du reste. Lady Gisela la regarda de nouveau et répéta son ordre. Elle ressentie une douleur inconnu à l'épaule et tourna la tête pour regarder Lady Gisela. Elle ne savait pas si elle serait capable de la trahir. Elle sera les dents déterminer à épargner la vie de Biana. Mais elle n'u pas à mettre son plan à exécution car un poignard sortie de nul part et fusa droit vers Lady Gisela. Sophie se précipita vers elle et, voyant qu'elle n'arriverait pas à tant, elle arrêta la lame par télékinésie. Elle s'arrêta à deux millimètre du visage de Lady Gisela. Celle-ci tremblait légèrement et des gouttes de sueur perlaient sur son front. Cela surpris Sophie car elle n'avait jamais vu son chef dans cette état mais se ressaisit rapidement. Elle ramena l'arme à elle et ferma les yeux. Elle laissa sa conscience explorer la pièce avant dans repérer une étrangère. Alors avec une rapidité impressionnante, elle lança le poignard dans sa direction. Elle manqua de peu le Conseiller Emery qui pâlit d'un seul coup mais parvint à ses fins : la lame s'était plantée dans le mur accompagner d'un bruit écœurant, un cri de douleur et d'un gros filet de sang. - J'avoue que vous m'impressionné d'avoir résister au choc, commença Sophie dans la direction du poignard, mais montrez-vous ! Une silhouette familière et des oreille reconnaissable entre toute pour leur impressionnante longueurs se matérialisa avec une sourire mit froid mit impressionné. - Bien joué Sophie, très bien joué, déclara Fintan.


Chapitre 12 :Modifier

...à suivre...





Gardiens des cités perdues (Dix ans plus tard) Modifier

-Fait par ARCTIQUA

-Reviens là, Louna !

Notre chère et grande Sophie Sencen poursuivait sa fille dans l'élégante villa. La réincarnation du diable avait décidé de...Cacher les ingrédients de la soupe du Gorgodon. La jeune fille détestait cette soupe et, décidément, avait décidé d'en faire sa bêtise du jour. Malgré tout ses espoirs, la jeune fille ressemblait bel et bien à son père: Yeux vairons bleu-noisette, cancre et humoriste, elle avait juste les cheveux de sa mère.

-Bonjour tout le monde...

-Keefe ! Tu tombes bien ! Ta fille vient de faire sa bêtise du jour !

-Snif, je suis si fière de toi Louna ! J'espère que Harry sera aussi incroyable que toi !

Harry était un nouveau-né. Il a vu le jour un mois plus tôt.

Désespérée, Sophie annonça d'un ton morne:

-Très bien, on fera de la guimolle ce soir !

-Ouais ! firent Keefe et Louna

La jeune femme soupira puis se dirigea vers la cuisine.

-Maman, maman, tu a un appel de tonton Dex !

Sophie attrapa le transmetteur.

-Dex ? C'est toi ?

-Sophie, est-ce que tu pourra venir ce soir s'il te plaît ? Nous avons...Une grande nouvelle à t'annoncer...

-Très bien ! Je préviens Keefe et on arrive dans une heure, ça te vas ?

-Parfait ! A tout à l'heure !

Le transmetteur s'éteignit.

-Keefe ! Dex nous invite ce soir !

-TU AS ENTENDU CA LOUNA ? LES BÊTISES CONTINUES CHEZ TONTON DEX !!!!

-Ouais ! Trop cool !

Sophie soupira (une fois de plus).

-Bon, préparez-vous, on part dans une heure !

...

-Je suis vraiment obligé de porter ça ?!

Louna affichait un air morne. Elle n'appréciait pas énormément la robe à froufrous blanche et au reflets bleu que lui avait mis sa mère.

-Voyons, tu as l'air d'une princesse avec !

-Mais justement, j'aime pas les princesses ! Je préfères voler sur Félix avec des bottes moi !

Re-soupir de Sophie.

-Bon ! On sonne à cette porte quand ?

Keefe appuya sur le bouton de forme losange. Une voix sortit du magnétophone :

-Si c'est les gros abrutis nommés les Invisibles que l'on a vaincu il y a 9 ans, c'est non !!

-Biana ! C'est nous !

-Oups, désolé, j'adore faire cette farce. Entrez donc !

Le charmant manoir brillait d'élégance tant tout était propre. Dex sortit de l'immense pièce à vivre avec un sourire béat.

-Bonjour Sophie ! Salut Keefe ! Coucou Louna ! Comment allez-vous ?

-Tout vas bien, merci Dex. Alors, c'est quoi cette grande nouvelle ??? répondit Keefe.

-Attendez, on va la dire pour tout le monde en même temps ! ajouta Biana

-Comment ça tout le monde ?demanda Sophie.

Sans lui répondre, les propriétaires des lieux les guidèrent vers l'immense salle de réception.

Il y avait beaucoup d'invités : les Vacker, les Ruewen, Linh, Tam, Wylie et les nouveaux arrivants.

-Louna !!! s'écria Célestia, la fille de Linh et Wylie. Viens, on va à l'étage, il y a des milliers de bêtises à faire !!!

Louna la suivit immédiatement.

-Bonjour tout le monde et merci d'être venu, dit Biana dans son étincelant robe violette. Avec Dex, nous avons une grande nouvelle à vous annoncer...

-Nous vous annonçons que Biana est...Enceinte !!! De jumelles !!!

De nombreuses exclamations de joie, des embrassades, des tapes amicales, les Diznee eurent droit à une longue soirée destinée à eux.

Vers minuit, la fête battait à son plein. Quand soudain...

-Célestia !!! Louna !!! Revenez ici tout de suite !!! s'écria Tam quand il fut suspendu un pied en l'air et la tête à l'envers au milieu de la salle.

Les deux jeunes filles s'enfuirent en ricanant tandis que tous les invités éclatèrent d'un rire infini.

A contrecœur, Tam finit par se joindre au fou rire général.

FIN

Fanfiction Sokeefe Modifier

/Havenfield/

Sophie trouva, comme prévu, Fitz sous le panacier. Il lui avait dit de le rejoindre aujourd'hui : il avait quelque chose d'important à lui dire. Il ne semblait pas content, d'ailleurs.

-Salut, dit Sophie.

-Salut, grogna Fitz.

-Que veux-tu me dire ? demanda la télépathe

-Je ne suis pas content, lui répondit son ami.

-Pour...

-On en perds un, on en retrouve un autre, non ?

-Je ne te comprends pas, Fitz…

-T'as pas perdu de temps, à ce que je vois.

-Rectification : je ne te comprends plus Fitz. Mais t'ais-je un jour compris ?

-Tu dois voir quelqu'un après ? Nan mais parce que tu es drôlement habillée, je ne crois pas qu'il y ai une soirée, aujourd'hui…

-Oui, je dois voir Kee… Attends, c'est pour ça que tu es en colère ?!

-Oui. Tu n'as vraiment pas perdu de temps…

-Attends, Fitz, je vais te rafraîchir la mémoire : tu l'as quittée. Je ne t'aime plus. OK. Je me suis rendue compte que j'aimais Keefe de tout mon cœur, que veux-tu, c'est la vie !

-Tu sors avec mon meilleur ami…

-Tu pensait que j'allais rester célibataire toute ma vie ?!

-Tu aurai pu attendre.

-Attendre quoi ?! Que tu refasse ta vie, pendant un siècle ou deux ? cria Sophie, les larmes aux yeux. Je n'ai qu'une jeunesse, Fitz, je veux la vivre !

-Tu es injuste.

-NON ! C'est toi qui es injuste !

-Tu es une égoïste qui ne pense qu'a son bonheur !

-Quoi ?! (ses larmes coulèrent). Tu ne pense qu'à toi. Ton honneur pourri ! Tu m'as quittée car je ne pouvais pas être assortie avec personne et que moi et Keefe on a trouvé Alvar avant toi et on l'as laissé s'échapper !

-C'était dégelasse !

-C'est toi qui es dégelasse ! Je ne peut même plus te faire confiance pour être heureux pour moi ! (Elle retira sa bague d'appenté et tout ce qu'elle portait qui avait été offert par Fitz et jeta tout par terre ). Tiens !

Alors qu'elle se détournait, Fitz lui agrippa le bras avec une telle force que ça lui laissa une ecchymose.

-Sophie Elisabeth Foster, tu es le pire monstre que la terre ait porte, dit-il d'une voix douce. Ta vie est une erreurs (il serra encore plus fort. Sophie laissa échapper une grimace de douleur ). Pire, une expérience ratée.


Les larmes de la télépathe se tarirent. Elle se libéra et fit face à Fitz. Elle sérra son poing et sur mit un crochet du droit.

A peine Fitz se fut remis de sa surprise que sauta au cou de Sophie et ils tombèrent par terre. Malheureusement, Sophie se cogna contre le tronc du panacier. Un peu sonnée, elle esquiva de justesse le coup de Fitz en roulant sur le côté. Ils se bataillèrent un moment sans que le télépathe réussissent à toucher la jeune fille. Mais elle ne réussit pas à éviter la griffure de Fitz, qui l'entailla assez profondément, pour une griffure.

C'est à ce moment là qu'elle vit rouge. Elle libéra toutes les émotions négatives qu'elle avait en elle. Elle continua le temps que Fitz la lâche, elle continua après qu'elle se soit relevée, elle continua jusqu'à qu'elle n'ait plus aucune émotion à instiller.

Alors seulement, elle s'effondra par terre. Assise, elle lâcha un long sanglot deséspéré, empli de rage et de tristesse.

Elle sanglota encore un moment avant qu'elle sente des bras l'entourer. Elle se retourna, elle vit Keefe.

Elle se blottit contre lui.

-Tu ne l'as pas raté, dis-moi, dit-il a un moment.

-Lui non plus, dit-elle en lui montrant son bras.

Elle se blottit encore plus contre lui et ferma les yeux.

Fanfiction Sophitz Modifier Modifier

Sophie ne pouvait pas quitter des yeux Keefe. Certes il n'avait pas écouté Ro et Sophie, elle voulait comme même rester près de lui.

-Bon bas c'est pas pour aujourd'hui dit Ro. Perso je suis pour qu'on lui fasse ça fête à son réveil

- Oui de toute façon il va nous entendre quoi qu'il arrive.

- On lui fait quoi en attendant? Moi je suis pour lui mettre la tenue la plus ridicule et...

- Lui raser le crâne moi ça me va bien, lança une voix aussi belle qu'un chant de rossignols depuis la porte

- A voilà le joli cœur de notre charmante blondinet.

À cette réflexion, Sophie sursauta et se retourna sans croiser le regard de Fitz

- Vous voulez restez seul j'imagine?

- Là je veux dire un truc à Sophie ou tu peux rester là mais pas question de te moquer. dit Fitz

- bien

Sophie s'allongea sur le lit et lui dit

- Tu vas pas me parler de...-

-Non non enfin ... d'abord j'ai un message de Edaline elle te dit :" chère Sophie, je t'envoie Fitz car je suis très occupée ces temps si. Je voulais te dire qu'il faut que tu reviennes à la maison rapidement car Elwin est venue me dire que ça va être difficile pour lui de te gérer en plus de Keefe. A bientôt Edaline"

Une larme tomba sur le lit et elle prépara en vitesse ses affaires pour partir chez elle accompagnez de Fitz.

- Au revoir Ro

-Au revoir blondinette

Arrivée à Haventfield Sophie s'installa sous le panacier de Calla et Fitz s'asis devant elle.

- bon, je sais que tu veux pas en parler mais il le faut. Il ferma les yeux et dit par télépathie

-/si après ce que je vais te dire tu ne veux plus qu'on soit ensemble sache que je comprendrais/

Elle hocha la tête

- le lendemain de l'attaque je suis allé voir Oralie et je lui est demandé si elle avait une liste avec les personnes qui ont pu mettre leur ADN pour te créer et elle m'a donné une liste. La voici.

Il lui tendit et elle la lu.

- je suis tout de suite allez voir Dex pour un gadget de mensonge qui a très bien fonctionné. Et le lendemain j'ai commencé à aller voir ces personnes qui m'ont toutes affirmés qu'il n'était pas ton père. Et le gadget a dis qu'il n'y avait aucun problème donc aucun mensonge.

Il respira un bon coup

- Mais y en a un que je n'ai pas vu. C'est Gethen.

-Donc tu dis que c'est lui mon père biologique? Dit Sophie

-Oui

Il lui attrapa la main et dit par télépathie.

-/je te laisse maintenant un jour pour le dire si oui ou non tu veux encore que l'on sorte ensemble/

Lorsqu'il sortit son cristal de foyer une voix retentit dans sa tête

-/ merci/

- / tu ne m'en veux pas / dit fitz très surpris

-/ non comment le pour ai-je/

Il s'en retourna et dit

Je ne sais pas

Alors elle se jeta à son coup et l'embrassa . Il fut très surpris et dit encore par télépathie

Je t'aime!

Moi aussi répondit elle

Fanfiction Bianex Modifier

Cela faisait une heure que Biana était étendue dans son lit plongée dans ses pensées. Seul le bruit de Iggy, venait parfois perturber le silence gênant qui c’était installé depuis l’arrivée de Fitz. Cela faisait une heure qu’il était rentré et qu’il lui avait hurlé dessus en lui disant que c’était de sa faute si Sophie sortait avec Keefe sans aucune raison, par pure envie d’expurger sa colère sur quequ’un. Cela faisait une heure qu’elle lui avait claqué la porte au nez et qu’elle l’avait alors entendu monter dans sa chambre et casser un de ses objets… Fitz qui s’en prends à Biana dans un excès de colère, cela est devenu une habitude depuis qu’il s’était rendu compte que Sophie sortait avec Keefe... Une mauvaise journée est une mauvaise journée, ce sera sûrement mieux le lendemain…

La porte s’entrouvris et Della apparut dans entrebâillement de la porte :

-Biana, il y a Dex qui voudrais te voir, je le laisse entrer ou je lui dis de revenir plus tard ? demanda t-elle.

-Tu peux le laisser entrer.

Biana entendis Della redescendre les escaliers puis quelques instants plus tard, quelqu’un toqua et entra refermant doucement la porte, c’était Dex. Il s’assit sur un des poufs disposés un peu partout dans sa chambre.

-Que veux-tu?Murmura t-elle toujours plongée dans ses pensées.

-Je sais ce qui s’est passé avec Fitz. Si tu veux, je peux essayer de t’aider ?

Biana laissa échapper un sanglot étouffé, il est vrai qu’elle n’étais pas trop habituée de se disputer avec son frère, ils s’étaient toujours très bien entendus mais apparemment, il était devenu lamentable et égoïste aveuglé par sa haine envers Keefe qu’il déteste maintenant par dessus tout car il pense qu’il lui a volé Sophie.

Dex voyant son trouble ajouta avec compassion :

-Je suis désolé, si tu veux, je peux partir

-Non reste s’il te plaît, murmura t-elle.

Elle échappa un nouveau sanglot une fois de plus étouffé.

-D’accord, tu sais, tu vas voir, tout s’arrangera, j’en suis sûr lui dit-il avec un sourire bienveillant.

-Ce n’est pas ce que tu croies, Fitz est devenu égoïste, il est vraiment infect avec moi depuis qu’il a su que Sophie sortait avec Keefe. Il ne pense qu’à Sophie sans plus se soucier de moi. Je ne le reconnais plus, il ne fais que se défouler sur moi depuis quelques temps en disant que c’est ma faute alors que même lui, il sait que je n’ai rien avoir avec ça. Mais bon, il s’en fiche, il faut bien qu’il se défoule sur quelqu’un et vu qu’il y a personne d’autre, il le fait sur moi.

Dex parut interloqué.

-Tu sais, je suis touché que tu me dises ça à moi, je n’ai jamais trop aimé Fitz, mais je ne n’aurais jamais pensé qu’il te fasse ça à toi. Quel gros crétin ! Ne fais pas attention à lui, si tu veux, je peux essayer d’arranger ça ? Je peux essayer d’aller le voir pour le raisonner si tu veux ?

-Merci. Chuchota telle.

Il la prit dans ses bras pour la réconforter et elle lui adressa un triste sourire. Maintenant qu’elle y pensait, il a toujours été là pour elle et l’évident s’imposa dans sa tête, les sentiments qu’elle ressentait pour lui sont bien plus qu’amicaux. Elle était certaine que lui aussi éprouvait ce sentiment.

-Dex murmura t-elle

-Oui ?

Elle le pris par le col de son vêtement et l’embrassa. Il passèrent un long moment comme ça. Dès qu’ils se séparèrent, Biana poussa un cris d’effroi.

A suivre..............

La suite ici :https://gardiens-des-cites-perdue.fandom.com/fr/wiki/Fanfiction_Bianex

Fanfiction écrite par Gardiens des Cités Perdues 21 alias Ewan.

Fanfiction : Début du tome 8.5Modifier

première partie:

La conseillère Oralie tenait sa cache dans la main. Elle se baissa et posa ses lèvres dessus. Elle susurra ensuite quelque chose de façon si imperceptible que même Sophie ne pouvait entendre ce qu’elle disait. Après avoir dit le code sa cache, Oralie se redressa et prit Sophie par la main. Soudain tout disparût: le panacier de Calla, Havenfield, le Sanctuaire et les bébés alicornes. Sophie et Oralie se retrouvèrent dans une vaste pièce, encombrée d’appareils de mesure, de télescopes assez étranges, de tables remplies de feuilles sur lesquelles se trouvaient de nombreuses notes… Sophie pensa immédiatement au laboratoire de Mécano mais ce n’était pas ça. Soudain, arrivant d’un saut lumineux, une autre Conseillère Oralie, Bronte, Kenric (Sophie eu un pincement de cœur en le voyant et Oralie aussi), les autres Conseillers ainsi qu’un elfe totalement inconnu de Sophie qui portait des immenses lunettes avec une multitudes de lentilles (comme Edwin) et une belle blouse bleue entrèrent dans la pièce. L’inconnu prit la parole et avait un ton très joyeux:

«Voyez, chers Conseillers, nous avons quasiment fini les recherches! Nous avons pu découvrir ce que sont les Lunes 'stellaire's, où elles se trouvent et ce qu’elle produisent. Ils nous reste qu’à réussir à capter leur incommensurable énergie. En construisant un récepteur de Conscience qui est, comme je vous le rappelle, le 7eme et dernier élément, nous pourrions inculquer une véritable conscience aux êtres humains qui arrêterait toutes les guerres et leurs autres actions violentes et stupides pour essayer de vivre véritablement en harmonie.

- C’est très excitant mais pourriez vous nous partagez les résultats de vos recherches? demanda le Conseiller Terik d’un ton qui n’ademetterait aucune réplique.

- Mais bien sûr! Voyez, les Lunes 'stellaire's sont un nouveau types d’astres qui nous était totalement inconnu, elles se forment à mi-chemin entre un trou noir, qui est amas d’hydrombre et une des étoiles non-répertoriées, qui produisent de la quintessence. La rencontre de ses deux éléments provoque la formation d’une Lune 'stellaire où les deux éléments se changent en Conscience qui s’éparpille ensuite dans tout l’univers. La Terre, elle, se trouve à mi-chemin entre deux Lunes' 'stellaires ce qui explique sûrement la raison pourquoi il y a autant d’espèces intelligentes. Nous...»

La conseillère Clarette le coupa cours pour lui demander:

«Mais pourquoi alors nous n’en n’avons jamais vues si nous sommes à mi-chemin entre deux Lunes 'stellaires'?

-Nous n’en n’avons jamais vues car elles n’émettent pas de lumière! Nous avons dû, pour les discerner, les regarder à travers nos télescopes à Conscience.»

Sophie voulu demander à Oralie pourquoi ce secret était caché mais elle s’aperçut qu’elle ne pouvait pas parler, même pas par télépathie. Elle décida de s’approcher pour voir à quoi ressemblaient ces télescopes à Conscience.

C’étaient des longues tiges de éthertine, avec, à l’intérieur, de la magsidienne taillée en forme de roses très élaborées, et, au bout de la tige, il y avait une dizaine de lentilles taillées dans un matériau inconnu à Sophie. En fermant un œil, elle pouvait apercevoir un point lumineux dans le ciel qui devait sûrement être une des Lunes 'stellaires'.

Pendant ce temps, la discussion continuait:

«Nous avons déjà une idée de conception pour l’appareil de réception de Conscience. Nous pensons demander aux nains de tailler un siège, sur le même modèle que leur souverain, en magsidienne et y incruster six pointes d’éthertine, comme la couronne du roi des nains. Nous le placerons ensuite aux Sources Primaires, avec votre autorisation bien sûr, et la Conscience se diluera ensuite dans la lumière et sera distribuée partout sur la planète, de manière uniforme, pour raisonner tous.

-Parfait! Mais vous devez sûrement savoir que les nains n’accepteront jamais de nous donner autant de magsidienne et encore moins leur trône, répliqua le Conseiller Emery.

- C’est vrai, admit le scientifique elfe, mais nous pourrions les enjôler…

-Vous rêvez totalement, l’interrompit la Conseiller Keric, en colère et en levant les yeux au ciel, jamais un elfe essayerait d’enjôler le roi Enki sans une très bonne raison et surtout pas pour lui soutirer de la magsidienne ou même son trône!

- Nous déclencherions un scandale inter espèces, ou même, et, vu la susceptibilité du roi Enki, une guerre elfico-naine! Votre machine n’y changerais rien! ajouta Bronte.

-Mais la paix dans le monde est une bonne raison, non?

-Bien sûr, mais soit vous réussissez à faire synthétiquement de la magsidienne ou à fabriquer un autre type de machine, soit votre projet est irréalisable, trancha la seconde Conseillère Oralie.

- Le projet a un nom, n’oubliez pas, Projet Polaris! répondit le scientifique avec une pointe d’amertume.»

A ses mots, Sophie tilta immédiatement et se dit qu’elle aurait au moins une réponse à ses nombreuses questions sur les Invisibles. Elle ne comprenait toujours pas, par contre, pourquoi ce secret était caché. C’était même une idée excitante et elle se demandait pourquoi les Conseillers l’avait oubliée pour la mettre dans leur cache au lieu de l’utiliser.

Le scientifique parlait toujours:

« Imaginez vous, si nous contrôlions la Conscience nous pourrions tous imiter les Hypnotiseurs ou les Enjôleurs!

- Vous devez comprendre ainsi pourquoi ce projet ne doit pas tomber dans des mains mal intentionnées, lui dit le Conseiller Nolan.

- Mais bien sûr, notre laboratoire est une forteresse!»

Tout à coup tout disparût et Sophie se retrouva cette fois à Eternalia, au siège de l’Eminence avec le toujours le scientifique et les douze Conseillers mais cette fois le scientifique était paniqué. Les douze Conseillers semblaient aussi très embêtés.

«Pouvez vous nous confirmer ce que vous nous avez dit? commença le Conseiller Tarik.

- Oui, dit le scientique, totalement paniqué, nous avons été cambriolés cette nuit et on a ensuite mit le feu au laboratoire, sûrement un Pyrokinésiste.

- Donc vous dîtes, répéta la Conseillère Zarina, que l’on vous a dérobé toutes vos recherches sur les lunes 'stellaires ainsi que toutes vos théories sur comment dompter et maîtriser la Conscience. Et si les voleurs arrivaient à finir vos recherches, ils pourraient hypnotiser quiquonque grâce à leur machine. Et ils pourraient hypnotiser à grande échelle. Ils pourraient donc maitriser le monde en quelque sorte...

-Exactement, affirma le scientifique, honteux.»




Fanfiction Linitz (Linh et Fitz) Modifier

 

Introduction : J’ai vu qu’il y avait de superbes fanfictions sur cette page, alors je me suis lancée dans l’improbable. Mes aventures porteront sur Linh et Fitz. Si vous voulez la suite, dites-le-moi en commentaires.

Chapitre 1 : Fitz attendait impatiemment le bal où il avait convié toutes les filles de sa liste. Il ne l’avait même pas lue, de peur d’être déçu. Il accueillit chacune de ses prétendantes ; malheureusement Stina Heks était parmi elles. Il dansa avec chaque fille suivant l’ordre de sa liste. Il allait appeler la dernière, lorsqu’il s’arrêta et rougit soudain :

-Linh, réussit-il à balbutier.

Durant la valse il mit toute son énergie pour danser le mieux possible, mais son esprit demeurait ailleurs et il ne cessait de se répéter intérieurement : Serais-je amoureux ? À la fin de la cérémonie, il entraina Linh dehors et lui demanda, d’une voix chargée d’émotion :

-Linh, ma belle Linh, veux-tu sortir avec moi ? L’intéressée, vira cramoisi, baissa son joli menton, sourit, et…                                                                        -Non ! répondit sa voix.

-À suivre-

Chapitre 2 : - Pour la dernière fois Fitz, ouvre-moi, si tu tiens à ta porte ! Comme Fitz répondait une nouvelle fois par la négative, Linh rassembla toutes les particules d’eau qu’elle trouva et les déversa d’un seul coup sur la porte qui s’écroula avec un grand fracas. Fitz sursauta. - Qu’es-tu venu me dire, encore plus me blesser ? s’écria-t-il - Non ! répondit-elle ; non, mais te rassurer. - Me rassurer ? répéta-t-il, incrédule. - Mais oui, écoute, ce n’est pas moi qui ai… - Ah ça c’est la meilleure, tu vas me dire que ce n’est pas toi qui as dit non ? - Exactement, c’est Tam ! - C’est Tam ? dit-il, pris de cours. Et depuis quand il est polyglotte ? reprit-il avec son arrogante assurance. - Depuis son séjour chez les Invisibles, lui assura Linh, sur le même ton. Fitz marmonna quelque chose, puis se mit à pleurer, comme un enfant. Instinctivement, Linh le prit dans ses bras et lui sécha les larmes. Mais alors que son doigt s’attardait sur les joues du jeune homme, celui-ci l’enlaça et l’embrassa avec fougue. Alors qu’elle lui rendait son baiser, ils tombèrent sur l’oreiller.


Chapitre 3 : Soudain Linh et Fitz poussèrent un cri. Tam et Biana se tenaient là à regarder les amoureux dans les yeux avec une expression indéchiffrable. Le silence se fit plus pesant. Ce fut le Ténébreux qui le brisa en premier : -Nous avions promis de faire tous nos premiers pas ensemble, dit-il d’une voix rauque. -Je suis désolée, soupira Linh. Je peux… annuler mon amour si tu veux. -Pas la peine ! s’exclama son jumeau. Biana et lui partirent d’un grand rire et s’embrassèrent. Tam brandit alors son cristal de foyer et ils disparurent dans la lumière. Longtemps après qu’ils étaient partis, les Linitz étaient encore sonnés. Fitz grommela comme à son habitude et s’écria : -En voilà une façon de nous annoncer leur amour ! L’hydrokinésiste avait perdu tout contrôle de son pouvoir, et maintenant toutes sortes de dragons surgissaient et faisaient sursauter Fitz. A son grand étonnement, l’adolescente lui fit remarquer : -Bah, l’important c’est que nous soyons tous heureux ! Et, alors qu’ils tombaient dans les bras l’un de l’autre, l’eau forma un cœur.

Chapitre 4 :

"En espérant que vous trouverez l’idée chouette, Sophie. "
- Que dit-elle ? demanda Linh
- Dans sa lettre, elle nous invite à nous promener dans la forêt d’Havenfield, répondit Fitz. 
-  Se promener, Sophie ! s’étrangla Linh, elle qui déteste perdre son temps !
-  Eh bien, puisque c’est si rare, acceptons son offre, rétorqua Fitz.

- Depuis quand tu nous invites à nous balader ? interrogea Linh

- Depuis qu’il fait beau ! sourit Sophie. Sa réponse intrigua Linh encore davantage. Ce qu’elle ne vit pas, ce fut le clin d’œil que s’étaient adressés les apparentés.

Au bout d’un moment, la télépathe feignit avoir trouvé les pensées d’un sasquatch, et partit à toutes jambes. L’hydrokinésiste la regarda partir un moment, se demandant comment elle faisait pour courir si vite. Quand elle se retourna, Fitz était à genoux. Elle voulut lui demander le pourquoi du comment, mais elle n’en eut pas le temps. - Linh, veux-tu m’épouser ?

- Oh, mon amour, oui ! Ils s’embrassèrent longuement, puis...tout vira au noir.

Chapitre 5 : La première pensée de Fitz fut la douleur aiguë qui lui transperçait le crâne, menaçant de lui faire exploser le cerveau. Mais plus effrayantes encore, étaient les silhouettes encapuchonnées qui donnaient des gifles à Linh. Il voulut les en empêcher, mais des liens de feu lui enserraient les poignets et les chevilles. Il vit que Linh en avait aussi. Focalisé sur cette vision d’horreur, il n’entendit pas qu’on s’adressait à lui, et il prit peur lorsque la voix lui cria : - Alors, où est Sophie ? - Je ne sais pas, mentit Fitz. - Tu ne veux pas parler ? Très bien, et si je mets le feu aux cheveux de ta petite copine ? Oui je peux allumer un feu avec de la lumière. - Lueur...murmura Fitz. - Je n’ai pas peur ! déclara Linh, pleine d’assurance. - Linh tu ne vas...commença le télépathe en se frottant fort le bras. Lueur jouait déjà avec une boule de feu qu’elle lança ensuite vers les cheveux noirs de la jeune fille. Fitz ferma les yeux, mais il entendit tout de même un <<Frshhh>> détestable. Lady Gisela poussa un juron. Piqué par la curiosité, le jeune Vacker entrouvrit les paupières, et souffla, ébahi. La flamme lancée par Lueur était éteinte, et le métal des pointes de Linh fondait. Fitz reprit vite ses esprits car Vespéra lui proposait un marché : - Vous nous poserez une question, puis nous ferons de même. Allez-y. - Pourquoi voulez-vous savoir où est Sophie ? demanda la demoiselle Song du tac au tac. - Parce que ses talents pourraient nous être utiles, répondit la mère de Keefe avec la même rapidité. - À nous, dit Vespéra. - Où est Sophie ? beugla Lueur.

'Chapitre 6 :' Ici ! cria l’intéressée. L’espace d’une seconde tout se suspendit. Un éclair blanc illumina la pièce, et les trois invisibles se retrouvèrent prisonnières sous un dôme d’énergie. Pendant que Wylie renforçait le dôme de sa cousine, Tam enferma les chaînes de feu des amoureux dans une bulle d’ombre qu’Edaline envoya dans le néant. - Que nous voulez-vous ? demanda la flasheuse. Les yeux des invisibles devinrent soudain vitreux. - Je veux que vous me suiviez à la trace les uns derrière les autres et que vous m’appeliez chef, ordonna Grady. C’est ce qu’ils firent mot pour mot, geste pour geste. Tam, Wylie et Edaline réglèrent leur cristal de saut sur Foxfire.

Si la mise en forme de cette page ne vous convient pas, voici le lien direct vers ma fanfiction: https://fanfiction-linitz-lilou23.fandom.com/fr/f/p/3124252635037824828/r/3124252635037825285 Et bien sûr, si elle vous à plue dîtes le moi en commentaires, ça me motiveras à continuer.


Amour et combat sont ils toujours de paire? Modifier

Chapitre 1Modifier

En voyant une silhouette se dessiner dans la prairie de Havenfield, Sophie se releva d’un bond. Mais ce n’était pas lui. C’était Fitz. Fitz. Alors qu’elle ne ressentait plus rien pour lui. Et que l’élu de son cœur pouvait arriver n’importe quand.

«  Salut. Dit-elle en se rasseyant sous le panacier de Calla.

- Salut.

- Tu… voulais quelque chose ? demanda-t’elle, anxieuse.

- Oui. Je sais que tu es allée chez les entremetteurs, que tu as récupéré ta première liste.

- Et… je suppose que tu veux la voir ? Répondit Sophie, en proie à des sueurs froides.

- Bien vu. Lança Fitz avec son sourire de star de cinéma. »

Sophie hésita. Elle était en terrain miné, elle le savait. Finalement, priant pour que Keefe n’arrive pas en avance, elle tendit le parchemin à Fitz. Elle tenta de se calmer pendant que le jeune homme déroulait le rouleau et le parcourait. Luna vint se pelotonner contre elle, ce qui apaisa quelque peu la jeune fille. Soudain, Fitz s’écria, faisant sursauter Sophie et Luna :

«  Mais c’est génial ! Je suis douzième !

- Euh… oui…

- Alors Sophie ? Tu le sais, que je suis toujours amoureux de toi, n’est ce pas ? Tu veux bien qu’on se remette ensemble ? »

Sophie en eut des nausées. S’il l’aimait vraiment, il ne l’aurait pas quittée, lorsqu’il avait appris qu’elle ne pouvait être assortie. Mais elle connaissait le caractère volcanique du garçon. Elle devait trouver un moyen de le lui dire sans provoquer de catastrophe.

«  Tu sais Fitz… lorsque tu as appris que je ne pouvais pas être assortie, tout ce que tu as fait c’est dire : Bon bah c’est pas grave, on va trouver tes parents biologiques et comme ça, tu seras assortie.Tu ne t’es pas soucier une seconde de ce que je pouvais ressentir vis-à-vis de toute cette histoire. Et quand j’ai trouvé l’identité de l’un des deux,tu as insisté pour savoir qui c’était, sans te préoccuper de savoir comment je me sentais. Contrairement à Keefe qui m’a dit que quiconque s’en souciait ne méritait pas mon amour. En repensant à tout cela, hier, je me suis rendu compte que mes sentiments avait changé.

- Donc tu ne m’aimes plus ?

- Si. En tant qu’ami. »

Un flot de sang monta à la tête de Fitz,qui serra les points.

« Ah oui ? Donc tous les cadeaux que je t’ai offert, toutes les attentions que j’ai eu pour toi ? Ca ne compte pas pour toi ?

- Bien sûr que si ! Ils m’ont fait très plaisir, m’ont réconfortés… et maintenant, quand je les vois je me dis que que c’est un ami qui me les a offerts. Et ça me plonge dans de beaux souvenirs.

- Tu es juste ingrate. Ingrate et ratée !

- Mais tu m’énerves à la fin ! Tu m’as larguée parce que tu ne voulais pas ne pas être assortie ! Et là, je m’inscris chez les entremetteurs et tu reviens tout sucre, tout miel, là ! A se demander si tu m’aimes vraiment ou si tu veux juste être marié à quelqu’un de puissant et d’aimé juste pour redorer ton blason ! »

Se rendant compte que, sous l’effet de la colère, elle s’était redressée d’un bond et que son visage était à moins de vingt centimètre de celui de Fitz, elle recula vivement et se roula en boule sous le panacier de Calla. Là, elle éclata en sanglots. Au bout de quelque minutes, elle sentit deux bras l’entourer.

« Dis donc, Foster, j’arrive avec deux minutes de retard et je te retrouve en train de pleurer toutes les larmes de ton corps ! »

Voyant qu’elle ne réagissait pas, Keefe reprit plus doucement :

«  Qu’est-ce qu’il se passe, Sophie ?

- Fitz, hoqueta-t’elle

- Fitz ? Qu’est-ce qu’il a encore fait celui-là ? »

Alors Sophie raconta tout : l’arrivée de Fitz, leur discussion, ses sentiments. Se rendant compte de ce qu’elle venait de faire, elle vira pivoine et ferma les yeux. Alors, Keefe relâcha son étreinte et se releva. Sophie, les yeux toujours fermés, lutta pour ne pas éclater en sanglots une seconde fois. Soudain, elle sentit des lèvres se poser sur les siennes. Ouvrant les yeux, elle vit Keefe, qui aussi rouge qu’elle ( ce qui était une première indéniablement) se séparait d’elle. Il reprit Sophie dans ses bras et lui souffla à l’oreille :Fichier:Sophiekeefe.odt

«  Je t’aime. »

Chapitre 2 :Modifier

En arrivant à Foxfire le lundi matin, Sophie était épuisée mais heureuse. Elle avait passé une partie de la nuit à calmer par Télépathie un dinosaure arrivé la veille. Elle alla retrouver Keefe et le reste de la bande dans l’atrium. En voyant les deux jeunes gens se tenir la main, les yeux de leurs amis, en particulier ceux de Dex, s’agrandirent comme des soucoupes.

«  J’ai… manqué un épisode ? demanda ce dernier, en tentant de redonner à ses yeux une taille normale.

- Heu… bah heu...répondit Sophie en rougissant si fort que tous ses amis se mirent à craindre qu’elle ne prenne feu spontanément.

- Bon, je crois que j’ai compris, dit Biana, venant à la rescousse de Sophie. Nos deux amis sortent ensemble, ce qui explique l’humeur de Fitz, hier, ajouta-t’elle à l’intention de Dex, Jensi, Marella, Stina, Maruca, Tam et Linh.

- C’est vrai ? Demanda Dex, Génial ! Toutes mes félicitations ! »

L’image du Magnat Leto apparut à l’écran et tout le monde l’écouta mentionner deux personnes ayant manifesté un pouvoir. Avant de rappeler que les examens de mi-semestre avaient lieu dans six semaines. Il y eut un léger vent de panique parmi la foule d’élèves rassemblée dans l’atrium. Puis tous se séparèrent pour aller en cours. Sophie dut partir au pas de course pour ne pas arriver en retard à sa session d’Instillation. A midi, un seul sujet tournait autour de la table : Sophie et Keefe. Sophie était assaillie de sentiments contradictoire : dans un sens, elle espérait que Fitz vienne à leur table habituelle et qu’ils redeviennent amis. De l’autre elle lui en voulait de ce qu’il lui avait dit la veille. Finalement, Fitz alla s’asseoir ailleurs et Sophie en fut aussi bien soulagée que peinée. Mais peut-être valait-il mieux attendre que les choses se tassent et que leur colère s’apaise. Après l’étude, Sophie et Keefe allèrent ensemble à Havenfield : ils devaient annoncer à Grady et Edaline qu’ils sortaient ensemble. D’un commun accord ils avaient décidé d’en avertir uniquement Edaline dans un premier temps. Ainsi, elle pourrait préparer le terrain auprès de Grady. Ils trouvèrent Edaline en train de donner son bain hebdomadaire à Verdi.

«  Maman ? Appela Sophie. On peut te parler ?

- Bien sûr. Qu’est ce qui se passe ?

- Eh bien… Sophie inspira un grand coup. Keefe et moi… on… on sort ensemble.

- Mais c’est génial ! s’enthousiasma Edaline. Depuis le temps que j’attendais cela !

- Le problème, c’est que… tu vois... Grady…

- Tu veux que je lui en parle, c’est ça ? Il est tellement Papa poule. »

Sophie opina du chef, soulagée que sa mère adoptive soit aussi compréhensive.

Le lendemain soir, Grady interpella la jeune fille tandis qu’elle se dirigeait vers la cuisine pour manger un morceau en compagnie de Biana avant de faire leurs devoirs ensemble.

«  Dis donc, Fillette, Edaline m’a dit que tu sortais avec le jeune Sencen.

-Heu… oui, c’est vrai.

- Vraiment ? Eh bien, sache que je vous ai à l’œil. Cela dit… Grady hésita avant de lâcher :

- Je veux juste que tu sois heureuse, d’accord ? Alors si tu l’aimes, vraiment… »

Sophie sentit les bras lui en tomber. Elle était sciée.

Plus tard dans l’après-midi, Biana lui demanda :

«  Mais… comment mon frère l’a t’il apprit ? »

Sophie lui raconta leur discussion, avant de conclure :

«  Il a vraiment changé. Je ne sais pas si l’on pourra redevenir aussi complice qu’avant un jour. Déjà simples amis, cela paraît compliqué... »

Chapitre 3Modifier

3 mois s’était écoulés depuis la capture des Invisibles et Sophie était heureuse que sa vie ait repris un cours normal. Elle n’avait plus à s’inquiéter de savoir si elle allait se faire enlever ou de devoir préparer un plan sur la comète pour se sortir du pétrin. Mais elle aurait dû se douter que cela ne durerait pas. Un vendredi soir, alors qu’elle rentrait de Foxfire, elle trouva le Conseil et le comité réunis au complet dans la prairie de Havenfield. Et vu leurs têtes, ils n’étaient pas venus prendre le thé. Ce fut Mr. Forkle qui prit la parole :

«  Bonjour Sophie. Nous ne sommes hélas pas porteurs d’une bonne nouvelle. Vespéra, Gisela, Gethen et Fintan se sont échappés d’Exil.

- Non, mais dites-moi que c’est une blague ! pesta Sophie en frappant le sol du pied. »

Le conseiller Bronte prit alors la parole :

«  Cependant nous ne sommes pas totalement démunis. Nous avions posé un traceur sur Fintan et Gethen en prévision d’un événement semblable. Et nous les avions fixés sous la peau de manière à ce qu’ils ne puissent pas les retirer. »

Voilà qui était une bonne nouvelle. Pour une fois le Conseil avait été prévoyant. Il semblait avoir enfin compris que les Invisibles étaient capables de tout. Malgré tout, Sophie sentit une vague de désespoir l’envahir. Ne pourrait-elle jamais vivre en paix ? Devrait-elle vivre sans jamais se sentir en sécurité ? Traquée en permanence ? 


Le lendemain, Sophie se leva de bonne heure. Elle avait rendez-vous avec toute la Brigade Intrépide à Eternélia pour voir ce que les traceurs indiquaient et établir un plan. Keefe avait aussi rendez-vous à Eternélia. Sophie ignorait s’il allait devenir membre temporaire ou permanent de la Brigade Intrépide. Elle espérait qu’il deviendrait un membre à part entière même si le Conseil ne devait pas mourir d’envie d’accueillir un blagueur et un farceur. Sophie retrouva ses amis devant l’Éminence.

« Tu tiens le coup ? lui demanda Keefe. On est tous là pour toi, tu sais ? »

Sophie acquiesça d’un hochement de tête, la gorge trop nouée pour pouvoir parler.

Une fois dans une sorte de salle de réunion, Emery prit la parole :

«  Très bien. A présent que nous sommes tous réunis, nous devons vous faire part d’une décision que nous, Conseillers, avons prise. Désormais, Keefe Sencen fera partie de la Brigade Intrépide. »

Une explosion de joie accueillit ses paroles. Emery attendit que le calme soit revenu, avant d’ajouter :

«  Bien. Il est temps d’aller voir ce qu’indiquent les traceurs. »

En chemin, Sophie demanda à brûle pourpoint :

«  Mais les Invisibles ne risquent-ils pas de se méfier ? Je veux dire ceux qui ont des traceurs sur eux peuvent très bien aller quelque part tandis que les autres vont ailleurs.

- Nos y avons pensé, répondit Bronte. Aussi, les Invisibles ne sont pas au courant de la présence de ces traceurs. »

Sophie se sentait rassurée, mais une petite voix dans sa tête ne cessait de lui souffler 

  • Ce n’est jamais aussi simple. Les Invisibles découvriront les traceurs, ils sont beaucoup trop malins pour se laisser berner.*

Toutefois, le Conseils avaient fait preuve de bon sens en posant ces traceurs. Mais la jeune Télépathe ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Soudain, des cris retentirent dans les rues de la cité.



Chapitre 4Modifier

Conseillers et prodiges se regardèrent avec stupeur, avant de se précipiter dans la rue donnant sur l’Éminence. Ce qu’ils virent les remplit d’effroi. Sous un champ de force, se trouvait une silhouette drapée de noir au blason reconnaissable entre tous. Celui des Invisibles. Mais ce n’était pas le pire. Car Vespéra n’était pas seule sous le champ de force. Avec elle, prisonnière, se trouvait une jeune fille.

«  Non, murmura Terik. Non, non, non, non, non. - Que se passe-t-il ? le pressa Sophie. Qui est cette jeune fille ? - C’est ma nièce, répondit Terik, les yeux rivés sur la prisonnière. »

Sophie sentit le ciel lui tomber sur la tête. Terik ? Une nièce ? Soudain, elle se ressaisit. Elle s’interrogerait plus tard. Pour l’heure, il fallait sauver la jeune fille, qui qu’elle soit. Keefe s’écria alors :

«  Minute ! Ruy est mort! Qui a crée le champ de force ? - Moi ! lança une voix à l’accent des plus familier. »

Sophie, Keefe, Biana, Dex, Willy et Stina se figèrent, tandis que les Conseillers fouillaient la foule du regard. Une des personnes vêtues de noirs abaissa sa capuche pour dévoiler une pairs d’yeux bleus-verts. Biana fondit en larme tandis qu’Emery criait :

« Mr Vacker ! Auriez-vous changé de camp ? »

Mais poser la question était inutile, Sophie le savait. Elle passa un bras réconfortant autour des épaules de Biana qui pleurait toutes les larmes de son corps et lança :

«  Fitz ! Il n’est pas trop tard ! Tu peux encore te faire pardonner ! Reviens ! - Hors de question ! rétorqua le jeune homme. Tu m’as brisé le cœur, tu m’as fait frôler la mort à de multiples reprises ! Tu m’as rejeté ! Les Invisibles, eux, sont prêts à m’aider,à m’accepter tel que je suis ! Et à construire un monde meilleur où je serai important et aimé à nouveau ! A cause de toi, toute ma famille à été déshonoré ! - Comment peux-tu dire ça ?! s’écria Biana en séchant ses larmes tant bien que mal. Sophie nous a toujours soutenu ! Elle a guéri Papa alors que tu l’avais traité de défectueuse ! Elle ne t’en a jamais voulu pour tout les propos méchants que tu lui as lancé à la figure ! Elle s’est inscrite chez les Entremetteurs pour toi ! »

Pour toute réponse, Fitz se contenta de ricaner. Soudain, un cri déchira le silence pesant qui s’était installé depuis la tirade de Biana. La jeune fille, prisonnière de Vespéra, avait les mains à sa gorge. Entre ses doigts, du sang coulait. Willy tira alors la manche de Sophie. Il pointa le doigt sur le front de la Télépathe avant de porter les mains à ses tempes. Sophie compris immédiatement.

« Tu as un 'plan ? transmit-elle par télépathie


-Oui, il faut que tu détournes l’attention de Vespéra pour que je puisse détruire le champ de force. Dès que ce sera fait, il faudra que tu instilles en elle. »

Sophie acquiesça d’un hochement de tête et lança :

«  Vespéra ! N’as-tu pas peur que Fitz ne soit aussi médiocre que son frère ? Après tout Alvar a fait bien des erreurs ! - Oh ! Ne t’inquiète donc pas ! Fitz est largement plus intelligent que son frère ! Et tous les entraînements reçus au sein du Cygne Noir seront fort utile ! »

A cet instant-là, une déflagration retentit et Sophie se prépara à Instiller. Le dôme d’énergie crépita et se délita. Sophie concentra toute sa rage sur Vespéra et libéra le surplus d’émotion. Comprenant au quart de tour, Dex, Keefe, Stina et Biana sortirent des étoiles gobelines de leurs manches. Mais les Invisibles furent plus rapides. Ils sautèrent, emmenant Fitz et Vespéra, inerte, sur l’épaule de l’un d’entre eux. Aussitôt, ce fut la débandade. Terik courut au chevet de sa nièce qui s’était évanouie, Biana fondit de nouveau en larmes et la plupart des citoyens se mirent à courir dans tous les sens en criant. Le Conseiller Noland s’avança alors d’un pas et poussa un cri suraigu. Tout le monde s’immobilisa immédiatement.

« Bien, dit Emery. Tout le monde va rentrer chez soi. Sauf vous ajouta-t-il à l’adresse des jeunes gens qui se tenaient sur le perron de l’Éminence. »

Une fois tous les badauds partis sauf une femme qui ressemblait étonnamment à Terik, le Conseiller déclara :

«  Je dois l’emmener voir Elwin. Ciara, viens avec moi, lança-t-il à la femme qui se tenait debout, seule au milieu de la rue. - Bien, répondit Emery, mais la Brigade va t’accompagner, que Elwin les examine aussi. »

Chapitre 5Modifier

En les voyant arriver, Elwin bondit : jamais il n’avait eu autant de patients à la fois.

«  Tu exploses tout tes records, là, dit-il à Sophie »

Sophie hocha la tête, trop fatiguée pour parler. Trop sous le choc, aussi. Elwin les fit s’allonger sur les lits et commença par soigner la jeune fille. Sophie aurait dû demander des explications, s’interroger sur le fait que les Invisibles avait choisi cette jeune fille et pas une autre. S’ils étaient au courant du lien qui l’unissait à Terik. Mais le cerveau de l’Optimisatrice tournait à vide. Une fois la nièce du Conseiller guérie, Elwin alla projeter des orbes de lumière sur le visage de Biana.

«  Elle est en état de choc, annonça-t-il. Que s’est-il passé ? »

Ce fut Willy qui lui répondit. Il commença par raconter leur discussion dans l’Éminence, avant d’enchaîner par les cris qu’ils avaient entendus dans la rue. Arrivé à la trahison de Fitz, sa voix se brisa. Malgré les griefs qu’il avait longtemps nourris à l’égard des Vacker, il avait appris à apprécier Fitz et Biana. Elwin leur tendit à tous un élixirs rose pâle afin de calmer leur pouls et tous le reste, selon ses dires. De retour à Havenfield, Sophie et ses amis hélèrent le Comité ainsi que Della et Alden. Une fois tout le monde réuni sous le panacier de Calla, Sophie raconta tout. Elle en était au moment où Willy avait dissout le champ de force, lorsque le Conseil au complet se matérialisa dans la prairie de Havenfield. Accompagné de Ciara et de la nièce de Terik. Qui était sans doute la fille de Ciara. Le Conseiller Terik prit la parole :

«  Je crois qu’il est temps que vous sachiez certaines choses. Certains secrets doivent être dévoilés, même s’ils n’ont rien de réjouissants. »

Voilà qui n’augurait rien de bon.

«  Mais, reprit Terik, commençons par le commencement. Je vous présente ma sœur, Ciara et sa fille, Joline. »

Edaline se figea. Entendre un prénom si proche de celui de sa défunte fille ne devait pas être facile, songea Sophie. Ciara se tourna vers la mère de cette dernière et déclara :

«  J’étais en niveau 8 quand Jolie était en niveau 7 à Foxfire, et bien que nous ne soyons très peu parlé, je l’ai toujours admiré par sa force de caractère et par le fait qu’elle ait l’audace d’être mal-assortie. Je suis tombée enceinte peu après sa mort, aussi ai-je choisi ce prénom afin de lui rendre hommage. - Merci, murmura Edaline en s’essuyant les yeux. - Bien, nous devons à présent passer à la suite, dit Emery. En effet, ce n’est pas un hasard si les Invisibles s’en sont pris à Joline. Ils savaient qui elle est, qu’ils avaient le moyen de faire pression sur nous. - D’ailleurs, jamais je ne vous remercierai jamais assez d’avoir sauvé ma fille, déclara Ciara, à l’intention des jeunes gens. - En effet, murmura Terik. Il reprit cependant une voix plus forte pour expliquer : Malheureusement, nous devons assurer la sécurité de ma nièce. Nous devons nous assurer que les Invisibles ne s’en prennent plus à elle. Mais où la cacher ? - Elle pourrait vivre ici, suggéra Sophie. Havenfield est suffisamment bien protéger et les Invisibles ne s’attendent sûrement pas à ce qu’elle vivent ici, étant donné que nous sommes ceux qui sommes leurs ennemis jurés. - Mais ne risquent-ils pas de vous attaquer, vous ? - Si, mais la reine Nubiti m’a fourni un nouveau garde du corps nain, et j’ai toujours mes autres gardes du corps. On pourrait aussi entourer Havenfield d’un champ de force. Et seul les personnes ayant un mot de passe, ou quelque chose du genre, pourraient entrer. - C’est une possibilité, concéda Emery. D’autant que nos ennemis ne s’attendent certainement pas à la voire ici. »

Il porta les mains à ses tempes, sans doute en plein débat télépathique.

«  C’est d’accord, déclara enfin. A condition,que Ciara et Joline soient d’accord. Et que monsieur Sencen emménage ici, à Havenfield. - QUOI ?! rugit Grady. - Monsieur Sencen partage une connexion très étroite avec Mademoiselle Foster, ici présente, expliqua Emery. De plus, c’est un combattant hors-pairs. »

Grady soupira pendant si longtemps que toute l’assemblée se mit à craindre qu’il ne s’évanouisse, à court d’air.

« Très bien, finit-il par marmonner. Mais interdiction de dormir dans la même chambre que Sophie ! ajouta-t-il, menaçant, à l’intention du jeune homme debout à coté de Sophie. - Super ! Allez, Foster, tu vas voir, ça va être génial ! »

Ce fut au tour de Sophie de soupirer. Non qu’elle ne soit pas contente que Keefe vienne vivre à Havenfield, mais… elle craignait que Grady soit d’une humeur massacrante dans les jours qui suivent et qu’ils ne leur laisse aucune intimité. Laissant ses craintes de coté, elle s’approcha de Joline. La jeune elfe était très jolie. Elle avait de longs cheveux chocolat, des yeux bleus-violets et sa peau était d'un brun crémeux.

«  Veux-tu que je te fasse visiter la maison ? Je dois t’avouer que j’ai horreur quand les adultes prennent les dispositions, discutent de ce qu’il faut faire… - Comme je te comprends ! dit Joline, un sourire timide au lèvres. Ce doit être tellement énervant quand les adultes te disent de rester à la maison pendant qu’ils vont au devant du danger ! - A qui le dis-tu, répondit Sophie avec un regard entendu. - En fait… avant de visiter la maison, j’aimerais beaucoup faire la connaissance de tes amis. - Pas de problème ! Viens tu verras, ils sont tous très sympa. »

Elles rejoignirent le panacier où se trouvait déjà le reste de la Brigade Intrépide.

«  Tiens Lady Fos-Boss ! lança Dex. Alors comme ça Keefe et Grady vont vivre sous le même toit ? Eh bien, ça promet ! - A qui le dis-tu, maugréa-t-elle, avant d’enchaîner : Bon, Joline, je te présente mes amis. Alors voilà ce qu’on va faire : chacun va s’avancer et dire son prénom, je ferais éventuellement un commentaire sur vous, afin que Joline sache à qui elle a affaire. - Bon, j’ouvre le bal dit Dex en s’avançant d’un pas. Moi, c’est Dex. - Pas de commentaire particulier, Dex est très gentil, dit Sophie. - A mon tour, déclara Keefe. Je m’appelle Keefe, et si tu kiffes mon prénom, c’est normal. - Alors, comment dire… Keefe est mon petit ami, mais aussi le génie des farces et le détenteur du record absolu des heures de colle. - Tu peux parler, Foster ! riposta Keefe. Tu passes ton temps au centre de soin ! - Et il a sens de l’humour et de la repartie fracassants aussi, ajouta Sophie. - Je vois ça, dit Joline en laissant échapper un éclat de rire. - Bon, moi, c’est Biana, dit la jeune fille avec un sourire triste. Et je suis absolument désolée pour ce que mon frère t’a fait. - C’est lui qui t’a enfermé dans un champ de force, mais ne t’inquiète pas, Biana est une perle. Elle ne ferait pas de mal à une mouche, enfin à part les Invisibles, bien sûr. Joline acquiesça avant de demander à Biana : - Tu tiens le coup ? Ca ne doit pas être facile de te rendre compte à quel point quelqu’un qui t’est cher a changé. - Je fais aller, répondit Biana en regardant les fleurs de panacier virevolter jusqu’au sol. Stina passa un bras autour des épaules de Biana avant de lancer : - Moi, c’est Stina. Et j’espère que tu réussiras à supporter l’humour de Keefe 24h/24. - Stina est très gentille, il faut juste apprendre à la connaître. Mais ça en vaut la peine ! - Et moi, c’est Willy, déclara ce dernier. Ravi de faire ta connaissance ! - Bon, c’est pas tout ça mais les Conseillers avaient parlé de plusieurs secrets particulièrement sombres et à part le fait que Joline était en danger, ils ne nous ont rien dévoilés du tout. Je suis la seule à m’impatienter ? demanda Ro à la cantonade."

Chapitre 6Modifier

« C’est exact, répondit le Conseiller Emery. Mais nous devons d’abord songer à la sécurité de Melle Honora, ici présente, ajouta-t-il en désignant Joline. Aussi, les secrets attendront que les mesures de sécurité soient mises en place. »

Ro soupira bruyamment, mais ne protesta pas.

« Allez, viens Joline, je vais te faire visiter la maison ! s’exclama Sophie. - D’accord ! - On peut vous accompagner ? demanda Dex. - Bien sûr. Mais je ne pensais pas que tu avais encore besoin de visiter la maison ! plaisanta Sophie. - Attendez, murmura Biana. Je vais juste m’assurer que mes parents ne veulent pas que je rentre avec eux. »

Elle rejoignit Alden et Della, avant de revenir vers ses amis en courant.

« C’est bon, annonça-t-elle. Je peux rester, mais je dois rentrer chez moi au coucher du soleil. - Alors,c’est parti ! clama Keefe. En route pour notre nouvelle maison ! »

Le petit groupe rejoignit le salon, avant de visiter la cuisine, la salle-à-manger et tout le reste du rez-de-chausser. En montant à l’étage, Keefe, qui n’avait cessé de faire le pitre, sans doute à la fois pour mettre Joline à l’aise et pour réconforter Biana, manqua de s’étaler de tout son long en essayant de faire un croche-patte à Dex.

« Ah ! s’esclaffa Sophie, c’est bien fait pour toi ! Ça t’apprendra à faire l’andouille et à vouloir embêter ton prochain ! - Foster, Foster, ne succomberais-tu plus à mon humour ? Demanda-t-il en prenant une mine de chien battu. »

Toute l’assemblée éclata de rire, et c’est ainsi qu’il atteignirent la chambre de Sophie.

«  Waouh, souffla Joline. C’est magnifique.

Sophie acquiesça.

«  Oui et je me disais qu’on pourrait dormir ensemble, comme ça, ce sera plus facile pour nos gardes du corps et puis on pourra papoter - Et moi ? demanda Keefe. Je dors où ? - Hmm...Peut-être dans le bureau d’Edaline ? Les gnomes pourrait l’aménager avant ce soir. Au pire, s’ils n’y arrivent pas tu pourras dormir sur le canapé pour une nuit. - Ca me va ! s’exclama Keefe. Mais à une condition : quand la sécurité de Joline sera assurée… on se fait une méga-soirée pyjama !! - On verra ça, répondit Sophie. Il faut d’abord s’occuper de la sécurité de Joline, comme tu l’as dit toi-même, et il faut que tous nos parents soient d’accord. - Très bien, mais si on finissait la visite de la maison ? Comme ça, on pourra retourner dehors ! - Ca me va, dit Sophie,de toute façon, il ne nous reste qu’un étage à visiter. Et toi ? demanda-t-elle à Joline. Ca te convient ? - Bien sûr. En tout cas, je suis vraiment heureuse de vous avoir rencontré. - Nous aussi, lui assura Biana. Et j’ai hâte d’être à cette soirée pyjama ! - Et moi donc ! renchérit Dex. Mais est-ce qu’on invitera les autres ? - Uniquement Marella et les jumeaux.On risque de manquer de place sinon. - Très bien ! J’ai hâte d’y être ! dit Joline. »

En bavardant, ils avaient terminé la visite de Havenfield et se trouvaient désormais sous le panacier de Calla.

« Je vais rentrer. Mes parents ont peut-être besoin de moi, annonça Biana. Sophie acquiesça : - Pas de souci. Rendez-vous demain à 10h pour présenter Joline au reste de la bande. - C’est noté, répondit-elle. A demain. »

Une fois Biana partie, ce fut au tour de Dex de déclarer :

«  Je vais y aller aussi. Mes parents voulaient que je finisse de leur expliquer ce qu’il s’est passé à Eternélia. - Je vais rentrer aussi,affirma Willy, il se fait tard. - Pareil, lança Stina. Bye ! »

Une fois tout le monde parti,Sophie, Keefe et Joline rentrèrent dans le manoir.


«  Bon, annonça Edaline, vous avez des idées de l’endroit où Keefe et Joline pourraient dormir ?


- On a pensé que Joline pourrait dormir dans ma chambre et Keefe dans ton bureau que les gnomes transformeraient en chambre, expliqua Sophie.


- L’idée est bonne approuva Edaline. Je vais voir avec eux.


- Oh ! Et, euh, quand la sécurité sera mise en place on aimerait bien faire une soirée pyjama avec Joline, Dex, Biana, Stina, Keefe, Willy et les jumeaux et Marella, s’ils sont d’accord.


- Pourquoi pas ? s’emballa Edaline. Vous avez si peu l’occasion de vous amusez tous ensemble ! Ce serait l’occasion de vous détendre ! - Et oui ! s’écria Keefe. Et de faire rager Gigantor aussi ! »

Sophie, Joline et Edaline éclatèrent de rire pendant que Sandor et Grady soupiraient de concert. Un silence suivit.

« Je vais vair avec les gnomes pour savoir s’ils peuvent ajouter un lit dans la chambre de Sophie et aménager le bureau d’Edaline, finit par annoncer Grady, non sans jeter un regard noir à Keefe.


Lequel répondit par une grimace des plus comiques.


- Et moi, je vais préparer le dîner, indiqua Edaline. Et vous ? ajouta-telle à l’adresse des jeunes gens.


- Je pensais présenter Joline à Silveny, Greyffell et aux poulains. - Qui est Silveny ? demanda Joline, avec une pointe de curiosité dans la voix.


- L’alicorne qui vit avec nous. Ainsi que son compagnons et ses deux petits. Des Jumeaux.


- Tu veux dire… L’alicorne dont on a tant entendu parler?


- Exact. Viens, je vais te la présenter ! Tu nous accompagnes, je suppose ? demanda-t-elle à Keefe.


- Évidemment ! Miss Paillette ne peut pas se passer de moi !


- C’est ainsi qu’il surnomme Silveny, expliqua Sophie à Joline devant sa mine perplexe.


- Eh bien, j’ai l’impression qu’on ne va pas s’ennuyer avec lui ! - Ca, ça m’étonnerait ! confirma Sophie. Mais bon, c’est comme ça que je l’aime, alors…


- Et oui, Foster ne peut pas se passer de moi ! fanfaronna l’intéressé.


- Au fait, quel est ton talent ? demanda Sophie à Joline.


- Je suis Polyglotte et Chargeuse. Et toi ?


- Je suis… Polyglotte, comme toi, Télépathe, Instillatrice, Optimisatrice et Téléportatrice.


Joline laissa échapper un petit sifflement d’admiration, avant de se tourner vers Keefe et de lui demander :


- Et toi ? Quel est ton talent ?


- Moi,je suis Empathe et j’ai un autre pouvoir, totalement inédit dans ce monde… Je peux forcer les autres à s’endormir et je suis le seul à pouvoir les réveiller.


- Ah ben, celle-là, si je m’y attendais… laissa échapper Joline. - Au fait, Keefe, ne t’avise pas de nous endormir pour aller seul au-devant du danger.


- C’est promis, Foster. Relax ! Je ne la joue plus cavalier seul.


- Y a intérêt, marmonna la jeune fille. »

Entre temps, ils étaient arrivés dans la prairie favorite des alicornes, et Sophie avait déjà la tête pleine de «  Keefe ! Sophie ! Goûter ! »''. Lorsque la volubile créature se rendit compte de la présence de Joline. «  Sophie ! Étranger ! Attention ! - Non, ne t’inquiète pas c’est une amie. Elle s’appelle Joline. Elle va habiter ici, à Havenfield. - Amie ?


- Oui, amie.


- Joline ! Amie ! »


« Joline, je te présente Silveny. Je lui ai déjà dit par télépathie que tu étais une amie. Et voici Greyffell, Félix et Luna, ajouta-t-elle en désignant le compagnon de Silveny et leurs deux adorables poulains.


- Oooh, ils sont trop mignons ! Je peux la caresser ?


- Je pense, oui, je vais le lui demander. »


« Joline aimerait te caresser. Elle peut ? lui demanda la Télépathe en lui envoyant une image de la jeune fille en train de la caresser.


- Sophie ! Joline ! Am'ie ! Caresser ! »


«  Elle est d’accord, annonça Sophie. »


Pendant que Joline tendait la main vers l’alicorne, Greyffell et les bébés s’approchèrent curieux de savoir qui était cette étrangère. Une fois que Sophie leur eut expliqué qui était Joline, les deux poulains l’entourèrent en hennissant, réclamant leur part de caresses. Joline rit de voir ces minuscules créatures ailés se chamailler pour avoir plus de caresses. Ils passèrent un long moment avec les Alicornes, Jusqu’à ce qu’Edaline vienne leur annoncer que le dîner était prêt. Le repas se passa sous les plaisanteries de Keefe et les rires. Tout le monde était d’excellente humeur, sauf Grady et Sandor qui boudaient devant leurs assiettes. Grady ne commença à se dérider que lorsqu’Edaline invoqua un plat d’éclaterolle au caramel beurre salé et menthe-chocolat. Il continua cependant à foudroyer Keefe à du regard à chacune des blagues de ce dernier.

« Grady, essaye de faire un effort, lui intima Edaline. Tu mets tout le monde mal-à-l’aise et tu plombes l’ambiance.


- Désolé, marmonna Grady, qui ne semblait pas désolé du tout. »

Edaline soupira, avant de se tourner vers les trois jeunes gens :

« Et si nous allions voir où en sont les gnomes ? On pourrait leur filer un coup de main, histoire d’aller plus vite ! »

Ils approuvèrent, plein d’enthousiasme et d’énergie. Une fois dans l’ancien bureau d’Edaline, tous eurent le souffle coupé : la pièce était désormais débarrassée de toutes les malles qui l’encombraient jusqu’alors. A la place, se trouvait une chambre pas tout à fait finie mais qui promettait d’être confortable et fonctionnelle.

« Vous avez besoin d’aide ? demanda Edaline aux gnomes. Nous sommes tous partants et pleins d’énergies.


- Pourquoi pas ? approuva l’un d’eux. Nous en aurons plus vite fini.


- Et comme dit le proverbe:plus on est de fous, plus on rit ! Ajouta Keefe avec son sempiternel clin d’œil. »

Tous se mirent donc activement au travail pendant que Sandor et Ro patrouillaient dans la propriété et sous les grommellements de Grady sur les garçons, surtout CE garçon. Il gémissait demandant ce qu’il avait fait de mal, pour mériter pareille punition. Et ce jusqu’à ce qu’Edaline, exaspérée, lui conjure un seau de bave de dinosaure sur la tête.

« Eh ! Mais pourquoi tu as fait ça ? s’écria-t-il, visiblement choqué. Énervé aussi.


- Toi ! On discutera tout à l’heure ! Dit Edaline sur un ton légèrement menaçant sembla-t-il à Sophie. Manifestement, elle n’était pas la seule à avoir eu cette impression car ni Joline ni Keefe ( miracle!) ne pipa mot.


-Je vais prendre une douche, maugréa Grady en sortant.


- Bien, dit Edaline, un fois qu’il fut parti.Nous allons pouvoir travailler tranquilles. Cela dit, Keefe, je sais que c’est plus facile pour toi de tout tourner à la dérision, mais essaye quand même de faire un effort en présence de Grady, d’accord ?


- Je vais faire de mon mieux, promit ce dernier."

Une heure plus tard, la chambre était finie. Dans un coin se trouvait un lit qui n’avait rien à envier à celui de Sophie. En face, un bureau auquel Keefe, pourrait s’installer pour dessiner et faire ses devoirs. Une bibliothèque et un ensemble de poufs et de fauteuils complétaient l’ensemble. Une salle de bain serait ajoutée le lendemain. Elle serait également agrémentée de divers dessins de Keefe et d’une carte des Cités Perdues. Une fois ces aménagements terminés, la petite troupe se dirigea vers la chambre de Sophie. Elle n’avait pas beaucoup changée, si ce n’était le lit perpendiculaire à celui de Sophie dans lequel se trouvait… une Alicorne en peluche !

« Comme tu traverses une sacrée épreuve en ce moment, je me suis dit que Mini Paillettes t’aiderait. Ella a toujours réconforté Sophie, expliqua Edaline devant le regard interloqué de Joline et Sophie. J’ai donc demandé à Elwin de te trouver une peluche. Je suis d’ailleurs étonnée par son choix. Je m’attendais plutôt à un Kelpie ou quelque chose du genre. Mais bon, pour une fois, il a fait preuve de bon goût ! »

Joline, Keefe et Sophie se douchèrent, dirent bonne nuit à Grady et Edaline et se couchèrent dans leurs lits respectifs. Sophie et Joline bavardèrent un moment avant d’être happées dans les bras de Morphée. Pour la première fois depuis longtemps, Sophie passa une nuit dénuée de cauchemars. Le lendemain, une surprise de taille les attendait dans les pâturages.

...A suivre....

Dites-moi ce que vous en pensez! Ca m'encourage à continuer!     Par Lulu Kastagnette







1

Sophie se réveilla en sursaut et pris le poignet de Keefe toujours endormi et sauta du lit ,couru jusqu'à la chambre des jumeaux 

_Emma Kenny debout 

_Mais maman Soupira Emma il est heuuu

_ 8 heure Hurla Kenny

Tous deux bondirent du lit et s habillèrent 

_Emma met ta cape 

_Non elle va pas avec me cheveux 

Keefe arriva en baillant au milieux de l apocalypse 

_Keefe coiffé ton fils Cria Sophie 

Keffe et Kenny soufflèrent 

Keefe pris son cristal d'identifications et le tandis à la lumière il se retrouvera sur la pelouse violette de forxfire face à un petit garçon brun et un homme qui n est autre que 

_Fitz !!

a suivre 
Blason Invisibles

de l invisible 22



suite 

ce dernier lui répondis avec un regard noir 

_Salit Keefe que me faut se déplaisirs il pris le garçon par l épaule enfin tenta car il avait disparu et Kenny aussi

_Kenny Kenny yyyy

_Liefffff Liefffff

et là devant leur yeux les deux garçons était en train de discuter

_Lief vien Tonna Fitz 

Soudain un éclair zébra le ciel s abati sur les garçons et quand la lumière eu disparu les garçons n était plus la

De l invisible 22 dédier à ma Silveny 22 chérie 

A suivre

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .